Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 12:31
Dix-neuf des soixante-dix-neuf accusés jugés par le tribunal militaire de Béchar ont été condamnés à la peine capitale, après douze jours de procès à huis clos. Quinze des condamnés à la peine capitale sont en fuite. Quatre peines de prison à vie ont été prononcées. Les quarante-six accusés ont été frappés de dix mois à dix ans de détention et dix remis en liberté. Ils étaient poursuivis pour « constitution et direction de bandes armées », « tentative d’organisation de complots », « distribution et exposition de documents de propagande portant atteinte à l’intérêt national » et « non-dénonciation de crimes ». Leur chef serait un officier d’active prénommé Chouchane, en relation avec Abdelkader Chebouti, qualifié par les partisans du FIS de « général de l’armée islamique ». Après cinq jours d’audience, les avocats s’étaient retirés pour protester contre le non-respect des droits de la défense. Ils ont été remplacés par cinq « défenseurs militaires », désignés d’office parmi les juristes effectuant leur service militaire. Ce verdict porte à quarante-six le nombre des condamnations à mort prononcées en Algérie contre des islamistes depuis l’instauration de l’état d’urgence il y a près d’un an. Aucune exécution n’a été annoncée jusqu’ici.

Source : L'Humanité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires