Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 10:15

 

Le ministre du Tourisme, M. Noureddine Moussa, a  donné hier à Taghit, le coup d’envoi des manifestations du 3e Festival national  du tourisme saharien, auquel prennent part les représentants des 14 wilayas  du Sud du pays. Dans son allocution, le ministre a souligné le caractère d’information  et de promotion de cet important rendez-vous, mettant en relief "les efforts  déployés par son département ministériel pour la promotion du produit touristique  saharien qui constituera à l’avenir un atout majeur pour le développement économique  des régions du Sud du pays".         
En plus des représentants des directions du tourisme, des Chambres de  l’artisanat et des métiers des wilayas concernées, une forte présence des offices  communaux et des associations activant dans le domaine de l’artisanat et du  tourisme est enregistrée à ce festival qui se poursuivra jusqu’au 31 mars.         

 


De nombreux représentants d’organes de presse nationaux et étrangers  sont également présents à Taghit pour la couverture de cette manifestation de  promotion du tourisme saharien, initiée par le ministère du Tourisme "qui oeuvre  à travers de tels festivals à faire du Sud du pays une destination pour les  touristes nationaux et étrangers". A cette première journée du festival national, une forte participation  des professionnels du tourisme et des voyages est constatée à Taghit, "ce qui  permettra sans doute une meilleure approche du produit touristique de la Saoura,  longtemps méconnu", a indiqué un responsable local.                          
A noter que les visiteurs auront à goûter, durant ce festival, aux plaisirs  du repos en milieu saharien, à proximité de la grande dune, haute de plus de  300 mètres, comme il est prévu lundi une exhibition de différentes troupes folkloriques  et une "grande soirée musicale qui sera animée par des artistes et groupes du  cru", indique-t-on.         
Un Eductour international ciblant les médias et les organisateurs de  voyages, venant principalement des pays européens, émetteurs de touristes est  prévu dès mardi avec la participation des offices locaux de tourisme.

 

Le ministre du Tourisme a réaffirmé, hier, la volonté des pouvoirs publics de revaloriser des sites touristiques de la région du sud, en précisant, qu’a l’issue d’une étude réalisée par son département ministériel, que cinq régions ont été considérées comme étant prioritaires dans le programme de développement du tourisme saharien. «Taghit est qualifiée de site hautement important, auquel nous accorderons un soutien particulier à travers, notamment les actions de redynamisation des fêtes locales», dira-t-il. Une promesse accueillie à bras ouverts par la population de Taghit qui assistait, hier, à la cérémonie d’ouverture du Festival du tourisme saharien, et ne cache pas son enthousiasme pour le projet du représentant du gouvernement. Les habitants de Taghit montrent en effet beaucoup d’enthousiasme pour cette manifestation qui peut-être leur ouvrira grand les portes du développement local. Dès les premières heures de la journée d’hier et avant même l’arrivée du ministre, les jeunes de Taghit étaient déjà au premier rang et ont profité de l’aubaine pour prendre part à la grande exposition artisanale, érigée à la placette centrale. Tous les moyens sont bons et même les chameaux ont fait l’affaire, «les randonnées à dos de chameau, ça rapporte», nous dit, tout en sourire, un jeune de la région. «Les manifestations culturelles et touristiques nous aident à faire connaître nos potentialités et les développer. Nous comptons beaucoup sur le tourisme. Cela peut sauver toute une jeunesse meurtrie par le chômage et la délinquance», nous dit un responsable de la daïra, rencontré en marge de la cérémonie.  


Côté résultats, le département de M. Moussa est quasiment sûr de la rentabilité de telles actions. Pour preuve en sont les statistiques révélées par le ministre et portant sur le nombre de touristes dans la région de Biskra à plus de 7.000 l’année dernière (2006). Ce nombre frôlait à peine les 1.700 en 2004, «l’organisation l’année dernière de la deuxième édition du Festival dans la région des Ziban (Biskra) a eu un impact positif sur le mouvement touristique dans la région et l’affluence des touristes, notamment étrangers», a expliqué encore le ministre, dès son arrivée dimanche dernier à l’aéroport. Le responsable s’est ensuite dirigé vers la région de Kenadsa pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réhabilitation de l’ancienne ville et s’est rendu, tard dans la soirée, dans la zaouïa de Kenadsa, relevant de la confrérie de Ziana, où il s’est entretenu avec les responsables locaux et ceux chargés de la préservation du patrimoine.  


La visite du ministre du Tourisme intervient à l’occasion de l’ouverture du Festival du tourisme saharien qui s’étalera jusqu’au 31 mars.


Après Tamanrasset et Biskra, c’est au tour de la splendide oasis de Taghit (à 90 km au sud de Béchar, 980 au sud-ouest d’Alger), qui a été retenue pour accueillir la troisième édition du Festival du tourisme saharien. Exhibitions traditionnelles, expositions artisanales, fantasias et circuits touristiques sont autant d’activités prévues au programme destiné aux hôtes de la merveilleuse Taghit.


Source : A. Fadila, El Moujahid.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Béchar
commenter cet article

commentaires