Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 19:21

La célébration de la Journée mondiale de l’Environnement, avant-hier, aura été des plus ternes au point où certains ont parlé de ce volet du développement comme étant le parent pauvre de tous les secteurs.

En tous les cas, elle a été marquée par l’absence quasi totale des associations censées être impliquées dans la protection de l’environnement La journée a été quelque peu «sauvée» par une exposition de tableaux portant sur la biodiversité, initiative de trois associations de Béni Abbès, Kénadsa et Béchar, dans l’enceinte du nouvel édifice de la direction de l’Environnement et avec la participation également de la Conservation des forêts. Baptisée cette année «Journée sur la Biodiversité», l’association de Béni Abbès a «sauvé» la mise en organisant, à l’intention des enfants venus de cette localité, un concours de dessins. Mais sur le plan proprement dit de la protection de l’environnement, des atteintes à l’environnement continuent d’être signalés çà et là par l’amoncellement des déchets ménagers dans certains quartiers.

Dans le faubourg de Béchar Djédid, la récente fermeture, par arrêté du wali, de trois  sablières et leur transfert à une dizaine de kilomètres près du djebel de Béchar témoigne des lacunes en la matière. Demeure encore le problème des carrières d’agrégats à quelques encablures du même faubourg et des terrils de charbon qui enlaidissent le paysage et qui n’ont pas encore trouvé de solution définitive. Seuls les déchets ménagers, qui polluent l’environnement et salissent les rues, vont pouvoir trouver prochainement une solution définitive grâce à la mise en service du nouveau centre d’enfouissement technique (CET) qui accuse un retard pour cause de non réception de matériel de fonctionnement.

Source: M. Nadjah, http://www.elwatan.com/.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires