Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 17:03

train 2213287

Des voyageurs empruntant la ligne ferroviaire Béchar-Oran-Béchar témoignent à leur arrivée des carences constatées qui continuent à caractériser ce trajet mis en service en juillet 2010.

«Aucune amélioration dans la qualité de service n’a été apportée aux conditions de voyage malgré les promesses du ministre des Transports de l’époque lors de ses différentes visites à Béchar», protestent-ils. Parmi les carences pointées du doigt, les voyageurs citent le nombre restreint de voitures mis à la disposition de la gare de Béchar malgré une demande croissante et en particulier à l’approche de la saison estivale. Certaines voitures, toutes classes confondues, ne sont pas climatisées.


Une seule voiture de 1ère classe est disponible sur ce tronçon de grande distance (750 km) ; 2 voitures seulement en 2ème classe, ce qui est nettement insuffisant, indiquent-ils. Les passagers s’insurgent, notamment, contre l’absence des conditions d’hygiène aggravée par le manque d’eau dans les sanitaires, la pénétration de la poussière étouffante à l’approche de certaines zones au cours du voyage. L’unique point de satisfaction relevé unanimement par les passagers est celui de la sécurisation du train par l’affectation d’un détachement permanent de la Gendarmerie nationale.


Ces voyageurs rappellent les promesses faites par l’ancien ministre des Transports en juillet 2010 au moment du lancement du train, et relatives au remplacement des wagons vétustes par d’autres neufs dans un délai, avait-il affirmé, n’excédant pas une année. Presque quatre années se sont écoulées mais  la situation demeure inchangée pour les passagers de cette ligne. Un voyageur signale aussi le manque de cartes de réduction pour les personnes du 3ème âge depuis trois mois au niveau des guichets de Béchar.

Source: M. Nadjah, www.elwatan.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

anonyme 13/05/2015 12:21

cette ligne a été en 1966 lors de mon incorporation pour mon service militaire une ligne ou il fallait être patient pour rejoindre Béchar, ce train les militaires lui avaient donné comme nom la rafale vu sa vitesse.,j'ai eu des nouvelles de Béchar par des amis algériens originaires de Béchar et qui vivent en Bretagne sur RENNES de cette ville je garde que de bon souvenirs la place des chameaux etc , mais aux vues des photos Béchar a beaucoup changé et suis fier pour ces habitants