Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 15:27

La principale route est l'axe de communication Nord-Sud qui traverse le territoire de la Commune Mixte de Duveyrier à Taouerta. Le tronçon Nord Duveyrier-Colomb-Béchar a été classé route nationale.
Cette route est encore pour le moment une piste, dont l'entretien incombe à l'Administration des Ponts et Chaussées, mais sa transformation en route encaillassée et goudronnée est en cours de réalisation.

Le tronçon Sud (Colomb-Béchar-Taouerta), 160 kilomètres, est également à l'état de piste ; seul son nom diffère, c'est la piste Transaharienne n° 2 qui se prolonge jusqu'à Gao et dont l'entretien est assuré par le Méditerranée-Niger.
À ce grand axe Nord-Sud s'ajoutent deux pistes vers le Maroc. La piste vers Oujda, qui traverse le territoire de la Commune Mixte sur 70 kilomètres, jusqu'au Monument du Général Leclerc et dont la Commune Mixte vient de terminer la mise en état de viabilité par la construction de radiers et de passages goudronnés sur toute sa longueur. Cette piste a été prise en charge par les Ponts et Chaussées par arrêté du 18 janvier 1954.
Il faut ajouter pour compléter cet inventaire du patrimoine routier de la Commune Mixte les pistes suivantes d'importance de chemins vicinaux et ruraux.

 

1. Colomb-Béchar-Abadla : 100 kilomètres environ.

- le tronçon reliant la piste Transsaharienne n' 2 à Taghit : 6 kilomètres environ ;
- la piste de Men-Abah à Mogheul : 7 kilomètres environ ;
- la piste directe de Béni-Ounif à Taghit : 155 kilomètres environ ;
- la piste directe d'Abadla à Taghit, par Ksi- Ksou et Sfaïa : 100 kilomètres environ.

2. Colomb-Béchar-Djenien : 8 kilomètres environ.

 

Il existe deux voies ferrées : la voie étroite Oran-Colomb-Béchar reliée à la grande ligne du Tell. Alger-Oran à Perrégaux, assure, outre, le trafic des voyageurs trois fois par semaine dans les deux sens, celui des marchandises et des matériaux en provenance du Nord. Cette ligne est d'une importance essentielle pour la ville de Colomb-Bécha r. Le trafic au cours de l'année 1954 a été le suivant : 16 756 voyageurs, au départ, soit une diminution de 6 036 sur le chiffre de l'année 1953. Cette diminution du trafic voyageur est la conséquence de la suppression de la ligne Colomb-Béchar-Kenadsa. Le nombre des voyageurs à l'arrivée est resté sensiblement égal. 40 534 tonnes de marchandises.


L'ordonnance du 2 novembre 1945 a fixé la structure administrative et financière du réseau de la Méditerranée au Niger : 275 kilomètres de voies principales ont été construites et exploitées au l°' juillet 1952 par le réseau du Mer-Niger entre Bouarfa (Maroc) et Abadla, sur le territoire de la Commune Mixte à 90 kilomètres au Sud-Ouest de Colomb-Béchar.

 

Le trafic de marchandises s'est élevé, en 1954, à 270 000 tonnes, dont la majeure partie est constituée par l'évacuation du charbon des Houillères du Sud- Oranais.
Le tonnage de charbon extrait du Ksi-Ksou et transporté vers Kenadsa  est, en 1954, de 68 627 tonnes.
L'exportation du manganèse est arrêtée.
Créée le 21 novembre 1951, la ligne aérienne d'Air France assure trois voyages par semaine en direction de Paris-Marseille-Lyon via Alger et Oran.

 

En 1954, il a été enregistré 2 829 voyageurs à l'arrivée et 2 936 au départ ; le fret transporté par Air-France, au cours de cette même même année s'élève à 108 649 colis expédiés et à 295 656 colis reçus.

 

A ces grandes voies de communications doivent s'articuler les voies de communications intérieures de la commune qui toutes convergent vers le chef-lieu Colomb-Béchar. Ces voies existent, encore reste-t-il à les améliorer, cela a été le but des réalisations effectuées dans le cadre du Plan d'Action Communal d'abord, des travaux d'initiative communale ensuite, qui ont été réalisés dans tous les domaines : viabilité, hydraulique, scolarisation, santé publique.

 
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article

commentaires