Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 16:22

BECHAR - Le colonel Lotfi, chef de la wilaya historique V est mort en martyr pour l’indépendance de l'Algérie et la liberté de son peuple, a indiqué, jeudi à Bechar, sa sœur la moudjahida Dghine Boudghene Nadra.

"Le martyr Dghine Boudghene Benali dit lotfi, tombé au champ d’honneur le 27 mars 1960 à Djebel Bechar lors d’un accrochage avec l’armée coloniale française, est mort pour que le peuple algérien vive libre et indépendant dans son pays fort et prospère", a-t-elle souligné, à l’occasion de la commémoration du 54e anniversaire de la mort du chahid et l’un des dirigeants de la glorieuse Révolution du 1er novembre 1954.

"Le colonel Lotfi, que j’ai côtoyé dès sa nomination à la tête de la zone huit de la wilaya V historique en 1957, avec le grade de capitaine de la glorieuse armée de libération nationale (ALN), a souhaité mourir en martyr dans l’une des régions sahariennes de l'Algérie, et ce pour démontrer son attachement au pays profond", a signalé, pour sa part, la moudjahida Brikci Khadija, plus connue au sein de l’ALN sous le nom de Fadéla.

Le colonel Lotfi qui s'est porté volontaire pour l'ouverture d'un front dans le sud algérien avec des unités de l’ALN composées de militants de la région de Bechar, El-Bayadh, Naâma, Adrar, Ain-Sefra et Aflou, a été avant tout un intellectuel qui avait beaucoup donné pour que la Révolution du 1er novembre 1954 atteigne son objectif, à savoir la libération total du pays du joug colonial, a estimé cette moudjahida.

Les festivités marquant le 54e anniversaire de la mort en martyr du colonel Lotfi, en compagnie du commandant Farradj, et des djounoud Zaoui Cheikh et Ould-Ahmed, ont été marquées par une cérémonie de recueillement jeudi à Djebel Bechar, en présence des autorités civiles et militaires de la wilaya de Bechar et de nombreux moudjahidine et citoyens des wilayas de Bechar et de Tlemcen.

Ces festivités, dont une partie s’est déroulée au chef-lieu de la commune de Kenadza (18 km au sud de Bechar), où les participants ont été conviés à des visites au musée local, à la medersa et à la zaouïa ziania, ont été aussi une occasion pour plusieurs moudjahidine de faire des témoignages sur les différentes phases de préparation et de lancement, sous la bannière de l’ALN, d’opérations militaires contre le colonialisme français, à travers les régions dans le Sud-ouest du pays.

 

Source: APS.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Histoire
commenter cet article

commentaires