Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 10:27
Les travaux de réalisation d’une station d’épuration  et de traitement des eaux usées de la ville de Béchar seront lancés au 1er trimestre  2010, a-t-on appris hier de la direction des ressources en eau.         
Le projet, à être implanté au sud de la ville, est destiné à la prise  en charge de la dépollution et du traitement des eaux usées de la ville, avant  leur rejet sur le cours de l’oued Béchar, situé à sa proximité, a-t-on précisé.  En parallèle, les travaux de rénovation du collecteur principal des  eaux usées de la ville vont être réceptionnés prochainement, pour permettre  la collecte et l’acheminement des eaux usées de Béchar, sur plus de 16 km, vers  la nouvelle station d'épuration, a ajouté la source.         
L'incidence financière globale du projet de la station d'épuration  est de trois milliards de dinars, a-t-on indiqué.         
Toujours au 1er trimestre de cette année, seront également réalisées deux stations de lagunage biologique à Beni-Abbès et Taghit, pour un montant  de plus de 140 millions de dinars, selon la même source.         
La réalisation de ces deux stations a pour objet de répondre à un souci  d'une meilleure protection de l'environnement et de prise en charge des eaux  usées de ces deux villes dont une bonne partie est rejetée vers les palmeraies, causant des désagréments aux agriculteurs, signale-t-on à la direction des ressources  en eau.

Source: El Moujahid.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires