Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 18:09

Hier, 60 plants de plusieurs variétés (faux poivrier, eucalyptus et casuarina) ont été mis en terre au niveau du futur projet du parc de détente sur la route de l’agglomération agricole de Ouakda en présence du mouvement associatif et d’enfants sourds-muets.

La manifestation a été suivie par une exposition et une présentation de produits agricoles locaux. Mais le thème qui a retenu le plus l’attention des participants à l’occasion de la Journée internationale de la Femme rurale, célébrée les 14 et 15 octobre, est, sans conteste, celui intitulé «La femme rurale, entre les exigences de la vie rurale et le défi de la pauvreté», présenté par une universitaire en présence des associations pour la promotion de la femme rurale, des représentants de la DSA, la Conservation forestière et de l’UNPA et de nombreux invités. L’universitaire a passé en revue les énormes difficultés, analysées au cours d’un débat, auxquelles est astreinte la femme rurale confinée essentiellement aux tâches domestiques et sa non représentativité au niveau des Cellules d’animations rurales communales (CARC). Elle n’a pas bénéficié, jusqu’ici, s’accorde-t-on à dire, des différents dispositifs d’aide et accès aux crédits mis en place (CNAC, ANSEJ, ANJEM et..), contrairement aux hommes.

La discrimination soulignée est imputable, aux yeux de l’oratrice universitaire, au degré d’analphabétisme dont elle continue à souffrir. S’agissant de la vocation agro-touristique abordée, une autre intervenante a mis en relief la volonté de la femme rurale d’intégrer et de promouvoir le secteur touristique au regard des atouts agricoles que recèle la région (Taghit, Béni Abbès Mougheul) pour peu qu’elle puisse trouver aide et assistance auprès des institutions de l’Etat, a-t-elle indiqué.
Les différents orateurs ont conclu à l’interaction qui existe entre le secteur touristique et le secteur agricole. Enfin, le Conservateur forestier a annoncé la mise en œuvre prochaine d’un fonds, créé pour soutenir des  petites unités d’élevage, qui sera affecté au profit exclusif de 245 ménages ruraux.             

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires