Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 16:20
Le secteur de la santé a fait, au cours de ces deux dernières années, une avancée remarquable. La ville de Béchar vient de bénéficier d’un hôpital psychiatrique de 120 lits. Les travaux seront lancés incessamment, selon le DSP. La gestion de cet établissement sera autonome, d’après M. Beghdous. Il y a lieu de citer également la création prochaine d’un centre intermédiaire de soins pour toxicomanes et d’un centre de désintoxication inscrits dans le programme de rattrapage.
Aussi l’ex-hôpital Boudiaf, en cours de réaménagement, va être transformé en centre de la mère et de l’enfant. Il englobera le service gynéco-obstétrique, le service pédiatrie, la chirurgie infantile et l’urgence pédiatrique. Ces dernières semaines, la direction de la santé a créé une unité de contrôle de la tuberculose et des maladies respiratoires au niveau de l’ex-hôpital civil. Cette unité est dotée d’un laboratoire ultra-sophistiquée tout comme le service de réeducation fonctionnelle. On a appris aussi que deux milliards de centimes ont été dégagés pour la création d’un centre de transfusion sanguine jusque-là domicilié dans une roulotte. Au cours de ces trois dernières années, une trentaine de médecins spécialistes a été recrutée, portant le nombre à 58 à travers la wilaya. Le centre d’hémodialyse et celui des maladies infectieuses, installés à l’intérieur de l’hôpital 240 lits, n’ont rien à envier à ceux des pays développés. Malheureusement avec tout cela la conscience professionnelle continue à faire défaut chez certains praticiens du secteur public.

Source : L. Mourad, Le Soir d'Algérie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires