Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 20:03

Un camp de jeunes à vocation touristique a été réalisé et réceptionné avant-hier à Taghit. Le but de la création de ce site est de permettre, dit-on, l'échange entre jeunes, l'organisation de colonies de vacances et de regroupement des jeunes. D'autres activités, liées au secteur de la jeunesse, à l'exemple des stages de colonies de vacances, les excursions, les stages de passage de grade de perfectionnement font partie des missions de ce site. Dirigé par un directeur, un gestionnaire et un personnel pédagogique, le centre est doté de 400 lits répartis entre 200 lits au niveau des chambres et 200 au niveau des tentes.Inscrit en 2006 et réalisé dans le cadre du programme complémentaire de soutien à la croissance avec une A.P. initiale de 7 milliards, l'acquisition de ses équipements est en voie d'être examinée au niveau des marchés publics. Mais le camp reste rattaché, sur le plan administratif, à l'Office des établissements des jeunes (ex-CIAJ) et ne dispose pas de l'autonomie financière mais fonctionne sur la base d'une régie de dépenses-recettes. Le site touristique sera renforcé par la réalisation d'un deuxième à Béni Abbès en 2010 et qui coûtera 10 milliards de centimes.


Source: M. Nadjah, El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 15:46

Prévue pour vendredi et samedi, la visite de travail et d'inspection du train des voyageurs de la ligne Sidi Bel Abbès jusqu'à Béchar, que devait effectuer M. Amar Tour, ministre des Transports, et la forte délégation qui l'accompagnait, a été chamboulée et écourtée à quelques heures après l'annonce du décès du frère du président de la République.

Les festivités programmées à l'accueil et une visite prévue pour la délégation ministérielle à Taghit ont été annulées. Mais l'arrivée du train des voyageurs à l'ancienne gare ferroviaire de Béchar hier tard dans la soirée a suscité un enthousiasme de la foule nombreuse qui l'attendait. Car, il faut dire que toute une génération de jeunes n'a pas connu ce mode de transport et les derniers wagons qui avaient atterri à la gare de Béchar remontent au 25 décembre 1990. Pour rappel, la ligne Sidi Bel Abbès-Béchar est dotée d'un système informatisé de contrôle et d'aiguillage de la circulation des trains qui est commandé par un poste de contrôle centralisé basé à la gare de Méchéria et des postes de commande locaux situés à chaque gare de la ligne.

Les travaux du projet ont débuté en 2004 et huit entreprises algériennes publiques, deux privées, deux étrangères, une société mixte et un groupement mixte de bureaux d'étude ont participé à la concrétisation de cette ligne ferroviaire Sidi Bel Abbès-Béchar. Son coût global est évalué à 93,5 milliards de DA. Les tarifs seront évalués au kilomètre, identiques à ceux applicables dans les autres lignes au Nord. Il sera mis en service le 15 juillet prochain avec un trafic prévisionnel de 650.000 voyageurs/an et transportera 700.000 tonnes de marchandises. La délégation ministérielle, à l'issue de sa visite de quelques heures, a effectué un crochet au siège de la nouvelle unité des transports urbains qui sera opérationnelle à partir d'aujourd'hui et qui est dotée d'un parc d'autocars évalué à dix bus neufs et qui en recevra progressivement d'autres.


Source: M. Najeh, El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 19:20

La nouvelle ligne ferroviaire entre Tabia, relevant de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, et Béchar sur une distance de 580 km et l'ensemble des nouvelles gares dont les travaux ont duré près de six années ont été mis en service, vendredi dernier, par le ministre des Transports, Amar Tou.

En effet, c'est en présence d'une forte délégation que le représentant du gouvernement a pris place dans un train, à partir de la gare de Sidi Bel-Abbès et a inauguré cette liaison ferroviaire qui desservira plus de sept gares localisées à Tabia, Redjem Demouche dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, El Biod, Mecheria et Naâma ainsi que Beni Ounif et Béchar. “En novembre 2008, juste après mon arrivée au ministère des Transports, il n’y avait que 150 km de terrassement réalisé, 60 km de voie ferrée posée, sans ballastes entre Naâma et Aïn Sefra. Franchement, je ne m’attendais pas à ce que cette performance soit réalisée en si peu de temps. Je pense que livrer 580 km du nord au sud est un exploit, et ce, malgré que 14 entreprises aient contribué à la réalisation de cette important projet, dont huit entreprises publiques nationales, deux privées, deux étrangères, une société mixte et un groupement mixte de bureaux d'études”, a déclaré le ministre des Transports, lors d'un point de presse animé à l'arrivée à la gare de Redjem Demouche.
Selon Amar Tou, “à l'issue des longs voyages, les responsables concernés vont examiner les dernières évaluations techniques pour décider de la date exacte pour l'entame de l'exploitation commerciale. Celle-ci débutera dans un premier temps par le transport des voyageurs, puis ca sera au tour du transport de marchandises (carburant et céréales), et ce, en fonction de la demande des clients. Donc, ce sont les trois types de trains prévus et qui garantiront une rentabilité pour la ligne”. À propos de la vitesse, il dira : “Théoriquement, elle est de 160 km/h, mais à l'exploitation on commencera par 120 km/h, car nos voitures sont un peu anciennes et il faut aussi faire attention à l'aspect sécurité sur le plan de la suspension des voitures. C'est en fonction de ça qu'on testera la réelle vitesse.” Le trafic prévisionnel de cette nouvelle ligne ferroviaire au cout global de 93,5 milliards de DA va permettre le transport de 650 000 voyageurs par an et
700 000 tonnes de marchandises entre carburant et céréales. La ligne Tabia-Béchar est doté d'un système informatisé de contrôle et d'aiguillage de la circulation des trains qui est commandé par un poste de contrôle centralisé basé à la gare de Mecheria et par des postes de commande locaux situés à chaque gare du parcours.
Au sujet des horaires des trains, nous apprenons que la direction générale de la SNTF a prévu deux dessertes de nuit en voitures-couchettes et places assises, aux départs simultanés, l'un à 18h25 à partir de la gare d'Oran et l'autre à 18h50 de la gare de Béchar et qui se croiserons du côté de Aïn Sefra. Les deux destinations seront respectivement atteintes le lendemain à 6h20 et 6h31.
Pour ce qui est des tarifs, le voyageur payera en voitures-couchettes 1 690 DA en première classe, 1 245 DA en deuxième classe et 975 DA en place assise deuxième classe.


Source: A. Bousmaha, Liberté.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 21:55

La nouvelle voie ferroviaire tant attendue par les habitants des régions ouest et sud-ouest du pays reliant Oran à Béchar via Sidi Bel-Abbès et Mechéria sera officiellement inaugurée par M. Amar Tou ministre des Transports, vendredi 02 juillet prochain, apprend-t-on auprès de la direction des Transports de la wilaya de Béchar. Cet important projet stratégique d'une longueur de 590 km environ a duré plus de 5 années. La majorité des outils en charge de cette réalisation sont des entreprises nationales. Le ministre des Transports donnera par la même occasion, dans la journée du samedi, le coup d'envoi officiel du début des activités de l'établissement public de transport urbain de la ville de Béchar, en attenant le lancement de l'étude de faisabilité du tramway de Béchar annoncé par le ministre lors de son dernier passage à Béchar.


Source: A. Roukbi, Le Quotidien d'Oran.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 21:29

Deux piscines semi-olympiques couvertes seront réceptionnées à Béchar et Kenadza en début de 2011, a-t-on appris de la direction de la jeunesse et des sports (DJS) de la wilaya de Béchar.

Les travaux de ces deux nouvelles structures, qui viennent renforcer les infrastructures juvéniles et sportives de la wilaya, ont été confiés à des entreprises spécialisées et enregistrent actuellement un taux d'avancement de 70%, a-t-on précisé. Un investissement de 340 millions de dinars est consacré à la concrétisation de ces deux projets, dont la réalisation s'inscrit au titre du renforcement des structures sportives et de loisirs des jeunes et la promotion de la pratique sportive de la natation, a souligné le responsable local du secteur. Ces projets permettront à la wilaya de Béchar de se doter d'une infrastructure répondant aux normes olympiques.

publicité


Source: El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 12:14

 Le service de la médecine physique et réadaptation de l'hôpital « 240 Lits Tourabi Boudjémâa » se renforce en équipements neufs modernes de dernière génération.

L'acquisition consiste en appareils dits iso cinétiques d'évaluation et de rééducation fonctionnelle avec un modèle rachis TMC en position debout au moment de la rééducation. L'appareil mesure également le volume de musculation. Le lot d'acquisition est constitué d'un tapis de marche pour les hémiplégiques et un tapis de marche pour la rééducation des membres inférieurs atteints.

Il est autonome et remplit à la fois plusieurs fonctions. On peut citer aussi une machine pour la rééducation de la vessie appelée cystomanomètre et d'autres appareils de physiothérapie nécessaires aux patients ayant subi de graves lésions physiques. Dans la salle de balnéothérapie, deux médecins rééducateurs sont affectés à ce service qui est fonctionnel, nous dit-on. Il reçoit en moyenne une trentaine de malades par jour et ses responsables prévoient des hospitalisations. Les chambres, que nous avons pu visiter, sont dotées de toutes les commodités et conforts nécessaires au patient.


Source: M. Nadjah, El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 12:40

La Coopération technique allemande (GTZ) soutient, pour le compte du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ), la mise en œuvre de la “gestion intégrée de l’eau” en Algérie, en mettant particulièrement l’accent sur la planification sectorielle, la gestion intégrée de l’eau par région hydrographique et en milieu rural (projet pilote à Béni Abbès), a indiqué jeudi un communiqué de l’ambassade d’Allemagne à Alger. Dans ce cadre, une visite des partenaires du projet est prévue du 21 au 28 juin en Allemagne. Le projet pilote de “gestion intégrée de l'eau dans des oasis” à Béni Abbès vise à promouvoir la participation des acteurs locaux pertinents (des services de l’eau, des administrations et des comités pilotes, ONG, usagers de l'eau, habitants) aux activités d’approvisionnement en eau, d’assainissement, d’irrigation et de gestion des ressources en eau destinées à améliorer les conditions de vie des populations. Dans ce cadre, le programme “Gestion intégrée de l’eau” de la coopération algéro-allemande organise une mission technique en Allemagne avec des partenaires locaux de Béchar et Béni Abbès et du ministère des Ressources en eau pour visiter particulièrement des infrastructures et institutions concernant l’AEP et l’assainissement dans des agglomérations rurales et la réutilisation des eaux usées épurées dans l’agriculture. Ces aspects de la gestion de l’eau sont particulièrement importants pour les oasis en général qui souffrent de pénurie des ressources en eau.
Le programme de visite est organisé en conséquence pour prendre connaissance avec l’expérience allemande sur ces aspects importants, notamment les cultures irriguées avec des eaux usées épurées, les différentes techniques utilisées, les normes et standards nécessaires, le traitement, la maintenance et la réutilisation des boues dans les différentes conditions. Les représentants de l’ADE (distributeur de l’eau potable) et ONA (opérateur de l’assainissement), qui seront à l’avenir en charge des services publics de l’eau à Beni Abbès, participent également à la visite technique. La délégation, qui est accompagnée par la directrice du Programme eau et le chef du projet à Beni Abbès, sera reçue en Allemagne par différents organismes et entreprises des services d’eau et d’irrigation.


Source: Liberté.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 11:24

Même si l'été est encore loin, la chaleur qui s'est abattue, ces derniers jours, sur la région du sud-ouest laisse penser qu'on y est déjà.

La température avoisine actuellement les 42° à l'ombre durant la journée et un peu moins en soirée. Les places publiques sont prises d'assaut à partir de 20h. L'immense rond-point, situé entre la cité des 470 logements et l'université, est devenu, après son aménagement en place publique gazonnée, un lieu de rencontres et de convivialité pour des dizaines de familles et de jeunes en quête de fraîcheur. Plusieurs personnes y passent toute la nuit. A travers les quartiers de Béchar-Djédid, Ouakda, Gourey, Barga, centre-ville, Debdaba et Mer-Niger, de petits groupes de jeunes, chassés par la très forte chaleur que dégagent les murs, trouvent refuge dans de petits endroits aérés.

Ils sont assis à même les trottoirs ou au milieu des placettes qui ont échappé à la spéculation foncière durant les années 90. Les discussions tournent en général autour de l'EN de football et ses chances en Afrique du Sud ou encore sur l'agression subie par la flottille humanitaire. On a remarqué également que de nombreuses patrouilles de police sont mobilisées pour cette période. Elles sillonnent les différents quartiers de la ville en voiture et parfois à pied, ce qui rassure davantage les citoyens. Aussi, il faut souligner que cette chaleur a contraint l'administration à changer les horaires de travail dès le 1er juin. Au lieu de 8h à 16h30, toutes les administrations ouvrent, désormais, à partir de 7h et, ce, jusqu'à 15h30, avec une petite pause à midi. Une décision, qui a, faut-il le noter, été bien accueillie par la population locale.


Source: A. Boutaleb, El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 12:36


Le slogan « Des millions d’espèces, une planète et un avenir communs », hissé sur une banderole à l’entrée de l’Institut de formation professionnelle à l’occasion de la journée mondiale de l’Environnement, n’a pas convaincu hier tous les visiteurs de l’exposition.


D’importants problèmes liés à ce sujet demeurent en suspens et ne sont toujours pas résolus. A commencer par la création d’une maison de l’Environnement qui a pour mission de sensibiliser, d’informer et de vulgariser les thèmes de l’environnement et sa protection. Le projet a été inscrit depuis cinq ans mais n’a toujours pas été réalisé et butte sur le choix du site non encore arrêté. Ensuite, la loi de 2007, relative à la gestion des espaces verts, est complètement ignorée. Le jardin public est toujours dans un état de dégradation avancée et déplorable alors qu’il y a quelques années une opération de réhabilitation a été engagée à la suite d’une initiative locale.

L’espace vert de Haï M’rah est aussi abandonné alors qu’une étude pour l’aménagement de cet espace avait été réalisée à l’époque par la municipalité. Concernant la gestion des déchets ménagers et assimilés, la situation est encore plus préoccupante. Les services de la commune éprouvent de plus en plus de difficultés à collecter les déchets ménagers à travers une agglomération qui enregistre une forte croissance urbaine. Le projet de schéma de gestion des déchets assimilés dont l’étude a été lancée en 2007 par la direction de l’Environnement de la wilaya n’a pas encore vu le jour. La raison tiendrait, selon nos sources, au fait que des réserves ont été formulées aussi bien par les services de l’Environnement que par une association écologique de protection de l’Environnement.


Source: M. Nadjah, El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 20:37

Un concours de pêche récréative, auquel a participé l'Association de pêche continentale de la wilaya, a été organisé, hier, au barrage de Djorf Torba par la Chambre inter wilayas de Pêche et de l'aquaculture.

Le site et les abords du barrage ont été nettoyés, une semaine auparavant, pour permettre à la compétition de se dérouler dans de bonnes conditions. Le concours, qui a duré de 7h30mn à 17h30mn, a mis aux prises 242 concurrents qui ont utilisé un matériel et un outillage de pêche performants.

La commune de Kénadsa et l'Agence nationale des barrages ont mis à la disposition de l'association des pêcheurs un matériel d'entretien, des chaises et des tables. Le transport des concurrents et des organisateurs a été assuré bénévolement par un transporteur privé. Á la fin de la compétition, trois prix ont été décernés aux trois premiers lauréats pour des poissons de, respectivement 2,230 kg, 2 kg et 1,860 kg.


Source: M. Nadjah, El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article