Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 11:15
« Le projet de "ceinture verte" lancé ces dernières  années dans la ville de Tindouf, affiche, grâce au suivi et à l’entretien, un  taux de réussite estimé à 95%, ont indiqué les responsables de la conservation  des forêts de cette collectivité.  Cette expérience, lancée en 2004, avait ciblé au départ la localité  de "Tindouf Lotfi" et une superficie de près de 20 ha aux abords de l’aéroport.  Elle a permis de planter des variétés locales d’arbres, adaptées au climat de  la région comme, l’arganier, l’acacia ou le laurier, a souligné les mêmes sources.         
Ces ceintures protègent la ville de l’avancée du sable et agrémentent  le cadre de vie des citoyens grâce au feuillage des arbres qui résistent  aux variations des températures et aux changements climatiques qui caractérisent  la région, a-t-on soutenu.  L’introduction des techniques d’irrigation au "goutte à goutte", à  partir d’un forage réalisé dans le périmètre de la ceinture, a permis d’assurer  une bonne pousse des plants, a-t-on révélé.           
Les services de la conservation des forêts pensent élargir cette expérience  pour toucher une superficie de près de 20 hectares, grâce à la création d’une surface oléicole de 10 hectares et d’une autre de 8,5 hectares, plantée de variétés  d’arbres locaux.  Le programme 2007 du secteur prévoit l’entretien des surfaces déjà boisées, estimées à 70 hectares et la réalisation de retenues d’eau pour assurer l’irrigation  des ceintures, ont indiqué les responsables de la conservation des forêts.   Dans le cadre des programmes sectoriel et de développement rural, la conservation des forêts de la wilaya de Tindouf avait réalisé un périmètre oléicole, "mais cette expérience n’a pas eu les résultats escomptés en raison du manque  d’entretien", a-t-on relevé. »

Source : El Moujahid.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires