Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 17:29

Une structure pharmaceutique, afin de résorber le manque de médicaments dans la région, tarde à voir le jour malgré les promesses et les moyens financiers

Le projet de réalisation de la Pharmacie centrale des hôpitaux à Béchar, lancé en juillet 2011, continue de piétiner et de rencontrer de nombreux obstacles internes d’ordre organisationnel et bureaucratique, selon nos sources. Une situation qui ne manque pas d’accentuer d’ailleurs la pénurie des médicaments, notamment pour les cancéreux, et de retarder l’acheminement et la livraison des produits pharmaceutiques vers les hôpitaux de la région du sud-ouest, qui sont actuellement approvisionnés à partir de la wilaya d’Oran. C’est d’ailleurs pour mettre fin à cette situation intenable pour les populations du sud-ouest que l’Etat avait décidé, selon nos sources, la réalisation du projet en question qui malheureusement traîne, surtout ces six derniers mois.

Dans le but de la décentralisation, le ministère de la Santé a débloqué d’importants crédits se chiffrant à des milliards de dinars pour la mise en place rapide de cette structure pharmaceutique centrale, en prenant en compte des paramètres, tels les besoins pressants de la région du sud en pleine expansion et de son éloignement des centres de décision.
Mais la cadence dans la réalisation ne suit pas.  Elle est décriée par ceux qui suivent de près le projet. Par ailleurs, les pouvoirs publics locaux ont mis à la disposition du ministère de la Santé un terrain d’une superficie de 5 000 m2, dans la zone industrielle devant abriter cette structure. Mais le projet est toujours à l’état embryonnaire, avec un personnel d’encadrement réduit à cinq où six agents sans pouvoir de décision et qui sont dans l’expectative.

Toujours selon nos sources, la phase de mise en exploitation de la Pharmacie centrale des hôpitaux pourrait ouvrir de larges perspectives en matière d’emplois avec la création, dans un premier temps, d’une soixantaine de postes de travail permanent et une centaine d’emplois indirects. Malgré le soutien financier de l’Etat, on s’interroge, ici, sur le fait que cet important projet, dont les répercussions positives pour la région ne sont plus à souligner, n’a pas fait l’objet d’une inspection lors de la visite effectuée dans la wilaya, il y a un mois, par le ministre de la Santé.           

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires