Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 11:51
Trois stations de traitement des eaux usées par le système de lagunage naturel seront réalisées en 2007 à Taghit, Beni Abbès et Beni Ounif dans la perspective de la réutilisation de ces eaux pour les besoins de l’irrigation des périmètres agricoles de cette région, a-t-on appris de la direction des ressources en eaux de la wilaya de Béchar.
Ces projets seront lancés dans le cadre d’une étude réalisée par les techniciens de cette direction dans le souci de recourir aux procédés biologiques naturels afin de traiter ces eaux et réduire les dépenses financières du secteur, souligne-t-on de même source.
Le choix de ces trois localités a été effectué suite aux problèmes auxquels elles sont confrontées en matière de gestion de ces eaux usées, qui sont à l’origine des dégâts importants sur l’environnement, comme c’est le cas actuellement à Taghit. Dans cette localité, le déversement des eaux usées s’opère dans la palmeraie, sur une longueur de plus de 18 km et touchant plusieurs milliers de palmiers-dattiers, une des principales ressources économiques de la population locale.
Le recours à ce système de lagunage sera une "première", expérience appelée à être généralisée à travers l’ensemble de la Saoura, notamment dans sa partie sud où les Ksour sont dépourvus de système de traitement des eaux usées qui se déversent généralement dans le lit de l’oued Saoura, deuxième grand cours de la wilaya après oued Guir.

Source : El Moujahid.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Béchar
commenter cet article

commentaires