Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 13:51

Comme à l’accoutumée, l’oasis de Taghit (80 km au sud de Béchar) s’apprête à accueillir ses nombreux visiteurs pour fêter le début du nouvel an 2014.

Toutefois, la grande déception pour les visiteurs est malheureusement déjà annoncée : l’hôtel de Taghit de 60 chambres n’ouvrira pas ses portes avant juin 2014 à cause des travaux de sa réhabilitation en cours et qui accusent un retard d’au moins une année. Avec la fermeture de l’hôtel, le déficit en matière de structures hôtelières dans l’oasis s’accentue naturellement malgré l’existence d’une auberge de jeunes d’une capacité d’accueil de 200 places à Zaouïa Fougania (3 km de Taghit) et d’une nouvelle pension d’une dizaine de chambres gérée par un privé.

Sur place, nous avons appris que la location de chambres (nouvelle formule) chez les familles résidant à Taghit, au prix fort d’ailleurs, est déjà saturée. Néanmoins, la solution qui se dessine pour ceux ou celles qui débarquent dans la région réside dans la réservation de chambres dans les hôtels à Béchar durant une semaine et, de ce fait, les visiteurs pourront, par navette quotidienne, rejoindre Taghit.

Au chef-lieu de wilaya, la situation en matière d’accueil et d’hébergement n’est guère reluisante puisque les structures hôtelières sont aussi insuffisantes et le déficit devient nettement évident en particulier au moment de l’arrivée massive de touristes qui débarquent en fin d’année.
Dans la wilaya de Béchar, le parc hôtelier est constitué de 16 hôtels dont 3 appartenant au secteur public et répartis entre Béchar, Taghit et Béni Abbès et sont, au total, d’une capacité d’accueil de 545 chambres, un nombre jugé nettement en deçà des besoins réels exprimés, des besoins qui tiennent compte de l’expansion urbaine de la wilaya.

Dans une situation de pénurie, on l’imagine, les clients sont peu exigeants sur les conditions d’hébergement et de l’hygiène. En outre, durant toute une semaine, où l’oasis de Taghit sera l’agglomération phare, les activités touristiques et annexes sont peu développées et vont, comme chaque année, se limiter aux déplacements vers les gravures rupestres dont certaines sont abîmées ou mal entretenues, à la grande palmeraie  et au plaisir de grimper au sommet des dunes de sable et s’exposer au soleil si toutefois il sera au rendez-vous cette année. Seuls quelques propriétaires de gargote en tireront profit et imposeront des prix exorbitants des repas aux clients qui vont se mettre, comme l’an dernier, à la recherche d’une baguette de pain car la boulangerie communale de la localité était fermée et le sera aussi cette année, a-t-on appris sur place.                                

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires