Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 19:01
La zone humide de Dayet Ettiour (lac des oiseaux), située à plus de 80 km au sud de Béchar, vient d'être proposée à un classement sur la liste Ramsar dans la perspective de sa protection, a-t-on appris d'un responsable de la conservation des forêts à Béchar. La proposition de classement de cette zone de 12.578 ha intervient après une étude effectuée par les services concernés de la conservation des forêts, dans le cadre des efforts visant la préservation de la faune et la flore de ce site naturel, a-t-on précisé.
Plusieurs espèces d'oiseaux aquatiques endémiques sont recensées au niveau de ce site, notamment les traquets à tête blanche et noire, le traquet du désert et le faucon crécerelle, des oiseaux migrateurs comme les aigrettes gazettes, les tadornes de belon et les tadornes casarca, en plus d'autres espèces végétales et animales propres aux zones arides, a-t-on signalé de même source.

De son côté, la direction de l'environnement de la wilaya de Bechar, projette le lancement, cette année, d'une opération de réhabilitation du site en question, à laquelle elle consacre une enveloppe de 20 millions DA. La liste Ramsar, du nom d'une ville iranienne, est le résultat d'une convention sur la protection des zones humides signée le 2 février 1972. L'Algérie a adhéré à cette convention en 1982.

Source: APS/ Algérie Soir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires