Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 11:06

Dans un paysage littéraire caractérisé par une disette en matière de production, la maison de la culture de Béchar vient d’éditer de nouvelles publications susceptibles de meubler un espace littéraire bien maigre.

Les cinq publications sont pour la plupart des livres traitant de la période de résistance à l’occupation coloniale dans la région du sud-ouest à l’exemple de celle intitulée «Zegdous fierté et luttes» de Messaoud Baali et «le Message» de Mostéfa Bessadat en deux parties d’une centaine de pages chacune avec quelques illustrations authentiques de l’époque. Abdenbi Aberrachid, ancien cadre des Finances, est l’auteur d’un opuscule de poésies d’une soixantaine de pages qui a eu des échos à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Fillali Hocine,  enseignant universitaire, publie un livre intitulé «Djerboise» en langue arabe.

Enfin, Fandaoui Hadj, notre confrère du quotidien d’Oran, qui en est à sa deuxième publication, vient d’éditer «Révélation du Sahara». C’est l’histoire d’un haut responsable, au centre de recherche et d’expérimentation des essais chimiques d’oued Namous, qui tombe amoureux d’une fille indigène et qui finit par la séduire et l’emmener en France à l’insu de ses parents.              

Source: M. Nadjah, El Watan,

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires