Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 13:53

Cible de nombreuses critiques quant à leur gestion, les structures sanitaires de la wilaya vont être renforcées par un train de mesures pratiques annoncées, visant à la réhabilitation et à l’amélioration de la qualité de l’hospitalisation.

C’est ce que vient d’indiquer le premier responsable de la direction de la Santé et de la Population de la wilaya, en présence des gestionnaires des sept EPSP,  quatre EPH de la wilaya et des cadres de l’administration. Il a en même temps dévoilé la nature des mesures arrêtées qui seront mises en œuvre incessamment pour une réelle prise en charge des patients dès le franchissement du seuil des hôpitaux, a-t-il fait savoir. Ces mesures consistent d’abord en l’amélioration du bureau  d’accueil qui sera désormais du ressort d’un agent paramédical qui tiendra aussi la tenue des registres de consultations, de soins côtés, paraphés et contrôlés.

Ensuite, l’affichage des listes de gardes des médecins, la régulation des visiteurs pour éviter la perturbation des travailleurs du secteur seront organisées. La problématique de l’hygiène des hôpitaux, souvent décriée, est l’une des préoccupations qui sera confiée à une société spécialisée et les déchets hospitaliers seront incinérés et un incinérateur dit banaliseur homologué va être installé. La prise en charge du malade hospitalisé touchera aussi la couverture en matière de literie et la qualité des repas servis. La disponibilité du médicament livré par la pharmacie de l’hôpital, autre sujet d’inquiétude, fera l’objet d’un contrôle permanent pour éviter les éventuelles ruptures dans les structures médicales publiques.

Dans la foulée, la direction de la Santé annonce la pose, vers le 15 janvier 2014, de la première pierre du chantier du CHU à Béchar tant attendu. Mais en attendant la concrétisation du projet, l’hôpital Tourabi Boujemaa «240 Lits» a été désigné pour servir provisoirement de CHU et va devoir abriter, dans un premier temps, 23 spécialités retenues. On annonce que la formation des spécialistes sera au centre des soucis puisque, fait-on savoir, les pathologies en déficit depuis longtemps dans les structures sanitaires de la wilaya et les plus ciblées sont la cancérologie et la chirurgie infantile.

Dans cette panoplie de mesures visant le redressement des hôpitaux, il est également annoncé le jumelage des hôpitaux du Nord avec celui de Béchar. Aussi, les actions de bénévolat humanitaire engagées jusqu’ici une fois par an, en faveur des populations du Sud démunies, par des équipes médico-chirurgicales, des spécialistes en provenance du Nord, se feront dorénavant dans un cadre organisé et réglementé par le ministère de la Santé.                                        

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires