Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 17:57

La direction de l’Education de Bechar recrute des ouvriers professionnels à travers l’ensemble des communes et daïras de la wilaya et 220 postes budgétaires y sont ouverts à cette catégorie. Un autre examen professionnel interne et externe de 217 postes budgétaires à pourvoir y est réservé au recrutement de chauffeurs, agents de sécurité et femmes de ménage.
La direction de l’Education a enregistré, du 7 novembre dernier à la fin du mois, plus de 2 000 dossiers de participation des candidats. Au début de la rentrée scolaire, 500 enseignants des trois paliers de l’enseignement  primaire, moyen et secondaire ont été recrutés.                 

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 17:58

La reprise du trafic ferroviaire sur la ligne Oran-Bechar était prévue à partir d’hier, annonce-t-on auprès de la Direction régionale Ouest de la Société du transport ferroviaire (SNTF). Pour rappel, le trafic ferroviaire sur cette ligne a été suspendu momentanément à partir du 12 novembre à la suite des inondations causées par les fortes intempéries qui avaient durement affecté la wilaya de Naâma, notamment la ligne de chemin de fer reliant Aïn Sefra à Béni-Ounif.                         

Source: T. Kaddour, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 18:01

M. Matchat Abdelkader, directeur de la Société d’impression d’Alger (SIA), était en visite hier à Bechar pour relancer la téléimpression de journaux, un projet au point mort depuis quatre ans.

Les lecteurs de la presse écrite de la région semblent avoir perdu tout espoir de voir se réaliser ce projet après avoir reçu des engagements fermes mais non tenus de la part des décideurs. Le dernier engagement en date remonte à avril 2011, lorsque l’ancien ministre de la Communication, M. Nacer Méhal, avait promis, sur le site même, le démarrage de la rotative la veille du 05 juillet 2011, en vain.La même promesse avait été d’ailleurs donnée par son prédécesseur mais jamais tenue.  

Plusieurs techniciens destinés à servir l’imprimerie ont même été formés à Alger, il y a trois ans. Ceci  démontre l’incohérence et l’absence de planification du projet en question. Mais jusqu’ici, les lecteurs de la région du Sud-ouest n’ont pas été informés sur les raisons du blocage de ce projet. Centralisé, celui-ci est passé, a-t-on appris, des mains du ministère de la Communication à celles de la SIA. Lors de sa  visite, M. Matchat Abdelkader a assuré, après une inspection des lieux, que le site d’une superficie de 1 400 m2 devant abriter la rotative sera entièrement réhabilité et restauré. Mais avant  la pose des machines, des travaux préliminaires portant sur des aménagements (assainissement, bâche d’eau, groupe électrogène...) sont autant indispensables que les appels d’offres qui vont être incessamment lancés, a-t-il indiqué.

Le directeur de la SIA n’a pas voulu non plus se hasarder à lancer une date de démarrage de la rotative, se contentant de souligner la ferme volonté du ministère de la Communication d’accélérer les travaux de finition ainsi que toutes les procédures techniques et administratives pour achever rapidement le projet. Une fois mise en service, la téléimpression couvrira, avec les 45 000 exemplaires des titres initialement annoncés, les besoins de l’ensemble  des lecteurs de Bechar, Tindouf et Adrar.
Pour rappel, jusqu’ici, la presse nationale écrite est acheminée chaque jour à Bechar vers 12 heures par voie terrestre et certains titres sont cédés à 20 DA.                                   

Source: M. Nadjah, El Watan.

                                                   

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 18:03

L’introduction récente à l’hôpital «240 Lits» de Bechar de la télémédecine a été, en cette fin d’année 2012, la bonne nouvelle pour les patients de la région du sud-ouest souffrant de pathologies dites lourdes.

Sa mise en service, à partir de la structure hospitalière de la wilaya, reliée en direct sur écran au centre hospitalo-universitaire de Bab El Oued (Alger), contribue incontestablement au soulagement des malades car cette mise en service englobe plusieurs spécialités médicales et chirurgicales qui, jusqu’ici, nécessitaient des évacuations et déplacements onéreux vers les hôpitaux du Nord. Désormais, plusieurs de ces pathologies sont traitées sur place par une équipe médicale installée au niveau de l’hôpital et dotée de moyens appropriés audiovisuels.

L’échange direct de communication entre l’équipe médicale de Bab El Oued et celle de Bechar se fait précisément sur la base de l’examen du dossier médical du malade, la radiologie, l’exploration biologique, la nature de la pathologie communiquée par le praticien de Bechar qui reçoit instantanément, à son tour, sur écran, du professeur concerné  de Bab El Oued, le diagnostic à distance, le traitement, les recommandations, la conduite à tenir et enfin la manière de procéder à l’intervention chirurgicale éventuelle. Pour le cas d’un malade à opérer en urgence, le contact est établi entre les deux équipes éloignées, dans l’immédiat.

Cette  innovation technologique, outre qu’elle réduit, dans de larges proportions, les évacuations par ambulance, offre, comme autre important avantage à l’hôpital de Bechar, l’assurance d’une formation continue dont bénéficient les praticiens de la santé publique et agents paramédicaux de la wilaya. Mais l’inconvénient réside dans cet anachronisme qui semble perdurer dans les structures sanitaires de la wilaya. Celles-ci continuent toujours à souffrir de l’inexistence de spécialistes, notamment dans la radiologie, la cardiologie et l’orthopédie. L’hôpital de Bechar a besoin, nous dit-on, d’au moins trois spécialistes dans chacune des trois disciplines qui sont assurées pour l’instant par des médecins conventionnés avec l’hôpital.                                                       

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 18:04

Le dédoublement de la voie entre Amoucha et Tizi N’bechar joignera le réseau routier de la wilaya de Bejaïa, jusqu’à Souk El Thenin.

Le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a effectué, hier, une visite de travail à Sétif, notamment l’inspection de la piste de l’aéroport dont l’extension à 2900 m est presque achevée. L’opération sera finalisée avant la fin du mois en cours. Une fois homologuée, celle-ci sera en mesure de recevoir les gros porteurs (gros avions). La réhabilitation de la RN 74 sur 26 km, reliant Hammam Guergour à Béni Ourthilène, a été la deuxième étape du ministre qui s’est par la suite rendu à un point de la RN 76 où il a inspecté le tronçon Boufaroudj-Guenzet sur une distance de 25 km. Le premier responsable du secteur des Travaux publics met le cap sur la daïra de Amoucha où il a inspecté le dédoublement de la voie entre Amoucha et Tizi N’bechar, jusqu’à la frontière de la wilaya de Bejaïa, sur une distance de 15 km.

Cette réalisation sera d’une grande utilité pour la circulation des personnes et marchandises entre la wilaya de Sétif et celle de Bejaïa. Sur place, Amar Ghoul donne des instructions pour que le dédoublement touche le réseau routier de Bejaïa, et ce jusqu’à Souk El Thenin. La réalisation de la double voie Sétif-Bejaïa va booster la circulation routière notamment en période estivale, sachant que des milliers de Sétifiens et des régions limitrophes passent leurs vacances du côté de Bejaïa ou Jijel. Avant de clôturer sa visite, Amar Ghoul s’est rendu à Guellel où il a inauguré le CW 130 et 140, complètement réhabilités sur une distance de 24 km.   
    

 

Source: K. Beniaiche, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 18:10

Le trafic ferroviaire d’Oran et de Bechar a été coupé depuis mercredi dernier à la circulation des trains en raison des fortes chutes de pluie qui sont tombées dernièrement sur la région du Sud-ouest du pays, annonce-ton samedi auprès de la gare ferroviaire d’Oran.

Des dégâts importants ont été causés à la voie ferroviaire qui a été entièrement inondée sur la ligne Nâama-Bechar. D’importants moyens ont été mobilisés dès jeudi par la SNTF et les services des travaux publics de la wilaya pour rétablissement du trafic ferroviaire sur ce tronçon.L’on saura qu’en moins d’un mois, le trafic ferroviaire entre Oran et Bechar a été fermé à  la circulation en raison des inondations qui avaient affecté la voie ferrée.                      

Source: T. Kaddour, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 18:12

Les journées portes ouvertes sur l’allaitement maternel organisées à l’hôpital «Mère et Enfant» de Débdaba ont drainé une foule nombreuse.

Selon deux organisatrices de ces journées, Mme Sahraoui et Mme Naamaoui, la nouvelle génération de femmes a tendance à se désintéresser de l’allaitement maternel au profit de l’allaitement au biberon. «Ces portes ouvertes ont précisément pour mission de persuader les femmes, à travers des explications, sur la richesse et les bienfaits de l’allaitement maternel», ont-elles souligné. Une confirmation de l’alerte a été donnée hier à l’école paramédicale au cours de la clôture de ces journées par le Pr. Chami Belkacem, gynécologue et chef de service à l’Etablissement hospitalier universitaire d’Oran (EHUO) qui a donné trois communications sur le sujet en présence du corps médical de la wilaya.

L’orateur a d’abord indiqué que le taux national faible de l’allaitement maternel est alarmant car il ne dépasse guère 7%, d’après les statistiques de l’UNICEF. L’intervenant a appelé par conséquent le corps médical et les services prestataires à s’y mettre pour  changer cette tendance qui va à l’encontre de l’état de santé de l’enfant. La communication a en particulier mis en lumière les bienfaits de l’allaitement maternel dans ses divers aspects, notamment le colostrum et son rôle de véritable vaccin. Nourri au sein, le nourrisson profitera de la richesse du colostrum, de la vitamine K, ce qui lui évitera de faire des hémorragies qui restent la première cause de décès après la prématurité.

Chez la mère, cette mise au sein précoce permet la sécrétion d’ocytocine, molécule responsable de la rétraction de l’utérus faisant éviter les hémorragies chez la mère, cause également de décès à la suite de son accouchement. Aussi, l’accent a été particulièrement mis sur la croissance régulière de l’enfant qui est liée à son lait adapté à ses besoins. Mais il faut retenir, selon l’orateur, en terme de prévention, l’obésité aussi bien chez l’enfant que chez la maman, la prévention du diabète à l’âge adulte, l’hypertension, les maladies de la peau, du tube digestif et d’autres infections chroniques. Enfin, durant ces communications, le Pr. Chami a insisté sur la composition biologique et dynamique du lait maternel  qui change dans les tétées à travers les jours (colostrum, lait de transition, lait mature).                                                  

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 18:34

La nouvelle gare routière publique, située à la sortie nord de Bechar et dont les travaux de réalisation prévus initialement pour 22 mois mais prolongés à 28, sera finalement mise en exploitation dans une dizaine de jours.

L’annonce a été faite hier vendredi en présence du ministre des Transports en visite éclair à Bechar et des autorités locales. Sa gestion sera confiée à la SOGRAL, une société relevant du ministère des Transports et qui gère jusqu’ici 22 gares routières nationales. D’une superficie de 3 ha, la nouvelle gare routière est constituée  de 6 salles d’embarquement spacieuses et équipée de caméras vidéo de surveillance en permanence reliées à un poste de contrôle sur écran géant. Elle a une capacité d’accueil de 330 bus/jour, soit 15 000 passagers/jour et dispose de 16 guichets. Elle est également dotée d’une officine pharmaceutique, de plusieurs commerces multiples, d’un bureau d’Algérie Poste et de distributeurs automatiques de billets pour les voyageurs.

«Dans un premier temps, une quarantaine d’agents d’exploitation vont être recrutés et recevront une formation rapide», assure le directeur de la SOGRAL. Dans l’enceinte de la structure des voyageurs, une aire réservée pour les taxis transporteurs inter-wilayas a été aménagée. La construction de la nouvelle gare a nécessité l’intervention de 7 entreprises, un bureau d’études et l’octroi d’une autorisation de programme (AP) d’un montant de 470 000 000 DA dont 72% ont été consommés. La somme restante, soit 40 000 000 DA, «sera consacrée à une opération d’édification des abris de quais intercommunaux», confie le responsable du bureau d’études.

Au cours de sa brève visite de deux heures, le ministre des Transports s’est déplacé ensuite à la future gare des marchandises sur la route de Lahmar pour recevoir des explications sur les quelques aménagements restant encore à achever. Le représentant  de l’Etat a ensuite effectué une brève halte au niveau du projet de réalisation de la nouvelle gare ferroviaire au centre-ville où il a émis des remarques sur les imperfections et lacunes effectuées sur le bâtiment réalisé, avant de rejoindre la localité de Béni Ounif par train spécial.         

Source: M. Nadjah, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 16:52

Cette réalisation «donnera un nouvel élan au transport routier de voyageurs, grâce à ses différentes prestations de services répondant aux standards nationaux et internationaux».

 

Le ministre des Transports, a procédé hier vendredi, à l’inauguration officielle de la nouvelle gare routière de Béchar. Cette nouvelle structure, dont la réalisation s’inscrit au titre des opérations de modernisation des structures du secteur des transports routiers de voyageurs, a nécessité une enveloppe de 350 millions de dinars, a indiqué un responsable local du secteur. Située à 2 km au nord de la ville de Béchar, cette gare routière de classe «A» couvre une superficie de 29 400 m2,a dont 6 370 m2 bâtis comprenant plusieurs servitudes et dépendances, notamment un hall d’accueil de 980 m2, selon la fiche technique de ce projet.

Cette gare routière, dont la gestion est assurée par la société publique de gestion de la gare routière d’Alger (SOGRAL), offre une capacité d’accueil quotidienne de 300 autocars à travers ses 17 quais d’embarquement, 4 autres pour le débarquement et 20 autres quais dédiés aux transits et attentes. Avec 5 autres quais consacrés aux activités du transport urbain, cette infrastructure permettra le traitement annuel de plus d’un million de voyageurs et autres transitaires, grâce à ses différentes installations et servitudes répondant aux besoins des usagers de ce type de transport des voyageurs.

En visitant les services et autres structures de cette gare routière, Amar Tou a déclaré que cette nouvelle réalisation «donnera un nouvel élan au transport routier de voyageurs, grâce à ses différentes prestations de services répondant aux standards nationaux et internationaux». Au centre régional de maintenance ferroviaire, appelé à jouer un rôle crucial en matière de maintenance et d’entretien des différents types de locomotives et trains de voyageurs et de marchandises, le ministre des transports s’est enquis des missions dévolues à cette structure en la matière et de «son apport au développement du transport ferroviaire à travers le sud-ouest du pays». Ce centre régional, qui s’étend sur une superficie de 2 890 m2, a nécessité un investissement de plus de 2 milliards de dinars dégagés dans le cadre du renforcement des moyens techniques et d’entretien du secteur du transport ferroviaire, selon des responsables du secteur à Béchar.

Le ministre a achevé sa visite de travail dans la wilaya par l’inspection du chantier de réalisation de la nouvelle gare ferroviaire du chef lieu de wilaya, d’un coût de 400 millions de dinars, qui devra être réceptionnée prochainement.

 

Source: R. L. / APS

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 18:35

Un nouveau centre de distribution MSAN (multiservices aria nod) téléphonique et Internet d’une capacité de 250 abonnés extensible à 1 000 abonnés vient d’être aujourd’hui inauguré à proximité du siège de la wilaya.

Les équipements du centre d’origine chinoise vont pouvoir, selon les responsables du centre, atténuer pour une grande part la forte demande des abonnés qui s’exprime en matière de raccordement au réseau téléphonique et site Internet. Pour rappel, 9 sites MSAN couvrant 9 500 abonnés éparpillés à travers la commune de Bechar sont déjà opérationnels.
D’autres sites de distribution de même type seront incessamment implantés dans divers quartiers, notamment au Mer Niger, en zone bleue et au centre-ville pour renforcer les capacités de distribution au réseau à haut débit, d’après ces mêmes responsables.

Pour l’heure, les communications téléphoniques se font, pour une bonne partie, par le biais de la fibre optique remplaçant celle du cuivre «qui fait l’objet depuis quelque temps d’actes de vols et de vandalisme, paralysant et isolant un nombre non négligeable d’abonnés», explique un responsable qui a mis l’accent sur l’avantage de l’utilisation de la fibre optique sur le plan sécuritaire et de la qualité dans le système de la communication. Notons enfin que les abonnés de la wilaya se plaignent régulièrement du faible débit du réseau Internet et surtout des tarifs d’abonnement jugés excessifs, privant ainsi beaucoup de citoyens au raccordement au réseau.                                                

Source: M. Nadjah, El Watan
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article