Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 19:48

Plus de 600 participants sont au rendez-vous du 22ème  festival national Sport et travail, dont le coup d’envoi des manifestations  et activités a été donné hier, par les autorités locales au stade d’athlétisme  "18 Ffévrier" à Béchar.               
La cérémonie d’ouverture a été marquée par un défilé des délégations  des 18 wilayas participantes, des associations sportives de travailleurs ainsi  que les 45 juges et autres encadreurs techniques et des responsables nationaux  de la fédération nationale sport et travail.          
Le défilé, animé par des troupes folkloriques locales, a été ponctué  par des exhibitions des équipes de jeux traditionnels de Matreg (bâton) de plusieurs  régions de l’ouest du pays. Les manifestations sportives de ce festival, qui ont débuté hier, par un semi-marathon organisé à titre honorifique à Taghit, avec la participation de 150 personnes dont 4 Français sur un parcours de 20 km, a permis à ces derniers  de faire la découverte de plusieurs sites et lieux naturels de cette région  touristique.             
Les huit disciplines sportives retenues à cette 22ème édition du  festival, à savoir quatre en sports collectifs (football, volley-ball, handball et basket-ball) et quatre autres en sports individuels (tennis de table, pétanque,  échecs et athlétisme), opposeront les différentes équipes participantes, des  deux sexes, dès cet après-midi, à travers plusieurs structures sportives de  la ville de Bechar.               
Il s'agit notamment de la salle omnisports de Debdeba pour les  rencontre de Hand ball, volley-ball et Basket-ball, et les stade "Ennasr" et  "18 Février" pour les rencontres de football et les épreuves d’athlétisme, selon  les organisateurs de cette manifestation dont les finales auront lieu lundi.              
Sur le plan culturel, en plus des soirées artistiques animées par des troupes locales, des expositions sur les différents aspects socio-économiques  de la wilaya de Bechar sont organisées avec la contribution du mouvement association, afin de permettre aux participants de faire la découverte de plusieurs segments d’activités, notamment l’artisanat traditionnel, les potentialités culturelles et artistiques, ainsi que les sites naturels, archéologiques, historiques et  touristiques de cette région du sud du pays.               
Le festival, qui se poursuivra jusqu’au 2 novembre, devait se tenir  initialement du 29 octobre au 1er Novembre et a été reporté pour ce dimanche,  pour le faire coïncider avec les festivités marquant le 56ème anniversaire  du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954.

 

Source: El Moujahid.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 16:46

La maison de la culture de Bechar abrite une semaine culturelle de la wilaya de Bejaia, bien connue par sa vocation touristique et ses 28 sites qui font partie de notre patrimoine historique.
Ce tissage culturel inter-wilayas sublime la culture, de par le rapprochement des patrimoines culturels traditionnels. Cela touche à l'ancestralité des racines anthropologiques berbères et ainsi que les facteurs socioéconomiques de chaque région de notre territoire.
Sur une banderole à l'entrée de la maison de la culture de Bechar, des lettres alphabétiques qui sont communes dans la communication par une écriture en langue berbère. Ces mots, de chaleureux accueil, ont attiré de nombreux visiteurs. Dans leurs allocutions, les responsables du secteur de la culture ont abordé les objectifs des échanges des diversités de la culture traditionnelle et moderne entre les deux wilayas pour que cette continuité soit préservée par les valeurs culturelles et lutter contre leurs extinctions. Des expositions ont eu lieu dans le hall de la maison de la culture. L'association culturelle (Assa-Douzeka - Aujourd’hui - Demain), a présenté les expositions de merveilleux tapis traditionnels en laine naturelle. De belles robes kabyles suspendues ont attiré toutes les visiteuses.
Le boss de cette association nous a signalé que 60 filles œuvrent entre deux ateliers, le premier à Taz-malt et le second à Béni Mlikch. Une enseignante au CFPA de la commune de Béni Maouche a présenté sa machine manuelle de tissage à base de la laine de mouton. A l'autre stand de la poterie de la commune d'Aït Smaïl, des objets très anciens de la vie quotidienne ont été exposés, des ustensiles de cuisine en argile bien façonnés, des cruches d'un temps passé, la quincaillerie agricole très ancienne et plusieurs autres objets. Dans l'autre stand, c'est la pâtisserie traditionnelle, qui était exposée par deux jeunes pâtissières expliquant aux visiteurs les recettes notamment du gâteau Nakach et d'autres qualités.
Alors, une splendide station de mosaïque au stand de M. Abdelrim Remila qui est plein de créativité. Il est un spécialiste en refaçonnement de matière et recyclage de tous les objets confondus en style Berbère.
Il s'affaire dans un travail technique de métal repoussé qui est de la récupération de toute matière quoiqu'elle en soit en sa nature physique. Il transforme tout, les ustensiles de cuisine transformés en objets décoratifs d'une apparence argentée d'un art métamorphosé. Il expose de grandes boucles d'oreilles ornées de 30 centimètres de diamètre avec un graphisme baroque de symboles et insignes berbères qui sont encastrées dans des carrés en verre, ainsi que des fibules et d'autres objets de décors. Une moyenne de cent (100) pièces de motifs artisanaux et articles calligraphiques en noir et blanc. Ces objets ont été bien admirés par les visiteurs. A.R est en retraite, il évalue sa création et sa recherche pour promouvoir l'artisanat contemporain avec toutes ses dimensions.
Il nous a signalé que ses produits sont appréciés par les touristes étrangers vers le Liban, la Pologne et d'autres pays. Le chanteur Azitas était présent lui aussi avec la troupe folklorique "Mirouaha 8 mai 1945" et ainsi que l'orchestre pilote dénommé Abjaoui. Un film en langue kabyle intitulé Daaoussou (malédiction) de Saïd Belili, réalisateur et producteur avec les acteurs Larbi Oudjedi et Hamid Ougani a été visionné dans la salle durant trente cinq minutes environ. Les rappeurs aussi sont aussi de la fête, où les deux frères jumeaux du groupe Libe-rap, fondé en 2003. Boudjemaa (Agraw-peuple), chantera le chant kabyle moderne. L'association Tafath (lumière), interprétera un monologue " Bled El Adjeb". On ajoute que le chanteur Hassinou Fadil participera avec la chanson du chaabi, dont il a été classé en deuxième place au festival de la chanson Chaabi lors des 4 éditions à Alger. Par ailleurs, le représentant par intérim du commissaire du festival culturel local des arts et des cultures populaires de la wilaya de Bejaia, M Mansouri Zoubir et toute la délégation remercient tous les visiteurs et la population de Bechar de leur chaleureuse hospitalité et espère que ces relations culturelles auront plus de valeurs pour joindre intégralement toutes les cultures du pays.

 

Source: M. Smail, Algérie Presse.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 17:59

Béchar0

Bechar2.JPG

Bechar.JPG

Repost 0
Published by Sofiane - dans Photos
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 17:54

Deux routes nationales (RN) et un chemin de wilaya  (CW) sont coupés mercredi à la circulation routière dans trois wilayas du pays,  suites aux intempéries qui affectent le pays, a-t-on appris auprès du Commandement  de la Gendarmerie nationale.

 

Dans la wilaya de Bechar, le CW 12, reliant la ville de Bechar à celle  de Beni-Ounif, au lieu dit Zouzfana dans la commune de Bechar, est aussi fermé  à la circulation routière suite au débordement de l'Oued Zouzfana, selon la  Gendarmerie nationale.

 

Source: APS.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 20:39

La prise en charge clinique, psychologique et thérapeutique  du toxicomane, est le thème des travaux d'un séminaire régional dont les travaux  ont débuté mardi à l’école paramédicale de Béchar.       
Ce séminaire de trois jours regroupe une trentaine de praticiens et  d'agents paramédicaux, assurant les soins et le suivi des toxicomanes à travers  les structures sanitaires des wilayas de Béchar, Naâma, El-Bayadh, Tindouf, Adrar et Laghouat.  La rencontre vise à apporter aux professionnels de la santé une base  de connaissances approfondies sur la prise en charge des toxicomanes, à travers  l’approche clinique et psychologique et à compléter et mettre à jour la compétence  dans le domaine de la prise en charge thérapeutique de la toxicomanie, précise un responsable de la direction du secteur de la santé.      
Les participants traiteront, lors de ce séminaire, de thèmes liés aux  concepts et définitions de la toxicomanie et sa prise en charge, de l’approche  pharmacologique, de  l’organisation d’un centre intermédiaire de soins aux toxicomanes, de l’expérience des centres intermédiaires européens, du suivi  du toxicomane durant sa prise en charge clinique ainsi que de la législation  nationale en matière de toxicomanie. "Ce cycle de formation est un autre moyen pour l'acquisition de nouvelles techniques en matière de prise en charge des toxicomanes, à un moment où est  relevée une propagation du fléau dans la société", ont estimé plusieurs participants Un centre intermédiaire et un centre pour toxicomanes seront réceptionnés  prochainement dans la wilaya de Béchar, dans le cadre du renforcement des structures  locales et régionales de prise en charge clinique de cette catégorie de malades,  a rappelé un responsable de la direction de la santé, en marge de cette rencontre  initiée conjointement par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie,  en collaboration avec le groupe Pompidou du Conseil de l’Europe.             

 

Source: El Moujahid.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 16:46

Une étude pour la réalisation d’un projet de transfert  des eaux souterraines de la région de Oued-Namous pour le renforcement de l’AEP  de Béchar   vient d’être lancée, a-t-on appris jeudi auprès de la wilaya.          
Cette étude, confiée à un bureau spécialisé, vise à explorer les différentes  variantes techniques pour la réalisation de plusieurs forages et ouvrages de  ce projet sur un linéaire de plus 110 km.          
Cette action s'inscrit dans le cadre des efforts visant l’amélioration  de l’approvisionnement en eau potable de la ville de Béchar  , dont la consommation  quotidienne est estimée à plus de 40.000 m3, a-t-précisé.   En matière de réalisation d’ouvrages hydrauliques, la wilaya de  Béchar   vient, par ailleurs, de demander officiellement une réévaluation financière  du projet de réalisation de la retenue d’El Aouina, dans la région de Taghit,  destinée au stockage des eaux des crues de Oued-Namous pour son exploitation  à des fins agricoles.          
L'ouvrage d’une capacité de retenue de 1 million de m3 a bénéficié,  ces trois dernières années, d’une enveloppe de plus de 200 millions de dinars,  un montant qui s’est avéré insuffisant pour la poursuite des travaux, à l’arrêt  actuellement, faute de nouveaux financements, selon un responsable du secteur  de l’agriculture, principal maître de l’ouvrage.  Quatre nouveaux forages seront, en outre, réalisés en 2011, à  travers les régions de Boukais et Mougheul, dans la perspective d’une meilleure  exploitation des ressources hydriques souterraines de ces régions à fortes potentialités  hydriques, ainsi que de la sécurisation de l’AEP de ces collectivités situées  à une trentaine de kilomètres au nord du chef-lieu de la wilaya, a-t-on fait  savoir à la wilaya.

 

Source: El Moujahid.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 17:47

Guelma - La Maison de la culture Abdelmadjid Chaffai de Guelma a abrité mercredi l'ouverture de la semaine culturelle de la wilaya de Bechar au rythme des sons folkloriques, pendant que le thé vert était servi en abondance sous la Khaïma dressée pour la circonstance.

Les invités de la wilaya de Guelma ont prévu cette tente typiquement saharienne pour les visiteurs qui sont invités, jusqu'au 4 octobre prochain, à prendre connaissance de certaines facettes du patrimoine historique, artistique, religieux et culturel de cette région du sud-ouest du pays.

Le commissaire du Festival et directeur de la culture de la wilaya de Béchar, Abdelkrim Belkihel, a souligné dans une brève allocution, que cette manifestation, qui intervient après la semaine de la wilaya de Guelma à Bechar, en juin dernier, donnera à découvrir les différentes et riches facettes de "la perle du Sahara".

La wilaya de Bechar est représentée par une forte délégation qui s'attachera, a-t-il ajouté, à "mettre en valeur le patrimoine bédouin de cette région, ses habits traditionnels, son art, son folklore et sa poésie dont la richesse doit être conservée et transmises aux jeunes dans leur authenticité".

De son cô té, Mohand-Akli Ikherbane, directeur de la culture de la wilaya de Guelma, a indiqué que les activités prévues au programme de cette semaine sont prévues sur plusieurs sites, places publics et salles de spectacle, pour "fêter la wilaya de Bechar dans l'antique Calama".

Les hô tes de la wilaya de Guelma ont parcouru les 1.500 km séparant Bechar de cette ville de l'Est du pays, non sans avoir étoffé un programme d'activités culturelles riche et varié, prévoyant notamment des soirées animées par les troupes folkloriques El Khatara, El Maya et El Houbi, les groupes de Gnawa, El Ouaha et Jil Es-Saoura, ainsi que des récitals de poésie animés par les poètes Belaid Ali et Hamel Bachir, à Guelma, mais également dans les communes de Houari-Boumediene et Bendjerrah.
Source: APS.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 17:49

Plusieurs projets de réalisation de nouvelles infrastructures  d’accueil et d’activités de jeunesse seront lancés en 2011 à travers la wilaya  de Béchar, a-t-on indiqué à la direction locale du secteur de la jeunesse et  des sports (DJS).  Ces projets consistent en la réalisation et l’équipement d’une nouvelle  auberge de jeunes de 120 lits à Beni-Abbes (264 km au sud de Bechar), pour un  coût de 60 millions DA, en plus de la réhabilitation de quatre autres au chef  lieu de wilaya avec un financement également de 60 millions DA, a-t-on précisé. Le renforcement et le développement des activités touristiques et d’échanges  entre jeunes sont les l’objectifs attendus de ces projets qui visent aussi à  accroître les capacités des infrastructures du secteur en matière d’hébergement  et de restauration, a-t-on signalé de même source.          
En matière d’activités de jeunesse, un montant de 85 millions DA est  dégagé pour la réalisation d’une nouvelle maison de jeunes à Mechraa Houari-Boumediene  (111 km au sud de Béchar), ainsi que la réhabilitation de deux structures similaires  aux quartiers "Debdeba" et "Béchar-Djedid" au chef lieu de la wilaya, ont ajouté  les services de la DJS.

 

Source: El Moujahid.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 09:39

Le secteur de la santé dans la wilaya de Béchar  a reçu en renfort cette semaine 14 médecins spécialistes, a-t-on appris jeudi  du wali de Béchar.          
L’affectation par le ministère de tutelle de ces spécialistes en cancérologie,  réanimation, cardiologie, médecine interne et chirurgie générale, pour la couverture  des besoins des hôpitaux et des différentes structures de santé de base de la  région, vise à mettre un terme au déficit en personnel médical spécialisé constaté  ces six derniers mois à travers la wilaya, a souligné la wali de Béchar.          
Cette nouvelle équipes de spécialistes sera prochainement appuyée par  une mission médicale cubaine composée de 80 autres médecins spécialistes  dans plusieurs pathologies, notamment en  gynécologie et orthopédie. Ils   seront appelés à  exercer au niveau de plusieurs structures hospitalières de  la wilaya,  dans les grands centres urbains à l’exemple de Béni Abbès et Abadla  où un manque est enregistré dans ce domaine, a ajouté le chef de l'exécutif  de wilaya.          
La wilaya de Béchar dispose de 22 polycliniques, 3 hôpitaux  totalisant plus de 500 lits, une centaine de centres de santé et de salles de  soins, en plus des projets en voie de livraison, à savoir un centre de cancérologie,  une clinique ophtalmologique, un hôpital à Abadla de 120 lits et d’un  autre psychiatrique de 120 lits.          
La wilaya de Béchar compte aussi sur le projet proposé au ministère  de l’enseignement supérieure et de la recherche scientifique pour la création  d’un établissement hospitalier universitaire (EHU), afin d'impulser les efforts  en matière de prise en charge et de suivi des pathologies et des malades de  cette région du sud-ouest du pays , a encore indiqué le même responsable .
Le secteur de la santé dans cette wilaya a bénéficié d’une  enveloppe de 460 millions de dinars, au titre du programme quinquennal 2010-2014,  pour la concrétisation de cinq "importants projets", a indiqué pour sa part  un responsable à la direction locale de la santé, de la population et de la  réforme hospitalière.

 

Source: El Moujahid.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 20:05

Le représentant de la société Chinoise, Shaolin, auquel a été confiée l’exploitation de la mine de manganèse dans la région de Bougettara, daïra d’Abadla, dans la wilaya de Béchar a révélé la création d’environ 120 postes d’emploi. Un chiffre sensé être revu à la hausse, selon ce responsable et pourra atteindre 300 emplois. Il a, notamment, indiqué que les investissements de cette compagnie en Algérie ont atteint 300 millions de dinars. 
Dans la conférence de presse qu’il a tenue, hier, au siège de la wilaya de Béchar, le même responsable a indiqué que ce projet fait partie des plus importantes activités de cette compagnie, depuis son installation en Algérie, il y a quelques années.
Il a, notamment, expliqué que sa compagnie commencera l’exploitation de la mine de Bougettara à Béchar d’ici un mois, après que les études d’exploration ont révélé que cette région est riche en manganèse et qu’elle repose sur une réserve d’environ 1.100.000 tonnes de manganèse minéral.  L’entreprise en question compte injecter 16,5 millions de dollars, dont 11 millions seront affectés à la réhabilitation de la mine et 5,55 millions à la réalisation du programme triennal d’exploration géologique.

 

Source: El Khabar.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article