Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 11:40

L’un des services publics, à savoir la Caisse nationale de logements (CNL) devenu l’un des plus importants ces dernières années, est confronté à une grande affluence  de citoyens souscripteurs au logement social sous ses différentes formules.

Ce service public répond difficilement à la très forte demande en raison précisément de la forte demande, a-t-on appris auprès de nombreux employés de cette institution de liquidation financière des dossiers relatifs au logement social souscrit.
Située en plein centre-ville, la CNL, qui abrite à la fois la direction régionale et de wilaya, est nichée dans un immeuble et occupe les 4ème et 5ème paliers de cet immeuble dans des bureaux exigus et non fonctionnels. Des centaines de souscripteurs et autres visiteurs arrivent chaque jour de différentes localités de la wilaya et parmi eux des personnes âgées pouvant à peine se déplacer sont mises alors dans l’obligation de monter les escaliers au 5° étage pour finalement s’enquérir de l’envoi des dossiers transmis par les services de la DLEP aux fins de paiement. «Une situation très embarrassante aussi bien pour nous employés de la CNL que pour les visiteurs», reconnaît un employé de la Caisse.                                      

Source: M. Nadjah, El Watan

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires