Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 14:55
Capital du Sud-Ouest algérien, ville moderne, bien structurée : on y trouve des hôtels de grande qualité, des restaurants et des auberges de jeunesse.
Béchar est l'une des anciennes villes d'Algérie, chef-lieu de Wilaya ; elle se situe dans une zone stratégique du Sud-Ouest algérien. C'est un carrefour des civilisations méditerranéennes et d'Afrique. La ville de est située à 950 km au sud ouest d'Alger la capitale, d'une superficie de plus de 5000 km² dont plus de 2000 hectares de terres agricoles . Elle est entourée d'une chaîne de montagne à savoir;
- Djebel Antar 1953m
- Djebel Grouz 1835m
- Djebel Béchar 1206 m.

Khenchela Le climat est chaud et sec en été et très froid en hiver , la pluviométrie ne dépassant pas les 100 m/m par an. La population est estimée à plus de 251657 habitants en 2005. Mis à part les conditions climatiques et le phénomène des distances , la ville de Bechar ne diffère guère d'une ville du nord du pays , elle dispose d'un aéroport national , d'une université ,d'une gare routière et gare ferroviaire d'un stade omnisports, d'une maison de la culture ,piscines et de plusieurs hôtels et auberges de jeunes de grande qualité . 

Khenchela La centrale électrique : (appelé communément par les gens CENTRA ) située à mi-chemin entre Bechar et Bechar Djedid ,tire son origine de l'emplacement de la centrale électrique des houillères qui produit de l'électricité (110V) pour Bechar , Bechar Djedid et Kénadsa. C'est grâce à elle que la population a vu de la lumière pour la première fois.

Khenchela Bechar djedid : situé au sud de la ville de Béchar à 7 km, appelé dans le temps Bidon deux, à l'origine était construit pour le personnel des Houillères travaillant dans la mine de charbon.

Khenchela ABADLA : ville connue par son oued dit "oued GUIR" , par sa plaine de 3000 hectares de terres fertiles. Elle est connue également par un folklore unique dans la région qui est le hobby .

Khenchela KERZAZ : ville accueillante, siége de la Zaoui de Sidi ahmed Benmoussa , sa renommée a dépassé les frontières , situé à 120 km de Bebi-Abbes.Kerzaz se caractérise par une hospitalité légendaire ,région ou le silence plane dans les grandes espaces infinis , des dunes de sable dorées qui s'étendent à l'horizon infini.

Khenchela BENI-ABBES : situéé a 250 km de Bechar sur la route nationale n°6 sur l'axe Bechar-Adrar, deux hôtels dont le Grand Erg communément appelé dans le temps hôtel" Citroën" construit par la maison Citroën pour ses relais dans le sud ouest , actuellement hôtel Rym de renommé mondiale où s'est déroulé il y quelques années le film "Thé au Sahara" du réalisateur italien Berlusconi Bertolucci.

Khenchela Le ksar Ghar-diba, à quelques mètres de l'actuelle station d'essence NAFTAL implanté sur les bords de la falaise qui surplombe Béni-Abbes , était protégé de remparts formant un grand cercle entourant l'ensemble de la surface ,il subsiste encore des traces apparentes des murs de ce ksar qui est fondé par les Bni Hcien. A l'entrée de la grotte sous la falaise à 3 mètres du sol se dresse un tableau figuratif de signes intacts, qui atteste la présence d'une des tribus qui ont marqué cette région.

Khenchela La légende de la naissance de la source de Beni-Abbes raconte que vers le 6éme siècle de l'hégire, Sidi Othmane venu d'égypte campa avec son compagnon prés de la colline de Hmama durant trois jours ,il enfonça son bâton par terre et ordonna à son camarade de ne le relever qu'après sa mort.

Khenchela Son compagnon exécuta le vœux de Sidi Othmane et retira le bâton de la terre et à cet instant l'eau jaillit et depuis l'AIN de Béni-Abbes coulait.
Situé à hauteur d'une des importantes dunes de sable du grand Erg Occidental , par son site naturel ,la densité de sa palmeraie en forme de scorpion , son eau d'une qualité supérieure ,Beni-Abbes est très séduisante .

Khenchela Les deux Ksar que compte la ville dominent la rive droite de la vallée d'Oued Guir.
Avec l'ermitage du père de Foucault, le musée, le vieux Ksar perdu au cœur de la palmeraie et avec ses traditions Beni-Abbes présente un intérêt touristique certain .

Khenchela KSOURS DU NORD : Trois ksars Boukais, Mougheul et Lahmar situés au nord de la vile de Béchar se distinguent par un folklore commun qui est le Hidous .

Khenchela Le ksar de Boukais encore intact , une promenade dans ses sombres ruelles vous replonge dans le passé lointain, il se distingue par sa source à l'eau tiède en hivers et le mausolée de sid El Hadj saint patron du village où de nombreux malades viennent invoquer la miséricorde divine.

Khenchela TABELBALA : connu par le mystère de ses tombes géantes de 7 à 8 m de long par son dialecte qui est difficile à comprendre. La tradition orale rapporte que lors de la prière du Sobh , le muezzin aurait aperçu des flammes à un endroit non loin de la mosquée , accompagné de quelques fidèles , il vint s'enquérir de l'origine du feu .Alors ils trouvèrent sept tombes encore fraîches et des traces de chameaux... et depuis une coupole s'est érigée en l'honneur de ces sept hommes.

Khenchela Comme pour toute la région du Sahara, l'histoire de cette localité est difficile à écrire la légende raconte que vers le 6 éme siècle de l'hegire , les habitants de Taghit étaient si nombreux (KOUM), de là viendrait l'appellation de Beni Goumi. À cette époque serait apparu un homme saint ,qui avait quitté sa ville à Baghdad et s'installa à Taghit pour prêcher le Coran, ce saint s'appela Sidi Mohamed Bayazid ,après sa mort une Kouba(stèle) sera érigée entre Berrebi et Bakhti en son honneur et qui portait son nom jusqu'à nos jours.


Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article

commentaires