Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 11:27

Face à la sécheresse qui se prolonge et dans le but de consolider l’actuelle distribution régulière en vigueur (1/3 jours) aux foyers, il a été décidé la réalisation rapide de quatre forages explorés dans la région de Mougheul (50 km au nord de Béchar).

L’absence d’une pluviométrie suffisante continue de prolonger une sécheresse dans la région du Sud-ouest depuis plus d’une année et qui commence sérieusement à inquiéter la population alimentée par l’unique barrage de Djorf Torba (70 km au sud-ouest de Béchar). La préoccupation des ménagères en premier lieu est telle que le sujet a été évoqué et discuté au cours de la première session 2014  de l’APW ouverte avant-hier. Devant une telle situation, avait-on insisté, la priorité ira non pas à quelques maigres et inféconds périmètres agricoles parsemés çà et là mais à l’approvisionnement de l’eau du barrage  aux foyers domestiques. C’est ce qui a été décidé au cours de la session des élus.

Face au spectre d’une sécheresse qui plane et se prolonge indéfiniment et dans le but de consolider l’actuelle distribution régulière en vigueur (1/3 jours) aux foyers, il a été décidé aussi la réalisation rapide de quatre forages dont le débit oscille entre 400 à 500 l/seconde, explorés dans la région de Mougheul (50 km au nord de Béchar). Ces forages, dit-on, vont provisoirement venir en appoint à l’ouvrage hydraulique de Djorf Torba d’une capacité de retenue de 350 millions de m3, qui traverse d’énormes problèmes liés à l’évaporation et surtout à l’envasement car, depuis sa mise en service en 1969, il  n’a jamais été désenvasé. 

Actuellement, son taux d’emmagasinage frôle les 60 millions de m3 alors que la consommation mensuelle en eau potable pour les trois communes qu’il alimente (Kénadsa, Abadla et Béchar) est évaluée mensuellement en moyenne à 10 millions de m3. Néanmoins, la principale hantise des ménagères c’est de voir dans les tout prochains jours s’instaurer un nouveau régime sévère dans la distribution de l’eau potable pour passer de 1/3 jours (actuellement) à 1/5 ou 1/6 jours. Une hypothèse probable à ne pas écarter avec l’arrivée prochaine  des grandes chaleurs qui enregistrent une boulimie dans la consommation de l’eau.

Cependant, un espoir demeure avec une réflexion engagée, a-t-on appris, et actuellement menée par les pouvoirs publics pour lancer une étude de grande envergure de prospection des nappes phréatiques dans la région pour régler définitivement le crucial et vital problème de l’eau potable délaissé jusqu’ici et auquel jamais les élus de la région ne se sont impliqués, accusent de nombreux  citoyens.                                               

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires