Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 18:49

Le premier tour de manivelle d’un documentaire-fiction sur la vie et l’œuvre de cheikh Abdelkrim El Maghili Tilmssani a été donné, hier, par le wali de Béchar à Taghit. Cette œuvre cinématographique de 70 minutes, produite par le ministère de la Culture dans le cadre de la manifestation «Tlemcen, capitale de la culture  islamique», vise à «faire connaître cette illustre personnalité qui a contribué au rayonnement de l’Islam à travers les pays du Sahel», a précisé le scéariste et réalisateur de ce documentaire-fiction, Larbi Lakehal. Abdelkrim El Maghili Tilmssani est né à Tlemcen en 1425.

Il fut l’un des grands érudits du monde musulman et l’un des brillants élèves de Sidi Abderrahmane Thâalibi à Alger et de Ben Yahia Yadir à Béjaïa. Il s’installa dans la région du Touat, où il prit une part importante dans l’enseignement et la vulgarisation des préceptes de l’Islam au sein des populations des pays du Sahel, notamment au Mali. Cheikh El Maghili fut aussi un grand voyageur, il visita l’ensemble de la région du Touat et fit des séjours dans plusieurs villes des pays du Sahel, notamment à Kano, Kaghan, le pays de Takrour, avant de revenir dans le Touat, où il mourut le 17 février 1504. Sa sépulture est à Zaouiet Cheikh, dans la commune de Zaouiet Kounta, wilaya d’Adrar.


Des acteurs de renommée nationale, à l’exemple de Abdenour Chalouch et Hocine Salah, campent les rôles principaux de ce documentaire-fiction, troisième grande production du cinéaste Larbi Lakehal auteur de L’épopée de la résistance du Sud-Ouest, qui traite de l’histoire de la résistance des populations du sud-ouest du pays à la pénétration coloniale française, de 1850 à 1934, et le documentaire Histoire des mines algériennes. Pour les besoins du tournage, le réalisateur a procédé à la construction d’un village africain, dont la conception et la mise en place ont été assurées par le décorateur Salah Boungab, qui a fait appel, pour sa réalisation, à de jeunes artisans de la région de Taghit.   

 

Source: APS/El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires