Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 12:14
Le secteur ne manque pas de potentialités, l'électricité permanente, l'eau courante distribuée constamment, deux aéroports en service (Bechar et Beni Abbès), un réseau routier excellent qui couvre la totalité des localités, pourtant le tourisme dans la région piétine sérieusement. Cette situation d'après nos informations pourrait s'expliquer par l'insuffisance des structures d'accueil, la qualité de service fourni, la formation du personnel et les prix inabordables pratiqués dans les hôtels étatiques.

 La wilaya de Bechar compte 11 hôtels dont 3 étatiques classés 3 étoiles situés à Bechar, Beni Abbès et Taghit constitués de 518 lits, les 8 hôtels restants appartiennent au secteur privé d'une capacité de 488 lits. Ils sont soumis à un contrôle permanent, dit-on, de la part de la direction du tourisme de Bechar. S'agissant des hôtels de Beni Abbès et Taghit, ces structures rencontrent une foule de problèmes notamment de maintenance, d'équipements vétustes et de formation du personnel.

 Il faut savoir aussi que les gestionnaires ne peuvent rien décider sans l'aval préalable de Gestour. Actuellement, ce sont des associations qui investissent le terrain en réduisant le tourisme à de simples visites. Il en résulte alors que les hôtels étatiques pour ce qui les concerne ne sont plus fréquentés durant toute l'année à cause de cette situation mais également des tarifs exorbitants sachant qu'une nuitée coûte 3.000 dinars à laquelle il faut inclure le prix de la restauration. En 2009 au 2ème trimestre, 7.372 nationaux et 536 étrangers ont été hébergés dans l'ensemble des établissements hôteliers, un chiffre qui illustre bien le marasme d'un secteur qui pourrait en cas de relance offrir des possibilités pour les demandeurs d'emploi.

Source: A. Roukbi, Le Quotidien d'Oran

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires