Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 18:12

Les journées portes ouvertes sur l’allaitement maternel organisées à l’hôpital «Mère et Enfant» de Débdaba ont drainé une foule nombreuse.

Selon deux organisatrices de ces journées, Mme Sahraoui et Mme Naamaoui, la nouvelle génération de femmes a tendance à se désintéresser de l’allaitement maternel au profit de l’allaitement au biberon. «Ces portes ouvertes ont précisément pour mission de persuader les femmes, à travers des explications, sur la richesse et les bienfaits de l’allaitement maternel», ont-elles souligné. Une confirmation de l’alerte a été donnée hier à l’école paramédicale au cours de la clôture de ces journées par le Pr. Chami Belkacem, gynécologue et chef de service à l’Etablissement hospitalier universitaire d’Oran (EHUO) qui a donné trois communications sur le sujet en présence du corps médical de la wilaya.

L’orateur a d’abord indiqué que le taux national faible de l’allaitement maternel est alarmant car il ne dépasse guère 7%, d’après les statistiques de l’UNICEF. L’intervenant a appelé par conséquent le corps médical et les services prestataires à s’y mettre pour  changer cette tendance qui va à l’encontre de l’état de santé de l’enfant. La communication a en particulier mis en lumière les bienfaits de l’allaitement maternel dans ses divers aspects, notamment le colostrum et son rôle de véritable vaccin. Nourri au sein, le nourrisson profitera de la richesse du colostrum, de la vitamine K, ce qui lui évitera de faire des hémorragies qui restent la première cause de décès après la prématurité.

Chez la mère, cette mise au sein précoce permet la sécrétion d’ocytocine, molécule responsable de la rétraction de l’utérus faisant éviter les hémorragies chez la mère, cause également de décès à la suite de son accouchement. Aussi, l’accent a été particulièrement mis sur la croissance régulière de l’enfant qui est liée à son lait adapté à ses besoins. Mais il faut retenir, selon l’orateur, en terme de prévention, l’obésité aussi bien chez l’enfant que chez la maman, la prévention du diabète à l’âge adulte, l’hypertension, les maladies de la peau, du tube digestif et d’autres infections chroniques. Enfin, durant ces communications, le Pr. Chami a insisté sur la composition biologique et dynamique du lait maternel  qui change dans les tétées à travers les jours (colostrum, lait de transition, lait mature).                                                  

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires