Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 10:33

L’Assemblée populaire de wilaya (APW) a examiné, hier, dans sa session ordinaire, le dossier de la santé  publique qui continue à souffrir des insuffisances.

Malgré les efforts déployés çà et là en matière de réalisations et d’équipements, le secteur se caractérise par des déficits et surtout par des incohérences soulignées par les interventions des élus. Ainsi, la couverture sanitaire reste déficiente dans les localités éloignées d’Oued Saoura. Les élus ont interpellé le directeur de la Santé et de la Population de wilaya sur les difficultés éprouvées par les populations des communes de Tamtert et des localités de Bent Cherk, Timgharine, Zegharmra visitées, situées à plus de 350 km au Sud de Béchar, en matière d’absence de médecin généraliste, de dentiste, infirmier permanent, pharmacie, d’ambulance pour l’évacuation des malades, notamment les femmes enceintes pour des accouchements, affirment les intervenants.

Les patients sont alors mis dans l’obligation de se déplacer à Béni Abbès ou Béchar pour se procurer des médicaments. Un élu a signalé que dans la petite agglomération rurale de Boussir (Béni Ounif), la salle de soins existante est dépourvue d’eau potable. Dans la commune de Lahmar (45 km au nord de Béchar), il n’existe pas d’appareil hémodialyse pour les dix patients que compte la commune. Devant ces carences constatées, les représentants locaux de la population se sont interrogés sur l’efficacité de la stratégie arrêtée par les autorités sanitaires. Au cours des interventions, une élue a interpellé le wali sur le silence observé jusqu’ici par les autorités locales au sujet des quatre citoyens dont un greffier condamnés chacun à une  peine de 3 ans de prison ferme par la cour de Béchar pour «escroquerie et abus de confiance».

Les mis en cause dans cette affaire ont entamé, depuis une semaine, une grève de la faim à proximité de la cour pour protester contre cette condamnation. L’élue a demandé au wali d’user de son pouvoir et saisir le ministre de la Justice pour réclamer l’envoi d’une commission d’enquête sur le sort de ces citoyens et enquêter sur leurs allégations de «corruption» touchant certains magistrats, évoquées dans un écrit diffusé par les condamnés.                                      

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires