Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 10:15
Les manuscrits de la Khazina Ziania de Kenadsa dans la wilaya de Béchar ont intéressé une mission de la bibliothèque nationale d'Algérie composée de son directeur-adjoint Mr Sbaâ Rabah, Mr Djanouhat Mohammed chef de département de la conservation et des manuscrits et Mme Benyahia Fatouma chef de service des manuscrits et documents rares. L'objet de ce déplacement au niveau de Kenadsa est dit-on le repérage, le recensement et la collecte des anciens manuscrits et en second lieu proposer pour ceux retenus ou en voie de détérioration une opération de préservation. Dans cette bibliothèque de la Zaouia Ziania, le temps, les mites et insectes nuisibles ont eu raison d'une partie de ce trésor qui de l'avis des différents chercheurs de la région est très consistant et appréciable qu'il faudrait répertorier en vue d'une réhabilitation et cette première visite de responsables de la bibliothèque nationale à celle de Kénadsa est opportune à plus d'un titre puisqu'elle permettra à ces spécialistes de se rendre à l'évidence de l'état de dégradation très avancé de certains manuscrits. Afin d'éviter la déperdition des titres restants aussi bien dans la Khazina Ziania ou ailleurs à travers la wilaya comme ceux par exemple de la zaouia de Kerzaz ou entre les mains de particuliers locaux dans la vallée de la Saoura dont une partie de ce patrimoine est écrite sur des peaux de gazelles qui a fait l'objet d'une exposition en 2008 à l'université de Béchar un sauvetage viendrait à point nommé. Pour conforter cette gigantesque entreprise de sauvegarde de ce patrimoine, une commission nationale est installée au niveau du ministère de la Culture et qui a pour charge selon les membres de la commission en visite à Kenadsa d'accueillir toute proposition dans ce sens pour une évaluation. A la satisfaction générale nous apprenons que la bibliothèque nationale vient d'acquérir récemment des équipements de numérisation qui ont permis déjà de numériser 1250 ouvrages sur les 4500 que compte cette institution. Enfin la bibliothèque nationale a signé une convention avec la zaouia de Kénadsa pour la formation d'éléments en matière de restauration et de numérisation et cette expérience sera élargie aux autres régions et zaouia du pays ainsi qu'aux personnes physiques détenteurs de manuscrits anciens dans le but de finaliser un répertoire national.

Source: A. Roukbi, Le Quotidien d'Oran.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article

commentaires