Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 11:55

M. Mohand Oussaïd Belaïd, ministre de la Communication, a effectué, lundi, une visite de quelques heures à Béchar qui l’a amené directement de l’aéroport à l’unité d’impression de journaux où il a inspecté l’état d’avancement des travaux qui ont atteint 20%.

Les premiers exemplaires de journaux sortiront de la rotative le 1er novembre prochain selon la fiche technique du projet. L’unité d’impression d’une capacité de 35 000 exemplaires/heure couvrira la diffusion dans les wilayas de Béchar, El Bayadh, Nâama, Adrar et Tindouf. Les travaux de chantier de la rotative, qui ont accusé un retard de 4 ans, ont connu un début d’exécution en 2012 lorsque le projet a été transféré du ministère de la Communication à la Société d’impression d’Algérie (SIA).

L’unité va également produire des livres scolaires et ses prévisions d’emplois directs et indirects sont estimées à une centaine. Elle consommera une enveloppe budgétaire de l’ordre de 689 800 000,00 DA. Les travaux d’aménagement intérieur et extérieur sont en cours. Le ministre s’est ensuite déplacé au siège de la Télédiffusion Algérienne (TDA) où il a reçu, de la part du directeur de l’institution télévisuelle, des explications sur son le fonctionnement. L’on apprendra que la Télévision numérique terrestre (TNT) et analogique sont uniquement captées par les populations du chef-lieu de wilaya. Le premier responsable de la Communication en Algérie s’est rendu aux sièges de la télévision régionale de production et de la radio locale Saoura. Les locaux de la station radiophonique inaugurés en 1988 se trouvent aujourd’hui dans un état de vétusté avancé.

Les journalistes et techniciens au nombre de 46 y travaillent dans de difficiles conditions de promiscuité et d’indisponibilité de véhicules adaptés pour les reportages, en particulier en zones rurales, ont souligné les journalistes au ministre. Mais le wali a proposé le transfert des locaux de la radio locale dans la bâtisse abritant les services de la daïra, transfert qui deviendra effectif lorsque l’administration déconcentrée sera libérée dans quelques mois. 8 000 000 de DA au profit de la radio locale accompagneront ce transfert qui sera débloqué et utilisé pour des aménagements appropriés. Les journalistes ont également soulevé au ministre le problème de logements auquel ils sont confrontés.

Le représentant de l’Etat leur a rappelé que la crise du logement est nationale et pour donner une idée de l’ampleur de la pénurie de logement, son département doit honorer une facture de 480 000 000,00 de DA au titre de loyer contracté par les journalistes à Alger. Le ministre a achevé sa visite par un détour au niveau du site abritant la réalisation d’un documentaire fiction intitulé «Histoire de la zone 8 de la wilaya V historique», réalisé par le cinéaste Larbi Lakhal et dont la trame se veut un hommage rendu à la résistance des populations du Sud durant la période coloniale.         

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 11:56

Les énergies renouvelables seront incorporées à l’intérieur des futurs parcs immobiliers.

Un promoteur immobilier, qui compte s’installer à Béchar, promet d’incorporer, à l’intérieur des futurs parcs immobiliers qui seront réalisés, les énergies renouvelables. Le promoteur veut être le pionnier en la matière en travaillant étroitement avec les chercheurs universitaires. Dans une première étape, la filiale Gétrim, domiciliée à Oran et appartenant au groupe Bentenco Ouest, compte réaliser 18 logements de haut standing. Le prototype en maquette a été exposé hier aux visiteurs dans le hall de la maison de la culture. Le chargé de la communication, en compagnie de quatre dirigeants du groupe, a encore donné quelques indications sur les modalités de financement, de garantie et d’accès au crédit pour l’acquisition de logements par le postulant, qui se feront directement par le biais de la banque, a-t-il insisté.

Le groupe ne veut pas renouveler l’expérience non concluante à Béchar de la formule LSP qui prévoit le montage financier CNEP-CNL et dont les promoteurs publics en charge de plusieurs programmes sont souvent en butte à des problèmes d’insolvabilité avec les futurs acquéreurs. Le parc immobilier du groupe Bentenco Ouest  sera financé et construit sur fonds propres du groupe, et le postulant remplissant les conditions d’éligibilité sera retenu et accompagné jusqu’à la livraison du produit, a tenu à préciser l’orateur.
Cependant, la filiale ne construira pas des logements sans étude du marché qui aboutirait à la mévente mais sur la base des fiches de vœux détaillées qui seront remises aux visiteurs à l’occasion des portes ouvertes organisées à partir du 4 mars.     

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 11:58

La population de la région de Béchar, confrontée au problème croissant du chômage, et qui a nourri jusqu’ici beaucoup d’espoir sur le lancement du projet d’exploitation du gisement de manganèse dans le désert de Guettara (160 km d’Abadla), va devoir affronter la nouvelle réalité que prend ce projet.

Ce gisement ne sera pas exploité dans sa forme initiale arrêtée et convenue par les deux partenaires algérien et chinois. En 2010, au siège de la wilaya,  a été signée la convention de coopération entre la  partie algérienne représentée par les autorités locales et la partie chinoise représentée par le vice-président de la société Sho Lin Mines installée en Algérie. Les travaux de prospection, les études d’exploitation du bassin minier et l’emplacement avaient déjà été achevés en 2009 et annoncés lors de la cérémonie de signature de la convention. La société chinoise n’attendait donc que l’obtention du titre minier pour pouvoir entreprendre les travaux d’exploitation qui, selon les prévisions optimistes, n’allaient pas dépasser deux mois, tout au plus, au regard de la lourdeur de la  bureaucratie. Plus de trois années se sont écoulées mais le projet demeure en l’état.

De source autorisée, on vient d’apprendre que le minerai de Guettara, utilisé dans les alliages pour la fabrication des aciers spéciaux et aluminium, ne sera pas exploité comme prévu. C’est l’Agence nationale du patrimoine minier (ANPM) qui en a décidé ainsi et qui vient de refuser d’accorder l’exploitation du gisement en raison de la teneur en arsenic décelée dans le minerai et son impact sur l’environnement désertique. Néanmoins, le gisement, qui contient une toxicité élevée, sera extrait et acheminé vers les usines de traitement à l’état brut. Pour rappel, le bassin minier, qui a une durée de vie de 25 ans, est évalué à 2 972 000 tonnes. La centaine d’emplois prévue sera cependant sauvegardée, affirme-t-on.           

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 11:59

Pour la première fois, la wilaya de Béchar a réceptionné par voie ferroviaire, au cours de la semaine dernière, du blé tendre pour le compte de la CCLS, en provenance des régions du Nord. Neuf wagons de 52 tonnes de blé par wagon sont arrivés à la nouvelle gare de marchandises construite à trois kilomètres à la sortie nord de la ville.

A ce jour, cinq arrivages totalisant 25 wagons sont arrivés à la gare de marchandises. Jusqu’ici, l’acheminement de céréales se faisait par camions de gros tonnage appartenant à des propriétaires privés. On s’accorde à dire que l’approvisionnement de la wilaya par chemin de fer présente beaucoup plus de sécurité que par le mode de transport terrestre.
Le risque dans le transport  par wagon peut, cependant, se présenter à l’occasion de fortes intempéries comme cela s’est produit il y a quelques mois lorsque le train avait déraillé et qu’une bonne partie du tronçon ferroviaire neuf a été emportée par les eaux pluviales non loin de la ville de Béchar.                                    

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 12:00

Les Saoudiens envisagent de financer un centre de sports multidisciplinaire à Béchar, a-t-on appris de source sûre.

«Il n’est nullement question d’un stade de football, comme l’imaginent certains, c’est un centre multidisciplinaire qui sera mis à la disposition des jeunes de la wilaya. Le choix de terrain a été effectué. Il s’agit d’une vaste superficie située à Haï L’Escadron, derrière la station-service  située sur la route de Kénadsa. Les Saoudiens l’ont visité et ils n’attendent que l’étude pour entamer les travaux», précise cette source. Une polémique a, par ailleurs, surgi ces dernières semaines autour du stade du 20-Août 1955 de Béchar, là où évolue la JSS. Des voix s’élèvent pour revendiquer un tableau d’affichage, une sonorisation et le raccordement au réseau d’AEP. D’après des connaisseurs, même les projecteurs installés, et qui ont coûté une fortune à la trésorerie publique, ne répondent pas aux normes.

«La JS Saoura ne pourra pas organiser une rencontre en nocturne en période de canicule car les projecteurs ne répondent pas aux normes. Il est temps qu’on s’en occupe dès maintenant car la période des grandes chaleurs approche et je vois mal des équipes de ligue 1 accepter de jouer sous un soleil brûlant», conseille cet ancien joueur.                              

Source: A. Boutaleb, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 12:01

Les actions de l’Association caritative «Rakif El Yatim», créée en 2012 pour venir exclusivement en aide aux orphelins de la wilaya, se poursuivent et le champ d’intervention de l’association s’élargit cette fois au domaine de la Santé.

Ainsi, la prise en charge totale des frais médicaux résultant des consultations ou interventions chirurgicales des enfants orphelins seront dorénavant à la charge de l’association. C’est ce qu’ont indiqué récemment les initiateurs de la fondation caritative. A la maison de la culture de Béchar, c’est devant un parterre d’invités officiels, de donateurs, de simples citoyens et des proches d’enfants orphelins, que les fondateurs de l’association ont annoncé cette mesure.  les autorités locales envisageraient d’aider l’association à construire un complexe dit «Dar El Yatim» mais le projet buterait sur la pénurie d’assiette foncière sévissant en milieu urbain.                       

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 12:02

Le président de la JS Saoura, Zerouati Mohamed, et le PDG d’Enafor, Khaldi Djamel, ont signé hier le contrat par lequel la filiale de Sonatrach s’adjuge 75% des actions du club sudiste.

Le protocole de signature s’est déroulé en présence du wali de Béchar, Abdelghani Zaalane, et d’une forte délégation de l’entreprise Enafor. De nombreuses personnalités et l’ensemble des joueurs de l’équipe de Béchar ont assisté à la cérémonie qui a eu lieu au siège de la wilaya. Pour M. Khaldi, «l’action de l’entreprise Enafor consiste à développer le sport d’une manière générale dans la région du sud-ouest du pays».

Il estime que «la JS Saoura est une grande équipe qui mérite notre soutien. Elle a donné du fil à retordre à des clubs que tout le monde croyait invincibles. Maintenant avec notre apport, la JS Saoura ira de l’avant». Il a justifié l’absence du PDG de Sonatrach à cette cérémonie par un empêchement d’ordre professionnel.  «Le PDG aurait aimé être parmi nous, aujourd’hui, à Béchar, mais il a été retenu par son travail.»

Source: A. Boutaleb, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 12:20

 La nouvelle stratégie de développement porte sur la création des espaces touristiques et sur l’encouragement des échanges inter-wilayas, en particulier entre les régions côtières et celles du Sud.

 

À Béchar, M. Belkacem Mallah, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports, a inspecté samedi les structures de la jeunesse relevant de son département, notamment les maisons de jeunes situées aux quartiers Débdaba et la Barga où il s’est enquis du fonctionnement de ces établissements. A Taghit, le haut responsable de l’Etat a visité l’auberge de jeunes d’une capacité d’accueil de 200 lits et dotée d’un grand espace pouvant accueillir 200 tentes. Il a écouté les doléances de jeunes de la région venus lui exprimer, à travers une requête lue, les préoccupations de ces derniers en matière d’emplois permanents dans le secteur.

Le secrétaire d’Etat a indiqué que les efforts de l’Etat vont porter, à l’avenir, sur le cadre de la nouvelle stratégie de développement, la création des espaces touristiques des jeunes et sur l’encouragement dans les échanges inter-wilayas et en particulier entre les régions côtières et celles du Sud. Une convention dans ce sens est en préparation entre le ministère du Tourisme et celui de la Jeunesse et qui sera incessamment signée. Elle prévoit les outils pratiques de cette nouvelle stratégie arrêtée par les pouvoirs publics en direction de la jeunesse. Sur le terrain, la nouvelle vision relative à la promotion des échanges entre jeunes prévoit la réalisation d’une nouvelle auberge et d’un camp de jeunes à Taghit doté d’un pôle de formation.

Dans la foulée, le secrétaire d’Etat a annoncé la création de 520 centres sportifs de proximité qui seront implantés au niveau des daïras sur l’ensemble du pays. Dans la commune de Boukaïs, une petite agglomération de 4 000 habitants, située dans les ksour du Nord, il a visité la maison de jeunes polyvalente équipée d’une salle de jeux et d’un espace de communication Internet. A Béchar, le haut responsable de l’Etat a rencontré, à l’issue de sa visite, le mouvement associatif de la jeunesse ainsi que les cadres relevant de son secteur.

 

Développer certaines activités sportives

À Tindouf, le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Tahmi Mohamed, a tenu à rappeler, lors de sa visite de travail qu’il a effectuée dans la même journée : «On ne dit plus directeur en ce qui concerne les espaces réservés aux jeunes mais coordinateur, et ces espaces doivent rester ouverts jusqu’à 22 heures». Et d’ajouter : «Nous ne sommes pas une administration, ces espaces sont mis à la disposition des jeunes dans le cadre d’un système éducatif, et à sa sortie de l’école, le jeune doit trouver un autre espace pour exprimer ses potentialités».

La politique du secteur vise à multiplier et à développer certaines activités sportives de loisirs. Interrogé, lors d’un point de presse, sur la politique de son secteur pour les wilayas du Sud, M. Tahmi dira que la politique est la même pour toutes les wilayas: «sauf que, pour celles du Sud, et compte tenu des grandes distances séparant les communes, on fera en sorte que les infrastructures de sports et de loisirs soient disponibles au niveau de chaque commune». Après une inspection de pas moins 14 infrastructures en majorité opérationnelles – mis à part le complexe sportif de 5 400 places et une salle omnisports de 900 places, en phase d’achèvement – et l’inauguration officielle de certaines d’entre elles dont le nouveau siège de la DJS, le ministre s’est dit satisfait «puisque toutes les infrastructures ont été réalisées».

Par contre, il n’a pas du tout apprécié, en constatant, à côté du nombre important de jeunes adhérents pratiquant du judo, de la natation et surtout le handball, l’absence de compétition au niveau wilaya. «C’est une injustice, s’est-il emporté, s’il n’y a pas de compétition, il n’y a pas de travail, il n’y a pas de formation de base et dans 2 ou 3 ans, ces enfants seront perdus». Pour en revenir aux nombreux espaces disponibles, le ministre considère que la balle est dans le camp des associations qui sont appelées à les exploiter au profit de la jeunesse. «Des associations qui viennent pour participer et non pour «prendre», c’est une activité bénévole et le bénévolat doit reprendre sa place», a insisté le ministre en répondant à une question relative aux subventions. L’Etat investit dans les infrastructures et l’aide dépendra du projet de l’association.

«Cette aide viendra de l’APC qui doit jouer son rôle dans la supervision de l’activité sportive au niveau de la commune et qui saura ainsi quelle est l’activité à subventionner», a-t-il précisé. A ce propos, on apprendra que le MJS est sur le point de déposer un projet de loi au niveau de l’APN, comportant des dispositions pénales relatives au détournement des deniers publics. M. Tahmi a clôturé sa visite par une rencontre avec le mouvement associatif, la société civile et les autorités locales.                                                                                               

Source: M. Nadjah, M. Mankour, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 12:23

Une journée de concertation sur la réforme de l’enseignement obligatoire a été organisée mardi par la direction de l’Education de la wilaya de Béchar et à laquelle ont pris part les directeurs d’établissements scolaires, les inspecteurs de tous les paliers, les représentants syndicaux, les directeurs de centres d’orientation scolaire.

Les sujets soumis au débat ont porté sur l’évaluation du programme de l’enseignement obligatoire, la formation des formateurs et l’amélioration de leur niveau, les conditions de scolarité ainsi que les garanties de chance et de réussite pour tous les élèves et enfin la modernisation de la gestion pédagogique et administrative à travers l’intégration et l’élargissement de l’utilisation de technologies de l’information et de communication.

Les participants à cette rencontre vont pouvoir dégager à l’issue de leurs travaux une plateforme comportant les critiques et propositions afin d’améliorer le système d’éducation. Pour sa part la direction de l’Education a invité les participants à ouvrir et à approfondir le débat au niveau des établissements scolaires notamment autour des points soulevés. Les recommandations retenues seront présentées  à la direction de l’Education laquelle, dans un rapport de synthèse, les soumettra à la rencontre régionale prévue au mois de mars prochain avant d’être finalisées lors des assises nationales qui se tiendront à Alger pour le débat sur la réforme de l’enseignement.                                

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 12:24

La Direction de la Jeunesse et des Sports a organisé, vendredi dernier, une journée d’excursion à Taghit au profit de 1 000 écoliers.

Les élèves, qui ont participé à plusieurs activités de plein air, ont été sélectionnés parmi ceux ayant obtenu de bons résultats scolaires lors du dernier trimestre. Douze à quinze élèves ont été choisis dans chacun des soixante-huit établissements primaires disséminés à travers la commune. Ils ont été encadrés pendant l’excursion par cinq associations de la société civile activant dans le domaine de la jeunesse. Selon la DJS, l’initiative, qui sera renouvelée, avait pour but de créer un esprit d’émulation dans les rangs des écoliers pour obtenir de meilleurs résultats scolaires.                                                                                  

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article