Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 17:51

Avec plus de 73 000 élèves, tous cycles confondus, qui ont pris hier le chemin de l’école, un encadrement pédagogique de 3 397 enseignants pour l’ensemble des trois paliers, un taux de scolarisation atteignant 97%, la direction de l’Éducation de Béchar se targue d’avoir réussi «une performance».

Le nombre d’infrastructures scolaires, à travers la wilaya, est de 151 écoles primaires, 48 CEM et 18 lycées. Quatre écoles primaires et cinq lycées en cours de réalisation seront réceptionnés incessamment. Seul le lycée de Kerzaz (400 km au sud de Béchar) connaît, selon une source de l’Education, une surcharge d’élèves originaires d’Ouled Khodeir, une localité voisine qui sera dotée dans les prochains mois d’un lycée en voie d’achèvement, souligne-t-on. Les travaux de réalisation des infrastructures scolaires ont été retardés en raison des grandes chaleurs qui sévissent durant les mois de juillet et août. Néanmoins, le point noir relevé dans la wilaya, à chaque rentrée, demeure la scolarisation des enfants de nomades éparpillés entre les vallées d’Oued Namous, Béni Ounif et près de Tabalbala.

L’internat primaire, qui a ouvert ses portes l’an dernier à Béni Ounif, n’a pas pour autant attiré les enfants de parents nomades toujours en transhumance. Aussi, les déperditions scolaires sont estimées dans le primaire à 0,3%, dans le moyen à 8% et dans le secondaire à 5,7%. Pour cette rentrée, dix nouvelles cantines scolaires ont été réceptionnées et pas moins de 35 000 élèves du primaire bénéficieront de repas chauds, assure-t-on. Il est prévu également la distribution de livres scolaires gratuits à 43 121 élèves pour une enveloppe financière mobilisée de 4 milliards de centimes, une prime de scolarité en faveur de 30 000 élèves et des trousseaux scolaires pour 8 000 élèves nécessiteux.

Mais, cette année, la nouveauté est l’institution d’un contrat dit de performance convenu entre la tutelle et la direction de l’Éducation, qui doit s’appuyer principalement sur les chefs d’établissements scolaires, prenant pour base une évaluation personnalisée  en fonction des résultats par classe d’élèves  enregistrés au cours de l’année scolaire.

 

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires