Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 12:07
L’attitude forestière du sud-ouest de notre pays n’est pas comme les autres régions, au vu de sa nature géologique et hydrologique. D’après les activités forestières, la Conservation forestière a joué un rôle considérable, qui est stratégique dans l’espace géographique, écologique et notamment environnemental, généralisant tout le territoire de la wilaya de Béchar. Les continents de la planète sont menacés par les inconvénients (pollution) de l’avancement scientifique, qui est devenu incontrôlable, et cela met en danger la biologie des espèces vertes, arbres sauvages, fruitiers, ainsi que les légumes, qui sont notre source de vitalité, d’une part, et l ’avancement du désert d’autre part. En outre, la CF de Béchar a élaboré une multitude de planifications pour l’adaptation des espèces d’arbres aux spécificités sahariennes et la protection qui est formelle aux espèces endémiques qui sont en voie de disparition, telle que l’acacia radiana et aussi les plantes médicinales (strate herbacée). La CF gère un patrimoine floristique et faunistique. Cela rentre dans le cadre de la prévention et la préservation. Dans le même sillage, la CF a réalisé, depuis 2004, un programme qui s’inscrit dans le cadre de la préservation, d’où «une opération de mise en défense qui a été réalisée sur 1 000 hectares (ha) au niveau de la localité de Zghamra (commune de Béni-Abbès ).

Cela a pour objectif la préservation et la multiplication de l’acacia radiana, avec la création des parcelles d’observation et d’expérimentation. Ce travail forestier contribuera aux travaux de recherche, en collaboration avec les universitaires et les instituts nationaux des recherches scientifiques. Néanmoins, cette opération ne se limite pas à ce qu’il a été cité précédemment. Cela vise encore la création d’un poste d’observation (vigie). Ajoutons la création d’autres parcelles d’expérimentation pour l’année de 2010. Concernant le programme de développement initié par la CF de Béchar en matière de lutte contre la désertification du plan quinquennal (2004-2009) : en 2004, à Zghamra, un projet de mise en défense a été réalisé, ainsi que la fixation biologique des berges sur 100 ha, pour la commune de Méridja.

En 2005, une fixation mécanique des berges de l’oued, sur 100 ha, a été réalisée. En 2006, la réalisation d’une bande verte de 200 ha a vu le jour et répartie à travers la commune de Béchar, et 12 autres ont été touchées par la même opération en oliviers. En 2007, une plantation sur 50 ha d’oliviers a été effectuée au profit des fellahs de la commune de Kerzaz. Une bande verte de 100 ha a été réalisée en oliviers dans les communes de la vallée de la Saoura. En 2008, une plantation d’oliviers a été également réalisée sur 100 ha. Cette opération a touché les communes d’Abadla, de Erg Farradj, de Tabelbala, de Louata, de Timmoudi, de Ouled Khodeir et celle de Béni-Abbès, qui sont les communes du sud de la wilaya. En 2009, un programme de 100 ha en oliviers sera lancé, durant le mois de novembre courant, dans les communes qui seront programmées. Par ailleurs, le directeur par intérim, monsieur Rabah Khadraoui, nous a précisé que tout le collectif de la Conservation des forêts de la wilaya de Béchar, qui compte un effectif de 70 éléments, oeuvre pour un seul objectif, avec tous les moyens humains et matériels, pour verdoyer le désert et lui donner son aspect forestier, conformément à nos activités, pour une splendeur forestière et sylvestre afin de préserver toutes les espèces endémiques. R.K. a encouragé les clubs verts, qui sont au nombre de cinq opérant au niveau de la ville de Béchar sous l’égide des établissements scolaires.

Source: M. Smail, La Nouvelle République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Béchar
commenter cet article

commentaires