Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 14:06

Les habitants de Boukaïs, une petite agglomération de 1 600 habitants, située à une soixante de kilomètres au nord du chef-lieu de wilaya, réclament la réfection de la route reliant leur localité à Lahmar, chef-lieu de daïra, sur une distance de 22 km.

Ce tronçon, en constante dégradation, réalisé dans les années 1970, est devenu impraticable au trafic routier. Les habitants énumèrent les cas d’accidents mortels qui surviennent chaque mois sur ce tronçon dangereux pour en justifier cette demande. Par ailleurs, la petite localité frontalière entièrement enclavée au sud-ouest réclame aussi la présence permanente d’un médecin et d’un infirmier au sein de la nouvelle salle de soins et une ambulance pour les patients à évacuer en urgence vers Béchar ou Lahmar. Elle est aussi dépourvue de gaz de ville et ses habitants ressentent fortement cette frustration, en particulier durant la période de l’hiver glacial dans cette région.

Les représentants de la population ajoutent le transport scolaire des enfants qui étudient à Lahmar en régime d’internat et qui n’est pas assuré au quotidien entre les deux localités. Néanmoins, l’unique satisfaction de la population locale  demeure, souligne-t-on, l’équilibre entre la demande et l’offre de logements sociaux. Trente logements sociaux sont en voie de finition alors que les services de la daïra de Lahmar dont relève la localité n’ont enregistré qu’une trentaine de logements en instance. Aussi, quarante-deux logements ruraux ont été distribués en 2013.                                     
 

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires