Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 10:06

La première phase du projet d’exploitation du gisement à ciel ouvert de manganèse de la région de Guettera, au sud-ouest de Béchar, dont les réserves sont estimées à 20 millions de tonnes, débutera au mois d’octobre prochain. Selon des responsables de la société minière chinoise «Shoa Lin Mines», cités par l’APS, cette première phase verra le lancement des travaux de réalisation, à quelques encablures de la ville d’Abadla, d’une base de vie comprenant aussi des structures techniques et de gestion pour un coût global de 200 millions de dinars et sera suivie par la phase d’exploitation du gisement prévue au premier semestre de l’année 2011. Une usine de traitement en voie humide du minerai est prévue aussi pour les besoins de l’exploitation du gisement avec un coût de 500 millions de dinars.   Cette infrastructure sera installée sur une superficie de deux km2 à proximité des routes nationales RN6 et RN 50, reliant respectivement la wilaya de Béchar au nord du pays et à la wilaya de Tindouf. Une quantité annuelle de 2,9 millions de tonnes de manganèse traité par cette usine sera exportée vers la Chine à partir du port d’Oran, grâce à une rotation quotidienne de 100 véhicules spécialement conçus pour le transport du minerai, et ce, sur une distance de 700 km. Des investissements de plus de 900 millions de dinars seront réalisés annuellement pour assurer cette opération, précisent les experts de la même  société minière, lors d’une rencontre consacrée à la présentation du projet aux autorités de la wilaya de Béchar. Près de 300 nouveaux emplois permanents seront engendrés par ce projet, a-t-on indiqué. Shao Lin Mines, qui est une société de droit algérien, a été créée en 2008 et active dans le domaine de l’exploration et l’exploitation des gisements miniers. Elle possède dix titres miniers délivrés par l’Agence nationale du patrimoine minier (ANPM), dont trois pour l’exploration et l’exploitation du cuivre et du manganèse à travers la wilaya de Béchar. A la fin 2009, elle avait investi 300 millions de dinars pour les opérations d’exploration. 

 

Source: R.E., La Tribune.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires