Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 18:17
Le week-end dernier la ville de Béni-Ounif, distante de 110 km du chef-lieu de la wilaya de Béchar, a eu lieu la wâada du soufiste Sidi Slimane Ben Bousmaha croyant de Dieu.
Dans divers lieux de l’Afrique du Nord, il a étudié la spiritualité et la science coranique qui lui a été imposée par ses ancêtres notamment l'enseignement religieux et islamologique. Décédé en 945 H-1539 à l’âge de 80 ans, il fut enterré dans le ville de Béni-Ounif en Algérie. Depuis ce temps, son mausolée est érigé dans la zaouia qui est active dans les cultes spirituels et soufiste. Des visiteurs sont venus de toutes les wilayas du pays, notamment les sages de cette congrégation et confrérie spirituelles. L'association de la zaouia célèbre cette wâada chaque année avant le mois du ramadhan de quinze jours environ. Cela servira de travelling pour ne pas entraver les festivités de cette fête mystique qui est pour certains et certaines une thérapie protectrice contre toutes les douleurs inconnues. Les visiteurs apportent des offrandes au saint tels que moutons chèvres, miel, beurre traditionnel (d'han) des enveloppes d'argent, sacs de farine et de semoule. Un don qui vient de la part des gens aisés de toute l'Algérie, pour avoir la bénédiction de Sidi Slimane. Tous les visiteurs ont dégusté le couscous de la zaouia.
La cavalerie avec ses baroudeurs a bien entendu, l’après-midi égayé les habitants de Béni-Ounif ainsi que les visiteurs.
Après la prière du icha,  des  enfants ont récité le Saint Coran jusqu'à l'aube (fadjr) pour atteindre le point culminant de la bénédiction dont tous les soufistes en connaissent le secret des vœux spirituels.

Source: M. Smail, La Nouvelle République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article

commentaires