Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 00:11
Le premier prix du Festival national de la musique et danse gnaouies qui s'est déroulé à Béchar est revenu à la troupe "Sidi Billel" de Mascara alors que les deux prix suivants ont été décernés aux groupes "Diwan Dzaïr" d’Alger et "Dikioussia" de Béchar. La troupe lauréate "Sidi Billel", composée d'une dizaine de jeunes musiciens adeptes du diwan, a charmé le public par la qualité de sa prestation, particulièrement par l'originalité de sa chorégraphie puisée de la tradition gnaouie. La cérémonie de clôture de cette manifestation culturelle s'est déroulée jeudi au stade "En-Nasr" devant un public nombreux captivé tout au long de la soirée, et essentiellement charmé par la production de Hasna El-Bacharia, la diva maghrébine du genre gnaoui qui clos la manifestation culturelle. La chanteuse et sa troupe musicale dirigée par son propre fils ont subjugué, par les mélodies envoûtantes du gumbri, les spectateurs qui reprenaient spontanément tous les refrains des chansons telles "Djazaïr Johara", "Jangari" et surtout "Nabina" en louange au Prophète Mohamed (QSSSL). Cette soirée, haute en couleur et en son, a été également marquée par un hommage rendu au doyen des Maalem de la confrérie des gnaouis, Brahim Berrezoug. Ouvert le 27 mai dernier, le Festival national de la musique et danse gnaouies a regroupé 18 troupes en provenance d'Aïn Sefra, Alger, Béchar, Béjaïa, Jijel, Mascara, Mostaganem, Saïda, et Sidi Bel- Abbès, rappelle-t-on. Son organisation intervient dans le cadre de la promotion des expressions musicales et chorégraphiques traditionnelles du pays, a souligné Mlle Kaddouri, représentante de la ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi. Pour sa part, le wali de Béchar s'est lui aussi félicité de la réussite de cette manifestation qui consacre, selon lui, la ville dans son statut de capitale culturelle du Sud du pays. A noter, par ailleurs, que les trois troupes primées lors de cette grande fête musicale prendront part au Festival international de la musique et danse gnaouies prévu en juillet prochain à Alger.

Source : Courrier d'Algérie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires