Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 14:26

Le populeux quartier Haï Nour, appelé aussi Quartier 8, longeant les berges de l’oued de Béchar, à sa sortie sud, replonge de nouveau dans l’insalubrité et la dégradation du cadre de vie de sa population.

Ce quartier, on s’en souvient, avait subi de dures épreuves à la suite de son isolement total pendant plusieurs jours lors des grandes intempéries de 2008 qui l’ont dévasté. Sa population avait retrouvé progressivement, au cours des mois qui suivirent, un espoir de redressement et, priorité de l’heure, des travaux d’édification d’un pont enjambant l’oued avaient été entamés et achevés, une école primaire et une salle de soins détruites avaient été reconstruites.

Aujourd’hui, nous avons effectué une tournée avec un habitant du quartier qui nous a invité à visiter les lieux dans le but de nous  montrer l’état déplorable du quartier dans lequel vit cette population, notamment en matière de voirie. La quasi-totalité des rues et ruelles adjacentes sont  défoncées, parsemées de nids de poule, poussiéreuses  et surtout  entièrement inondées d’eau provenant des fuites de conduites du réseau. En de nombreux endroits, des flaques d’eau stagnantes empêchent les piétons et automobilistes d’emprunter ces ruelles où s’entassent la gadoue et la poussière.

Notre témoin assure que  les taxieurs refusent de transporter des clients se rendant au quartier à cause de l’état des routes et de l’éclairage public défaillant. Il y a quelques jours, les résidents ont manifesté leur ras-le-bol et en signe de protestations pacifiques en brûlant quelques pneus pour attirer l’attention des pouvoirs publics afin de les inviter à prendre en charge leurs mauvaises  conditions de vie, ajoute notre témoin.                                              

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires