Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 19:56

La salle de la cinémathèque de Béchar a été officiellement rouverte mardi dernier aux cinéphiles à l’occasion de la célébration de la fête internationale du travail. La cérémonie de réouverture de cette infrastructure cinématographique et culturelle, qui s’est déroulée en présence des autorités locales, a permis aux responsables locaux du secteur de la culture de mettre en relief le rôle dévolu à cette structure pour la relance des manifestations cinématographiques à Béchar, après un arrêt de plus de six ans.
La rénovation de cette salle de 660 places, dont 250 en plein air, a nécessité un investissement de plus de 55 millions de dinars dégagé par le ministère de la Culture dans le cadre d’une vaste opération de rénovation et de modernisation de salles similaires à travers le pays, a indiqué un responsable de la Direction locale de la culture. En plus de la rénovation de l’ensemble des structures d'accueil et de la salle de projection qui a été équipée en fauteuils ignifuges, il a été procédé également à la modernisation des équipements de projection (son et acoustique), en plus de l’installation d’un système de climatisation. Les structures administratives ont été aussi rénovées dans le but d’offrir aux agents chargés de la gestion de cette salle de bonnes conditions de travail, a indiqué le responsable de cette structure. La réouverture de la salle de la cinémathèque a été chaleureusement saluée par plusieurs cinéphiles présents à cette occasion. En marge de la réouverture de cette salle, une cérémonie de remise de cadeaux par les autorités locales à plusieurs retraités du secteur des travaux publics a eu lieu à cette occasion, dans le cadre de la célébration de la fête internationale du travail.

 

Source: El Moujahid.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 10:59

Plusieurs opérations relatives à la modernisation des prestations de services dans les domaines de la poste et des technologies de l’information et de la communication (PTIC) ont été lancées à travers les 21 communes de la wilaya de Bechar, a-t-on appris auprès de la Direction locale du secteur. Une enveloppe de 739 millions DA est consacré au financement de ces opérations à la faveur du programme quinquennal 2010-2014, a-t-on indiqué. Il s’agit notamment de la réhabilitation et la modernisation des conditions de travail et des prestations dans les bureaux de postes et agences postales au niveau de ces collectivités et la réalisation de six nouveaux bureaux de postes, et ce pour un coût global de 346 millions DA, a-t-on précisé. Un montant de 14 millions de DA a été aussi consacré à l’amélioration des dessertes postales et au soutien des activités annexes. Le secteur des PTIC a aussi engagé une enveloppe de 261 millions DA pour la réalisation d’un nouveau siège de l’Agence nationale des fréquences (ANF) et 74 millions DA au renforcement des capacités d’intervention du plan ORSEC propre au secteur, et ce dans le cadre d’une sécurisation totale des activités des différents centres et unîtes spécialisés en télécommunication, a-t-on fait savoir.

 

Source: Le Temps d'Algerie.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 11:00

La 6e édition du Festival national de la musique diwane se tiendra du vendredi 18 au jeudi 24 mai, à Béchar.

Sous le thème «Le diwane, art et tradition culturelle» s’ouvrira la grande fête. Coïncidant avec le mois du Patrimoine, le festival propose aux chercheurs et universitaires invités, tout en approfondissant leur réflexion sur cette tradition ancestrale héritée de nos racines africaines, de débattre du patrimoine immatériel, notamment les aspects liés à la méthodologie de sa conservation.

Au programme, Lemchareb du marron, l’Orchestre national de Barbès, dix troupes concourront pour l’un des trois prix décernés, master-class, atelier (démonstration) sur la fabrication des instruments de musique traditionnels utilisés dans le diwane, et projection de trois films documentaires sur la musique diwane et sur ses artistes.

 

Source: El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 11:08

Officiellement, la fête de l’accession de la JS Saoura en Ligue 1 sera lancée ce vendredi au stade du 20 Août 1955 de Béchar, à l’issue de la dernière rencontre de Ligue 2 contre l’US Biskra.

Le coup d’envoi sera donné par le président Hmimou et les dirigeants du club sudiste en présence de 30 mille supporters environ. Du côté officiel et même si on avait, longtemps, loué les performances et l’exploit phénoménal de l’équipe, rien n’a été communiqué. Ni la présence des autorités, encore moins un éventuel programme.

Les dirigeants et les supporters vont savourer cette accession historique entre eux, en présence d’un nombre très important d’organes de presse. Le seul responsable qui ne pourra, sous aucun prétexte, rater cette occasion, c’est bien le chef de daïra de Béchar, un inconditionnel du club local. On a annoncé, par ailleurs, la retransmission en direct du match JSS - USB, sur l’une des chaînes de la télévision. Mais cela, nous dit-on, reste lié aux moyens techniques dont dispose la station de Béchar.

Source: A. Boutaleb, El Watan.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 11:04

Le club de la Jeunesse Sportive de la Saoura (JSS) vient de se doter d’un nouveau siège qui lui permettra de localiser ses structures financière, administrative et technique, a-t-on constaté.

L’exiguïté du siège actuel de cette équipe, future sociétaire de la ligue 1 professionnelle de football, a fait que c’est avec un grand soulagement que les membres de son staff dirigeant ont accueilli la mise à leur disposition de locaux au centre-ville qui ont été aménagés avec l’aide et la contribution financière et logistiques de plusieurs supporteurs du club.

L’affectation de ce nouveau siège par les autorités locales est une marque de soutien et d’aide à cette jeune équipe et à ses supporteurs, indique un responsable de la wilaya.

A une journée de la fin du championnat de la ligue 2 prévue demain vendredi au stade du ‘‘20 Aout’’ de Bechar face l’US.Biskra, le comité des supporteurs de la JSS prépare activement les cérémonies festives de l’accession de cette équipe en ligue 1, et qui auront lieu au chef-lieu de la commune de Méridja à 80 km au sud de Bechar.

 

Source: APS/Algerie Soir.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 11:15

Les Bécharis se disent tous derrière cette jeune équipe dont l'accession est considérée comme un événement historique pour la wilaya.

Créée en 2008 par une équipe de jeunes sportifs, la Jeunesse Sportive de la Saoura (JSS), qui fêtera prochainement avec faste son accession à la ligue 1 du championnat national de football, est le premier club du sud-ouest à évoluer parmi l'élite depuis l'Indépendance.
Après une seule saison en ligue 2, cette équipe a les atouts pour jouer les premiers rôles en Ligue 1 du championnat national, estiment plusieurs anciens entraîneurs et joueurs locaux.
Les résultats enregistrés par cette équipe démontrent le sérieux et l'abnégation des joueurs, des dirigeants et du président du club, qui n'a pas lésiné sur les moyens financiers et logistiques, pour aider son équipe à prendre cette ampleur, indiquent des membres du comité des supporteurs. Avec cette accession en ligue 1, les Bécharis se disent tous derrière cette jeune équipe dont l'accession est considérée comme un grand événement historique pour la wilaya.
Cela est constaté quotidiennement devant le siège du club qui n'a pas désempli, depuis le début de la saison 2011-2012.
L'aide des autorités locales a été aussi vitale dans cette réussite et ce à travers différentes aides et soutien, notamment par le lancement des travaux d'aménagement du stade du 20-Août 1955 portant sur l'extension de ses tribunes de 3000 à 20.000 places et la pose d'une pelouse de 5ème génératice: on, afin qu'il soit apte à recevoir des rencontres dans de meilleures conditions d'accueil et de sécurité des supporteurs. Avec cette accession historique de la JSS, une autre opération d'extension de ses tribunes sera lancée prochainement, à l'initiative des autorités locales, en prévision des rencontre comptant pour le championnat de la ligue 1, indique un responsable du secteur de la jeunesse et des sports.
A une journée de la fin du championnat de la ligue 2, la JSS se trouve en deuxième position de ce même championnat avec 53 points, devancé de trois points par le CABordj Bou-Arreridj. Sur les 29 rencontre jouées, elle en a gagné 17, perdu 7 et concédés 5 nuls, notamment en déplacement.
Les résultats constituent, de l'avis des techniciens, une «très belle performance» pour cette jeune équipe dont la barre technique est assurée par un entraîneur du cru, en l'occurrence Mohamed Belhafiane.

 

Source: L'Expression.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 12:04

A l'occasion de la célébration du 44ème anniversaire de l'institution du service national, des journées portes ouvertes ont été organisées au centre du service national de la 3ème région militaire à Béchar. Le coup d'envoi de cette manifestation a été donné par le Général major Omar Tlemçani, adjoint au chef de la 3ème RM. Dans son allocution d'ouverture, le Colonel Abid Farid, commandant du centre du service national, brossa une situation sur les différentes réalisations accomplies par les jeunes du service national qui ont concerné, pratiquement, tous les secteurs de la vie économique et sociale du pays. Le général Tlemçani, pour ce qui le concerne, rappela les objectifs en matière de développement réalisés grâce à l'apport du service national tels que le barrage vert, la route transsaharienne de l'unité africaine, les villages agricoles, le désenclavement et la prise en charge sanitaire des populations et bien d'autres actions importantes pour notre pays dans les premières années de son indépendance, mais aussi lors des catastrophes naturelles, en mettant l'accent en particulier sur les offres et opportunités de formation offertes par les structures de l'ANP a l'endroit des jeunes du SN conclua, l'adjoint au commandant en chef de la 3ème RM. Au menu de ces journées, des expositions et des projections vidéo portant sur les recrutements, les réalisations et la contribution des éléments du SN au développement en général du pays ont été prévues.

 

Source: A. Roukbi, Le Quotidien d'Oran.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 11:05

Des journées portes ouvertes sur la Garde républicaine ont débuté hier au Centre de communication et d´orientation de la Troisième Région militaire (3e RM) à Béchar.
Cette manifestation, qui s´étalera sur trois jours, a pour but de faire connaître au public les différentes missions du Commandement de ce corps de l’Armée nationale populaire (ANP), dont celles liées à la protection et à la sécurité de l´Institution présidentielle et des différentes autres structures et établissements dépendants, a indiqué le lieutenant-colonel Mohamed Boumehdiou, officier chargé de la communication au sein du Commandement de la Garde républicaine. Ces journées permettront aux visiteurs de s'enquérir aussi des missions et prérogatives dévolues aux différentes unités de ce corps, dont la cavalerie, la troupe musicale et les unités de combat et de protection des résidences et installations présidentielles, ainsi que de la section musique. Les accessoires de la cavalerie présidentielle et les tenues des éléments de ses unités sont exposés aux visiteurs qui peuvent également s’informer sur le fonctionnement et les critères de recrutement au sein de cette unité spécialisée de la Garde républicaine.
Des visites guidées au profit des élèves sont au programme de cette manifestation dont le coup d’envoi a été donné par le colonel Ahcène Souadkia, chef du bureau des opérations de l’état-major de la 3e RM.

 

Source: El Moujahid.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 11:13

Un nouvel apport en eau estimé à plus de 50 millions de mètres cubes a été enregistré dernièrement au barrage de Djorf-Ettorba, a-t-on indiqué dimanche à la Direction des ressources en eau de la wilaya de Bechar. Ce volume d’eau a été enregistré suite aux précipitations relevées à travers la région d’Abadla et des crues de Oued Guir, l'un des plus importants cours d'eau dans le sud-ouest du pays, a-t-on signalé.

Le barrage de Djorf-Ettorba, situé à 70 km au sud du chef lieu de wilaya et dont la réserve d'eau actuelle est évaluée à 160 millions m3, dispose d'une capacité de retenue de 365 millions m3. Cet ouvrage assure l'AEP des villes de Bechar et de Kenadza à travers sa station de traitement, à raison de 45.000 m3/ jour, selon la Direction des ressources en eau.

 

Source: Le Temps d'Algerie.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 11:09

Une centaine de plants d’arbres de diverses espèces ont été plantés, mercredi, par des écoliers, des moudjahidine et des représentants de collectivités locales. Ces arbre ont été placés sur plusieurs parcelles de l’ancien tracé sud des lignes «Challe et Morice».

Cette opération entre dans le cadre d’une campagne de sensibilisation aux dangers des mines antipersonnel, organisée au niveau de la commune frontalière de Mougheul, située à 25 km au nord-ouest de Béchar. Une campagne initiée par l’association nationale Machaâl Echahid, sous l’égide du ministère de la Défense nationale.
Il faut dire que la tâche est titanesque. Jusqu'à la fin d’avril 2012, délai fixé par la Convention d'Ottawa sur l'interdiction des mines antipersonnel, l'armée algérienne aura fort à faire pour venir à bout des derniers champs de mines, sinistre legs de l'armée française.  Au programme, neutraliser plus de 3 millions de ces engins destructeurs, potentiellement dangereux, et décontaminer quelque 1.500 km de bande frontalière minée. Ce ne sont pourtant-là que des estimations. Les historiens restent aujourd'hui encore divisés sur la quantité réelle de mines disséminées le long des frontières (les funestes lignes Challe et Morice).  Il ya lieu de relever l’initiative louable de l’association Machaâl Echahid et de ses structures de Béchar et d’Alger, dont les présidents, MM. Mohamed Benayad et Mohamed Abbad, ont organisé une journée de sensibilisation rehaussée par la présence de M. Zaâlane Abdelghani, wali de Béchar, et de la majorité des représentants et d’élus des collectivités locales. Une journée organisée au profit des écoliers de la commune, fort concernée par ce fléau, de Mougheul.   Néanmoins, il y a lieu de signaler que les différents tracés de la ligne Morice, à travers les zones frontalières de la wilaya de Béchar, à savoir Boukais, Lahmar et Mougheul, ont été complètement déminés par les unités spécialisées de l'Armée nationale populaire (ANP), ce qui a fait dire au président de l’association Machaâl Echahid, dans son court discours, que «la mission des autorités n’est pas finie pour autant».

Une visite plein d’enseignements

D’ailleurs, selon lui, la manifestation initiée «s’inscrit aussi au titre des efforts d’information et de sensibilisation des citoyens aux dangers des mines enfouies au cours de la période coloniale».  Il y a lieu de signaler que ce déplacement a aussi été marqué par une visite guidée au profit des élèves des établissements scolaires des trois paliers de l’enseignement et qui s’est déroulée à travers les différents endroits, là même où passe cette ligne, a précisé M. Mohamed Benayad.
Par ailleurs, des rencontres débats entre les moudjahidine mutilés au cours de l’un de leurs passages à travers cette ligne durant la guerre de libération nationale et les étudiants du lycée Ahmed-Saidaoui de la commune de Debdaba ont également été au menu de cette initiative.
Une exposition photos de martyrs et de mines antipersonnel a également été organisée au lycée par l’association. Les lycéens ont accueilli cette exposition avec grand intérêt et curiosité, ceci d’autant que pareils actes criminels continuent de se dérouler en faisant des victimes handicapées à vie. La majorité des visiteurs ignore qu’en se promenant non loin des frontières, ils peuvent sauter sur une mine de la taille d’un encrier, emportée par l’érosion à quelques mètres de là. «Ces mines très petites et trop résistantes à la corrosion restent actives à vie», nous explique-t-on.
Selon M. Benayad, la disposition des mines «est tellement machiavélique que les accidents sont inévitables, même lors des travaux de déminage».  Aussi, comme il le précise : «Ces mines font aussi des victimes parmi les courageux démineurs des forces de sécurité.» Par ailleurs, le directeur général des Archives nationales a déclaré que la Journée internationale de sensibilisation au danger des bombes antipersonnel, qui découle de la Convention d’Ottawa du 5 octobre 1996 et dont l’Algérie est membre signataire, ne relève pas du simple hasard.  «Notre pays n’est pas seulement membre pour l’avenir, il est également victime d’un acte criminel d’ensemencement d’une partie de son territoire par des bombes antipersonnel», dit-il, expliquant le fait que «pour étouffer la Révolution, le colonialisme a préparé le terrain à un encerclement de l’Algérie pour un isolement total».  
Aussi, la question est loin d’être facile à résoudre : «On évalue le nombre de bombes à 20 millions, semées à travers les régions Est et Ouest, sur des distances allant jusqu’à 600 km à l’Est et près de 500 km à l’Ouest.»
Le problème est d’autant inextricable que les quelques rares plans des champs de mines remis, «bien trop longtemps après l’indépendance», ne sont pas fidèles à la situation exacte et actuelle des champs de mines, ceci d’autant que le temps et l’érosion ont fait un travail qui a complètement changé les positions.
 Il y a lieu d’ajouter que bien des endroits ont été minés sans plans, pour la circonstance du moment. Dans ce contexte, on nous annonce que l’association travaille étroitement avec la Gendarmerie nationale pour signaler tout objet suspect qui devrait être manipulé par les services concernés.

 

Source: S. Oubraham, El Moujahid.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article