Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 20:48

La centrale électrique de Béni-Abbes, dont la capacité de production est de 4 fois 5 mégawatt, sera raccordée en 2011 au réseau national de production et distribution d'électricité, a-t-on appris de la direction de l’énergie et des mines (DEM) de Béchar.
Ce projet a pour objectifs le renforcement des capacités de distribution de l'énergie électrique a travers la région, notamment au niveau des localités et ksour éloignés des grands centres urbains de la wilaya, a-t-on précisé.
D'autre part, des travaux de réalisation et équipement d'une nouvelle ligne de transport de l'énergie électrique en direction des communes de Lahmar, Boukais et Mougheul, au nord-ouest du chef lieu de wilaya de Béchar, seront lancés en 2011, au titre du programme quinquennal 2010-2014, selon la DEM de Béchar.


Source: M.L., Le Patriote

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 11:49

Une enveloppe de 10 millions de DA a été dégagée par la wilaya de Béchar pour un projet de réhabilitation et d'aménagement de la route menant à l'aéroport de Béchar sur une distance de 4 km, a-t-on appris de la wilaya.
Les travaux du projet porteront notamment sur la levée des «points noirs» relevés sur cette route à double voie, en plus de l'aménagement de ses bordures, et la plantation de Plusieurs centaines de palmiers-dattiers et autres arbres d'ornements et la création d'espaces verts sur son tracé, dans le but de promouvoir l'image de la ville.


Source: M.L., Le Patriote.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 19:17

Très attendu aussi bien par la population locale que par les touristes et amoureux du Sud algérien, l’aéroport de Beni Abbès prend forme et s’érige en structure incontournable pour le développement et la promotion des atouts touristiques de la région. Selon le DTP de la wilaya de Béchar, un projet d’équipement sera entamé début 2011 pour donner à cet aérodrome l’importance et l’impact voulus. Ce plan d’équipement comprend, précise la source, la mise en place des structures techniques et d’accueil nécessaires aux activités du futur aérodrome de Beni Abbès, sis à 241 km de Béchar.
En effet, lors de son dernier passage à Béchar, le ministre des travaux publics avait instruit les responsables locaux du secteur à entamer les travaux d'extension de la piste de 1800 à 3000 mètres afin de pouvoir accueillir de gros appareils.
M. Ghoul avait alors annoncé la création d'un aéroport mixte à Beni-Abbès pour lequel une enveloppe de 15 millions  de dinars a été allouée « cette enveloppe servira à la réalisation des annexes (services et gestion aéroportuaires) de ce futur aéroport» dira-t-il.
C’est pourquoi, un comité composé des principaux secteurs concernés (transports, travaux publics, entreprises de gestion des services aéroportuaires et daira) est actuellement à pied-d’œuvre pour la concrétisation de ce projet. Une station météorologique et plusieurs autres services techniques concernés par la gestion quotidienne de cette infrastructure aéroportuaire, seront réalisés sur le site de cet aérodrome, situé à quelques encablures de la ville de Beni Abbès.
Le projet d’équipement et de renforcement de cette infrastructure aéroportuaire, vise le développement du transport aérien dans la wilaya, qui dispose déjà d’un aéroport de dimension régionale à Béchar, a indiqué le DTP ajoutant qu’il vise également le développement et la promotion des activités touristiques dans la région de Beni Abbès. Le patrimoine aéroportuaire représente un enjeu hautement stratégique dans la problématique du développement durable. L'étendue du territoire et la dépendance de l'économie des régions du Sud par rapport au nord confèrent au transport aérien un rôle déterminant dans l'intégration socio-économique du pays.
Avec un total de 55 aérodromes, classés en application du décret exécutif n° 89/50 du 18 avril 1989 portant répartition des aérodromes sur le territoire nationale, ce patrimoine compte aujourd’hui 36 structures en exploitation et ouverts à la Circulation Aérienne Publique (C.A.P).
Un programme quinquennal spécifique à la modernisation et l’insertion des technologies modernes est en cours de réalisation d’ici 2014. Au-delà des travaux d'adaptions, d'extension et de réalisation neufs, chaque année, un programme de travaux de renforcement est lancé par le secteur des travaux publics.


Source: A. Fadila

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 20:53

La zone de Tighliin située au nord-est de Bechar sera le futur pôle d'extension urbaine de cette ville et ce, dans le cadre du nouveau plan directeur d'aménagement et d'urbanisme (PDAU), en voie de finalisation, a-t-on appris du service d'urbanisme de la commune du chef lieu.
Le choix a été porté par les élus de l'APC de Bechar et les représentants du mouvement associatif communal sur ce site, en raison des nombreux atouts qu'il offre, notamment sa proximité de plusieurs axes routiers vers le nord et le sud du pays, l'existence d'un important réseau d'énergie électrique de haute tension, et des ressources en eaux souterraines, a-t-on signalé.
Le même site dispose également d'une grande assiette foncière nécessaire pour la réalisation de projets de nouvelles infrastructures socio-éducatives et d'habitat dont a bénéficié la région au titre du programme quinquennal (2010-2014), a précisé le chef du service urbanisme, M. Bachir Kacemi.
La saturation urbaine actuelle a rendu impossible de trouver de nouvelles assiettes foncières pour la localisation des projets notamment ceux du secteur de l'habitat et des services, d'où le choix de la zone de Tighliin, qui répond au mieux aux d'une urbanisation équilibré et homogène qui fournit un confort aux habitants en matière d'espaces aménagés et logements adaptés, a expliqué de sont côté un cadre technique du secteur de l'urbanisme et de la construction. Le PDAU de Bechar dont l'élaboration a été confiée à un bureau d'études public va définir les termes, les références des plans d'occupation des sols à l'horizon 2025, et déterminer la destination finale des sols à travers la commune de Bechar en butte actuellement à une urbanisation anarchique, d'où les innombrables contraintes de gestion urbaines qui ont été constatés à travers les vingt cinq quartiers de la ville dont la population dépasse les 200.000 âmes, a-t-il souligné.
Le nouveau pôle urbain de Tighliin qui s'étend sur plusieurs milliers d'hectares, permettra à l'horizon 2025 de faire face au développement démographique que connaîtra certainement la ville de Bechar, et facilitera la réalisation de nouveaux équipements urbains et projets dont à besoin cette ville devenue avec le temps pôle régional pour le sud-ouest du pays, a estimé la même source.

 

Source: Algérie Presse.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 11:51

La zone de Tighliin située au nord-est de Bechar sera le futur pôle d'extension urbaine de cette ville et ce, dans le cadre du nouveau plan directeur d'aménagement et d'urbanisme (PDAU), en voie de finalisation, a-t-on appris du service d'urbanisme de la commune du chef lieu.
Le choix a été porté par les élus de l'APC de Bechar et les représentants du mouvement associatif communal sur ce site, en raison des nombreux atouts qu'il offre, notamment sa proximité de plusieurs axes routiers vers le nord et le sud du pays, l'existence d'un important réseau d'énergie électrique de haute tension, et des ressources en eaux souterraines, a-t-on signalé.
Le même site dispose également d'une grande assiette foncière nécessaire pour la réalisation de projets de nouvelles infrastructures socio-éducatives et d'habitat dont a bénéficié la région au titre du programme quinquennal (2010-2014), a précisé le chef du service urbanisme, M. Bachir Kacemi.
La saturation urbaine actuelle a rendu impossible de trouver de nouvelles assiettes foncières pour la localisation des projets notamment ceux du secteur de l'habitat et des services, d'où le choix de la zone de Tighliin, qui répond au mieux aux d'une urbanisation équilibré et homogène qui fournit un confort aux habitants en matière d'espaces aménagés et logements adaptés, a expliqué de sont côté un cadre technique du secteur de l'urbanisme et de la construction. Le PDAU de Bechar dont l'élaboration a été confiée à un bureau d'études public va définir les termes, les références des plans d'occupation des sols à l'horizon 2025, et déterminer la destination finale des sols à travers la commune de Bechar en butte actuellement à une urbanisation anarchique, d'où les innombrables contraintes de gestion urbaines qui ont été constatés à travers les vingt cinq quartiers de la ville dont la population dépasse les 200.000 âmes, a-t-il souligné.
Le nouveau pôle urbain de Tighliin qui s'étend sur plusieurs milliers d'hectares, permettra à l'horizon 2025 de faire face au développement démographique que connaîtra certainement la ville de Bechar, et facilitera la réalisation de nouveaux équipements urbains et projets dont à besoin cette ville devenue avec le temps pôle régional pour le sud-ouest du pays, a estimé la même source.

 

Source : Algérie Presse.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 09:47

Dix sept wilayas ont déjà confirmé  leur participation  aux premières journées nationales du court métrage, prévues du 22 au 27 novembre  à Béchar, a-t-on appris hier des organisateurs.
Cette manifestation cinématographique, à laquelle sont attendus  une  centaine de jeunes cinéastes amateurs issus de différentes wilayas  du pays, aura pour thème central, pour cette première édition, "circulation  routière et accidents ",  et ce dans le but de faire contribuer le 7e art  aux campagnes de prévention routières, a-t-on précisé.
La relance des activités cinématographiques à travers la région de Béchar  et la création d’un espace d’expression, de découverte et de compétition  pour les jeunes cinéastes amateurs, sont les buts assignés à cette manifestation,  ont estimé les organisateurs.  
Initiées par la direction locale du secteur de la jeunesse et des sports,  avec la contribution de plusieurs établissements locaux de jeunesse, ces journées  cinématographique verront l’attribution de plusieurs prix, notamment  ceux des meilleurs court métrage, scénario, photos et montages, selon les mêmes  sources.

 

Source: El Moujahid.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 21:03

En présence des chercheurs des différentes universités nationales et des chercheurs venus de France, de Belgique et du Canada, les travaux de la quatrième conférence internationale sur le génie électrique ont été lancés, ce mardi, à l'université de Béchar. Dans son allocution d'ouverture, le recteur de l'université de Béchar, Dr Slimani Abdelkader a indiqué que «cette rencontre scientifique entre dans le cadre d'échanges d'expériences en matière de recherche scientifique pour faciliter le débat et le contact direct entre chercheurs». Plusieurs conférences ont été au programme portant sur plusieurs axes : «analyse des circuits électriques par plusieurs méthodes», «la commande des machines électriques», «le réseau électrique et autres». Lors de la plénière, le problème de la qualité de l'énergie électrique a été débattu par les assistants et des réponses scientifiques ont été données par le Dr Benachaiba.

 Pas moins de 24 communications ont été présentées durant les deux jours du colloque scientifique. Dans une vision de liaison stratégique entre l'université et l'industrie, un atelier a été programmé sur le thème «relation université-industrie : constat et perspectives», regroupant les chercheurs présents à la conférence de génie électrique et quelques industriels. L'objectif est de dresser une feuille de route pour une meilleure collaboration afin d'exploiter et bénéficier des résultats de la recherche scientifique. II est à noter que cette conférence internationale, organisée tous les deux ans, par l'université de Béchar est devenue un vrai meeting scientifique qui regroupe les chercheurs dans ce domaine des différentes universités algériennes et ceux d'autres pays du monde.

 

Source: S. Bentouba, Le Quotidien d'Oran.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 09:12

Les travaux de réalisation de plusieurs structures  techniques et de la base vie du projet d’exploitation du gisement de manganèse  de Guettera (une centaine de km de Béchar) viennent d’être lancés, a-t-on appris  jeudi auprès du directeur de l’énergie et des mines de la wilaya de Béchar.      
Ces travaux, d’un coût de 200 millions de dinars, investis par la société  Chinoise "Shoa Lin Mies", au titre de la première phase du projet d’exploitation  de ce gisement à ciel ouvert, dont les réserves sont estimées à 20 millions  de tonnes, vont permettre aussi la mise en place des installations techniques  et de gestion du site dont l’exploitation débutera au premier semestre 2011, a précisé ce responsable.  Selon une fiche technique du projet présentée dernièrement aux autorités  de la wilaya, il est prévu, au niveau du même site, la réalisation d’une usine  de traitement en voie humide du minerai avec un coût de 500 millions de dinars.   
 En phase d’exploitation du gisement, une quantité annuelle de 2,9 millions  de tonnes de manganèse traité par cette usine sera exportée vers la Chine à  partir du port d’Oran, grâce à une rotation quotidienne de 100 véhicules spécialement  conçus pour le transport de ce minerai, et ce, sur un trajet de 700 km.

 

 

Source: APS.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 19:17

Le développement des énergies renouvelables est au cœur des travaux du 10e Séminaire international de la physique énergétique (SIPE 10), lancé ce mardi soir à l'université de Bechar en présence de plus de 100 chercheurs algériens et étrangers venus des pays européens tels la France, l'Italie, la Belgique et le Canada.

 La cérémonie d'ouverture s‘est déroulée en présence de 300 personnalités de la willaya de Bechar, industriels, enseignants chercheurs, étudiants, élus et directeurs.

 Dans son allocution d'ouverture, le recteur de l'université de Bechar, le docteur Slimani Abdelkader, a insisté sur «l'objectif de cette rencontre scientifique qui a été lancée pour la première fois depuis 18 ans, plus précise qu'en novembre 1992, afin développer la thématique de la physique énergétique avec son axe principal: l'énergie renouvelable avec toutes ces filières. Ce créneau constitue maintenant un sujet d'actualité dans le cadre de développement durable et créateur de richesse pour beaucoup de pays».

 Il est à noter que cette rencontre scientifique en 10e édition est devenue «un pont de rencontre et d'échange d'expériences scientifiques pour de nombreux chercheurs nationaux et internationaux, ce qui a facilité le transfert scientifique et technologique pour nos jeunes chercheurs», ajoute le recteur de l'université de Bechar.

 Durant trois jours, les scientifiques du 10e Séminaire international sur la physique énergétique débattent des nouvelles technologies de l'énergie solaire, photovoltaïque, biomasse et autres. Telle la conférence plénière du professeur Luca Varani de l'université de Montpellier 2, qui a traité de la conception, la modélisation et la caractérisation de dispositifs pour la détection et la génération de «radiation térahertz».

 Au menu des travaux de ce mercredi aussi, des conférences orales suivie d'un débat scientifique et deux sessions de présentation type poster qui regroupent 45 expositions de chercheurs, a-t-on appris du Dr Rebhi Mebrouk, président du 10e Séminaire international.

 La journée du jeudi sera consacrée aux conférences orales, comme plusieurs sujets d'actualité scientifique, telle la conférence sur le biocarburant comme futur vecteur d'énergie à base d'énergies renouvelables. La conférence sera animée par le professeur Cheritti de l'université de Bechar et elle portera sur «la transformation des végétaux en biodiesel».

 II a souligné que l'Algérie dispose d'un immense potentiel en énergie renouvelable solaire, éolienne, géothermique et biomasse où, seule dans le créneau de l'énergie solaire, la durée d'insolation sur la quasi-totalité du territoire national dépasse les 2.000 heures annuellement et peut atteindre les 3.900 heures (hauts-plateaux et Sahara). L'énergie reçue quotidiennement sur une surface horizontale de 1m2 est de l'ordre de 5 kWh sur la majeure partie du territoire national, soit près de 1.700 kWh/m2/an au nord et 2263 kWh/m2/an au sud.

 

Source: S. Bentouba, Le Quotidien d'Oran.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 18:53

Les travaux du 10ème séminaire international sur la physique énergétique (SIPE) ont débuté mardi à l’université de Bechar, en présence d’une soixantaine de chercheurs et d’experts, nationaux et étrangers, ainsi que de dirigeants d’entreprises activant dans le secteur des énergies. La rencontre, qui a pour but de confondre les recherches dans le domaine de la physique énergétique des différents unités et laboratoires de recherches spécialisés des universités et instituts nationaux et ceux des pays étrangers participants, notamment de France, Canada, Belgique et Italie, constitue un support académique d’une grande importance pour l’approfondissement des connaissances en la matière, a indiqué le recteur de l’Université de Bechar, initiatrice du séminaire.Ce séminaire de deux jours a pour but de favoriser la coopération entre les équipes scientifiques et le milieu industriel qui a besoin de l’université pour relever le défi de la concurrence, en plus du fait qu’il œuvre au maintien et à la dynamisation des échanges scientifiques entre spécialistes en physique énergétique, nationaux et étrangers, a précisé M. Abdelkader Slimani. Les participants à ce séminaire, qui débattront du thème générique des “énergies renouvelables”, notamment les énergies solaire, éolienne, biomasse, et géothermie, aborderont également des sujets liés à la mécanique des fluides, au transfert thermique des systèmes, l’énergie et le développement durable, et ce, à la faveur d’une dizaine de communications programmées à cette occasion. Pour les organisateurs, le séminaire vise essentiellement à contribuer à la diffusion de ses travaux, en vue de leur application dans les divers secteurs de l’économie, locale et nationale, spécialement dans les secteurs de l’industrie, de l’agriculture, du transport, et de l’habitat Les travaux de ce 10ème SIPE, qui se poursuivront jusqu’à jeudi prochain, seront marqués par des applications pratiques des travaux de recherches de plusieurs participants. En parallèle, la 4ème conférence internationale sur le génie électrique s’est également ouverte mardi, avec la participation d’une quarantaine de spécialistes et chercheurs nationaux, appelés a débattre, durant deux journées, du thème des ‘’Energies renouvelables, nouvelles tendances pour de nouveaux horizons”.

Organisée par la même université, cette conférence a pour objectif de faire le bilan des travaux de recherches et expériences menés par les chercheurs nationaux sur les énergies renouvelables, dans la perspective de leur application au profit des économies locales et nationale, du fait des potentialités avérées du pays, a indique un membre du comité d’organisation.

 

Source: http://portail.cder.dz/

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article