Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 19:17

Le groupe El Ferda a envoûté, mercredi soir, le public présent au stade « Ennasr » à l’occasion des soirées programmées au titre de la 6ème édition du festival national des musiques et danse Diwane.
Ce groupe de chants et musique de genre Melhoun, après un istikhbar d’usage, a interprété plusieurs chansons de son répertoire, notamment Ya Karim El-Kourama, qui a fait sa célébrité, nationale et internationale.

Ghazal Fatma, Ben-Bouziane et d’autres belles chansons de ce groupe ont été très appréciées par les plus de 2 000 spectateurs présents à cette soirée. Auparavant, les groupes Diwane de Gnawa el Waha de Bechar et Ahl Diwane d’Oran ont gratifié l’assistance de plusieurs Bordj, ou chants puisés dans le répertoire ancien du Diwane.

Le Maâlem (maître) Hakem de la troupe Gnawa el Waha, l’un des meilleurs joueurs de Guembri, instrument à cordes à la base de la musique Diwane, n’a pas laissé, lui aussi, le public indifférent de par sa maitrise du jeu de cet instrument, confirmant ainsi son statut du plus jeune Maâlem du Guembri à travers le pays.

Pour ce jeudi, où est prévue la soirée de clôture et de remise des prix aux trois meilleurs groupes, une master-classe animée par plusieurs musiciens des différentes troupes participantes est au menu de cette soirée finale.

 

Source: AlgerieSite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires