Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 17:41

Le coup d’envoi de la 10e édition du Festival national des sports mécaniques a été donné avant-hier par les membres de la Fédération nationale des sports mécaniques, en présence des responsables de Naftal.

Le festival a été amorcé par le lancement de la première phase du rallye de régularité qui a drainé un nombre de 139 participants répartis en deux catégories, celle des motocyclistes (71 participants) et celle des automobilistes (68). Le signal de départ officiel a été donné en début de matinée au parking du complexe sportif Mohamed Boudiaf du 5 Juillet dans un climat marqué par le froid et la chute de quelques gouttes de pluie. Les motards étaient les premiers à prendre le départ aux environs de 7h du matin, suivis des automobilistes, dont les équipages avaient plus de chance étant donné que la pluie avait cessé pour une bonne partie de la journée. La première moto est arrivée à Tlemcen aux environs de 15h.

«Comparativement avec les précédentes années, les conditions climatiques sont plus clémentes», dira un participant dans la catégorie autos. L’itinéraire qui a mené les concurrents à rouler sur l’ancienne route jusqu’à Sidi Bel Abbès a été une occasion pour les pilotes pour découvrir au passage toutes les villes et les villages de l’Ouest algérien. Le public était également au rendez-vous. Les participants franchissaient en file indienne les artères principales des villages sous les ovations de la foule, composée majoritairement de jeunes. En somme, une véritable interaction s’est créée entre les participants au rallye et les populations locales.

«C’est la première fois que j’assiste à une telle exhibition, cela nous a ravis, d’autant plus que les enfants sont en vacances», affirme un habitant de Bouguetaia, petite localité d’à peine quelques milliers d’âmes. Et d’ajouter : «Le passage du rallye par notre village nous a changés de la routine qui nous est coutumière.» La seule fois où la caravane a quitté la route nationale c’était pour prendre quelques instants de répit dans un relais routier au lieudit Yellel, pour reprendre ensuite la route jusqu’à Tlemcen. Les concurrents ont profité tout au long du parcours d’une journée printanière.

La deuxième phase du rallye a été amorcée à partir de Tlemcen. Elle a été clôturée le même jour dans la wilaya de Béchar, sur une distance de 454 km. Le passage des concurrents dans les wilayas de Naâma et de Aïn Safra a été marqué par une liesse qui n’est guère coutumière à ces villes plongées tout au long de l’année dans une monotonie déconcertante. Les habitants de Naâma ont accueilli la caravane avec enthousiasme, les enfants qui bordaient par leur présence impromptue les trottoirs de la ville, ont insufflé une dynamique certaine à leur ville, au moins le temps du passage des concurrents. L’arrivée à Béchar, en début de soirée, a été triomphale, les pilotes ont savouré pleinement l’exploit qu’ils venaient d’accomplir. S’agissant de l’organisation, les encadreurs de ce festival ont été des plus rigoureux. Une formidable synchronisation a été instaurée entre les différents intervenants dans le festival, particulièrement dans la discipline du rallye.

Source: S. Kheireddine, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article

commentaires