Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 19:06

Des études pour la restauration et la réhabilitation de six ksour, à travers la wilaya de Bechar, viennent d'être entamées, a-t-on appris lundi auprès de la direction de la Culture de cette wilaya. L'opération, dotée d'une enveloppe de 55 millions de dinars, permettra, dans une première phase, d'inventorier les sites et espaces endommagés, suite aux intempéries d'octobre 2008, notamment au niveau de trois ksour classés au patrimoine national architectural, à savoir Kenadza, Béni Abbés et Taghit, a précisé le directeur de wilaya du secteur.
La deuxième phase du projet sera consacrée, dès le premier trimestre 2011, aux travaux de restauration, a ajouté M. Abdelkrim Benkihel.
Ce projet, qui vise aussi à ressusciter l'essence fondatrice de ces lieux historiques et archéologiques, s'inscrit au titre d'une réelle prise en charge de ces espaces, dont les précédentes actions de restauration n'avaient pas donné les résultats escomptés, a-t-il souligné. Pour preuve, a-t-il expliqué, les espaces communs, au niveau des trois ksour, ont été complètement détruits par les pluies, en raison de la faiblesse des matériaux utilisés dans les travaux de leur restauration. Pour cette fois, on s'achemine vers une prise en charge conséquente et scientifique des opérations de restauration, à travers la mise à contribution d'une main d'Œuvre spécialisée et le recours à des matériaux de construction spécifiques aux chantiers de restauration des lieux historiques, a assuré le même responsable. Outre les trois ksour précités, ceux de Kerzaz, Mougheul et Beni-Ounif, classés patrimoine de wilaya, feront également l'objet, en 2011, de travaux de restauration et de réhabilitation de leurs espaces communs, notamment les mosquées, zaouias et écoles coraniques, a signalé M. Benkihel.

 

Source: Algérie Presse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires