Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 12:35

Un groupe composé de 30 personnes handicapées, conduit par le président de l'Association des démunis et d'aide aux personnes handicapées, Thala Moussa de Tizi Ouzou, a passé un séjour à Taghit.

Le responsable de cette association, à travers le thème d'une conférence intitulée «les enfants de la lune», attire l'attention des citoyens et des responsables locaux de la wilaya sur les cas extrêmes de la nouvelle maladie appelée «enfants de la lune», ou xeroderma pigmentosum.

Le conférencier explique que le malade atteint passe sa vie à se cloîtrer à la maison, loin de la lumière du jour, isolé de ses collègues et amis. Comme thérapie, la science, dira M. Kaci Bouzidi, prévoit dans un premier temps un appareillage semblable à un scaphandre isolant tout le corps du malade. Dans ce contexte, l'Etat s'est penché sur ces cas particuliers et a désigné des enseignants pour prendre en charge leur formation. Le président de l'association conclura son intervention en disant que vivre en permanence sous un masque au milieu de ses camarades est très frustrant, car la lumière provoque à ces malheureux des ravages dans leur composante physique (cancer de la peau, troubles de la vision et autres aléas multiples).

Et cela n'est ni une fabulation ou une plaisanterie, mais une maladie effrayante qui commence à prendre naissance dans notre société. Notons que 5 cas ont été découverts, un à Taghit et quatre à Béchar.

 

Source: A. Roukbi, Le Quotidien d'Oran.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article

commentaires