Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 11:04

Accompagné d’une forte délégation, M.TayebBélaïz, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, a inauguré hier à Béchar, en présence des autorités civiles et militaires, sénateurs et députés, de nouvelles structures judiciaires.

Il a procédé à l’ouverture officielle du nouveau tribunal administratif et assisté à la cérémonie d’installation, présidée par Mme Henni Fella, présidente du Conseil d’État, de MM.Jazoul Nourredine et Lakroun Djamel, respectivement président du tribunal administratif et commissaire d’État. Pour rappel, le tribunal administratif est une juridiction de droit commun en matière de contentieux administratifs. Il connaît, en premier ressort, toutes les affaires dont font partie l’État, la wilaya, la commune et les établissements publics à caractère administratif. Le ministre a, ensuite, procédé à l’inauguration du premier centre régional des archives judiciaires sur les cinq en voie de réalisation à Alger, Oran, Constantine et Ouargla.

L’accent a été mis en particulier sur l’importance de la gestion moderne du patrimoine mémoriel, son informatisation et la sécurisation des données de base archivées. Reliées à un réseau informatisé, les juridictions vont pouvoir travailler en liaison avec le centre régional des archives et le justiciable pourra, par exemple, retirer un extrait de son jugement établi 34 ans plus tôt sans difficulté aucune. Après 100 ans de longévité d’un document, une commission ad hoc siègera pour déterminer le devenir des archives quant à leur destination. Le ministre s’est ensuite déplacé dans la commune d’Abadla (80 km au sud de Béchar) où il a inauguré un établissement de rééducation et de réinsertion réalisé par des Chinois.

Le nouveau centre pénitentiaire d’une capacité d’accueil de 1000 détenus est divisé en blocs fonctionnels et modernes. Une aile constituée de 130 cellules est réservée aux femmes et 130 autres cellules pour les mineurs. Construit sur 14 ha, il est doté d’un hôpital de 66 lits, d’une pharmacie, de 2 fauteuils dentaires, de 3 psychologues, de 2 assistants sociaux, d’une salle de réanimation, d’un laboratoire, d’ateliers de formation, d’une bibliothèque et d’infrastructures sportives. Néanmoins, des remarques ont fusé sur son lieu d’implantation jugé inapproprié car situé à l’entrée de la commune d’Abadla qui connaîtra, certainement, dans les années à venir, une urbanisation poussée alors que, selon certains visiteurs, un centre de détention de cette importance aurait dû être implanté hors de l’agglomération.                                 

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

HAMED 04/03/2012 23:37


le centre pénitencier d'Abadla est l'une des principale structure implantée dans la Daira d'Abadla, promue dans un avenir qui n'est pas loin future wilaya.


cette institution est parfaite là où elle est. son emplacement est trés accomodant surtout pour les visteurs venus de loins rendre visite aux détenus. c'est un acquis trés honorable à notre daira
d'abadla qui s'inscrit dans le parachévement des réalisations importantes contribuant à l'instauration de l'état de droit. les habitants d'Abadla sont fiers de cette institution et n'ont aucun
complexe envers son emplacement caractérisé par la visibilité, la sécurité, et la proximité, et comme il est remarqué elle sera entouré dans un proche avenir par des constructions au meme titre
de la prison de béchar dont l'emplacement ne présente aucun inconvénient d'ailleurs.