Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 10:23

La première pierre du projet de réalisation d'un nouveau théâtre régional au quartier El-Salam dans la wilaya de Béchar, dont la réalisation a été confiée à un bureau d'étude algérien, a été posée, samedi dernier, dans la wilaya de Béchar.
Accompagnée du wali de Béchar, Abdelghani Zaâlane, du P/APW et du P/APC de Béchar, Hamlili Mohamed, la ministre de la Culture, Khalida Toumi a posé la première pierre de ce projet qui s'étendra sur une superficie 6 400 mètres carrés avec une capacité de 500 places avec un délai de réalisation de 27 mois. Notons qu'un autre projet de réalisation d'un Institut régional de la formation musicale sera réalisé à proximité de ce grand théâtre. La ministre de la Culture a fait savoir, lors de cette cérémonie, que ce nouveau théâtre revêt une importance particulière pour les habitants de la wilaya puisqu'il abritera, à l'avenir, des manifestations liées à l'activité théâtrale et qui peuvent être étendues à d'autres activités en accueillant par exemple le Ballet national ou l'Orchestre symphonique national. «Je sais que la wilaya de Béchar a un public connaisseur et amoureux du théâtre», a-t-elle souligné, avant d'enchaîner : «Il est programmé la réalisation d'autres théâtres au profit des wilayas du sud, Tindouf, Tamanrasset et Adrar». Pour sa part, Mme Maamar Chaouch Salima, architecte chargé de ce projet, a précisé que ce nouveau théâtre sera construit à l'intérieur, selon une architecture classique italienne, à l'extérieur, avec une architecture algérienne, à typologie régionale. Elle ajoutera encore que ce théâtre sera doté d'une khaïma d'une superficie de 64 mètres carrés. La ministre poursuivra son périple par la visite de la Maison de la culture «El Moudjahid Kadi Mohamed» qui renferme 19 199 copies et 7 604 titres dans les différents domaines : histoire, géographie, et est dotée d'une salle d'expositions, d'une salle d'informatique. Elle a ensuite, visité le musée du cinéma puis à la bibliothèque principale de Béchar où elle a procédé à l'installation d'un nouveau directeur, M. Mazari Bensouna. Projet de réhabilitation de 5 ksour à Béchar Lors d'un point de presse animé au siège de la wilaya de Béchar, la ministre de la Culture Khalida Toumi a annoncé aux journalistes, le projet de réhabilitation de cinq ksour de la wilaya de Béchar. Il s'agit selon elle, des ksour de Taghit, Kenadsa, Béni Abbès, Mougheul et Kerzaz. Elle précisera que le ksar de Kenadsa avec sa mosquée El Atik et son école coranique et l'accès principal du ksar sont en cours de travaux de restauration. «Ces projets de restauration nécessitent, en effet une main d'œuvre qualifiée et la restauration de ces ksour doit être effectuée par des spécialistes, selon des normes précises. Ces vieux ksour doivent regorger de petits métiers qui peuvent apporter de la vie à ces ruines tout en les préservant de la dégradation», fera-t-elle remarquer. La visite s'achèvera en fin de journée par la découverte du ksar Mougheul, situé au nord de Béchar, à la frontière algéro-marocaine, ce site architectural et historique constitue aujourd'hui, un témoin d'une longue histoire de la wilaya de Béchar. A noter que le coût des travaux et restauration de la mosquée El Atik de Kenadsa est de 2.768.220.00 DA pour la première tranche et de 2.499.412.5 DA pour la deuxième tranche, 1.999.400.00 DA pour le Ksar de Kenadsa, 7.744.940.0 DA pour le ksar Mougheul et 4.128.696.00 DA pour le ksar de Kerzaz.

 

Source: Algérie Soir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires