Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 13:14

Hier, Salamani Mohamed, wali de Béchar, en présence des directeurs de l’exécutif, du maire et élus de l’APC, est venu écouter les doléances et préoccupations des membres du mouvement associatif au siège de la commune de Béchar.

La rencontre a été largement dominée par la problématique de l’insalubrité publique intra et extra muros de la ville et amas de gravats de matériaux jetés par incivisme par des camionneurs inconscients en toute impunité. Le comble aux yeux des associations qui dénoncent la saleté envahissante est qu’elle vient de gagner même les alentours de la stèle commémorative du colonel Lotfi au sud de Béchar Djédid, non loin de la décharge publique, ce qui représente pour eux une grave atteinte au symbole de la Révolution.

Le représentant de l’Etat a immédiatement réagi pour annoncer la signature de l’arrêté portant création d’une entreprise publique de collecte des déchets ménagers et assimilés qui prendra en charge de manière définitive le problème des ordures ménagères qui enlaidit tous les quartiers de la commune.

L’entreprise en question sera en partie financée sur  le budget communal et de wilaya car elle va devoir recruter des dizaines d’agents, a-t-il ajouté. Le mouvement associatif s’est plaint de la pollution dégagée par les carrières de concassage dont la poussière enveloppant le ciel du faubourg empoisonne le quotidien des habitants. Une solution devant être trouvée dans les prochains jours avec les propriétaires de ces carrières, a-t-on laissé entendre. La distribution des lots de terrain à bâtir en quantité suffisante, les aménagements extérieurs dans certains quartiers dépourvus, l’ouverture des axes routiers afin de faciliter les accès, l’emploi des jeunes chômeurs, l’encouragement à l’installation des unités de production ont fait l’objet d’un large débat.

La présidente d’une association a interpellé le wali sur la création d’une maison d’accueil pour abriter les SDF. Le wali a exigé de la commune un assainissement de la nomenclature des projets communaux dont certains, a-t-il indiqué, sont inscrits encore depuis une décennie.                                     
 

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires