Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 11:52

Le site abritant le gisement de cimenterie à Benzireg (50 km au nord de Béchar), de 60 ha extensible à 200 ha, confié au Groupe industriel des ciments d’Algérie (GICA), a fait l’objet, hier, d’une inspection de la part de Cherif Rahmani, ministre de l’Industrie et des PME.

Le projet va produire 1 million de tonnes de ciment/an et créera 500 emplois permanents lors de sa phase d’exploitation prévue en 2016.  La priorité à l’embauche sera accordée à la main-d’œuvre locale, prévoit-on déjà. Il a été aussi recommandé par le ministre la création d’un village d’habitations non loin du pôle industriel afin de commencer à entamer le processus de désengorgement en partie de la commune de Béchar qui étouffe sous le poids de la population. Le site sera entouré d’une bande verte et la future cimenterie sera équipée de matériel de dernière génération antipollution, a-t-on fait savoir.

Le deuxième projet visité par le haut responsable de l’Etat est une briqueterie, appartenant un promoteur privé, en cours de montage. D’une capacité de production comprise entre 80 000 et 100 000 tonnes/an, elle entrera en activité vers la fin de l’année en cours. 120 emplois seront créés par ce projet industriel qui va générer une disponibilité permanente de la brique rouge et aussi une réduction tant attendue par les entreprises locales du coût de ce matériau sur le marché qui est acheminé, jusqu’ici, par des fournisseurs des villes du Nord à un prix parfois exorbitant. Sur place, le ministre a assuré le propriétaire de l’usine du soutien et de l’accompagnement de son département jusqu’à l’aboutissement du projet.

Le troisième projet visité par Chérif Rahmani est une laiterie privée en cours de réalisation et qui entrera en exploitation vers la fin de l’année 2013 avec une production laitière de 40 000 litres/jour selon des prévisions qui dépasseraient largement la consommation locale. 45 emplois permanents seront créés par cette unité. Le ministre de l’Industrie et des PME s’est rendu également au nouveau siège de l’Agence nationale de développement et de l’investissement (ANDI) où il s’est enquis des conditions d’accueil et d’orientation des investisseurs.

Mais le ministre a été amené à constater que l’installation du guichet unique, où les organismes publics concernés sont représentés, n’a pas pour autant résolu certaines entraves liées à la bureaucratie sévissant encore, notamment en matière d’obtention rapide de la carte fiscale (impôts) et la carte d’immatriculation (CNAS). Il a instruit le responsable de l’Agence de prendre des mesures en vue de l’élimination de ces obstacles.                    

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires