Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

21 janvier 2007 7 21 /01 /janvier /2007 17:09

Des efforts sont menés pour la reconstitution des  palmeraies à Béchar et pour l’extension de la surface consacrée à ce type de  culture.
         
De nombreuses actions ont été initiées au titre du plan national de  développement agricole (PNDA), qui a permis de planter 688.000 palmiers  pour la reconstitution d’anciennes palmeraies dans les 21 communes que compte  la wilaya, puisque le palmier-dattier a toujours été la principale richesse naturelle de la Saoura, région qui présente un climat sec et chaud favorable  au développement de cet arbre et au mûrissement de ses fruits.          
Ces actions ont également permis le traitement d’une superficie de 150  ha de palmeraies touchées par le bayoud, maladie ravageuse du palmier-dattier,  au titre des actions de préservation de ces arbres séculaires.         
Ces opérations visent le renouvellement et le développement des richesses  naturelles de la région par la création à long terme d’un microclimat favorable  au lancement d’autres activités agricoles notamment l’arboriculture.          
Les nouvelles palmeraies occupent une superficie de plus de 5.000 hectares.  

Dans ce contexte, il est signalé que la méthode ancestrale de plantation  du palmier-dattier reste de mise et donnera, selon les connaisseurs, les résultats  escomptés.
Cette méthode consiste en la plantation de palmiers-dattiers, en intercalant des groupes de palmiers avec d’autres arbres fruitiers ou rustiques,  notamment les grenadiers, figuiers, abricotiers et oliviers qui assurent une  zone d’ombre importante à la terre pour garder son humidité pendant plusieurs jours.
Cette méthode réduit l’entretien du palmier-dattier grâce aux conditions  climatiques favorables ainsi créées.           
Dans la région de la Saoura, une centaine de variétés de dattes sont  recensées. Les plus célèbres sont "El Fegouss", "Lahmira" et "Takarboucht",  largement commercialisées à travers la wilaya de Béchar.       

Outre sa valeur nutritionnelle et son importance pour l’économie locale,  le palmier-dattier est reconnu pour être utile à la population locale. Son  bois sert à couvrir les toitures des maisons, ses jeunes palmes sont utilisées dans l’artisanat pour la fabrication des paniers, des nattes, des éventails  et autres couffins, alors que les palmes mortes servent comme haies aux jardins  ou comme barrières contre l’avancée du sable.


Source: El Moujahid.


Photo: Kenadsa, Sofiane 2006.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Béchar
commenter cet article

commentaires