Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 18:20
Encore deux morts ont été enregistrés dans la wilaya de Béchar, suite aux dernières précipitations survenues, la semaine dernière, dans cette région du sud-ouest du pays. Les  corps des deux personnes ont été retrouvés, hier, sans vie du côté de djebel Gharassa. Selon le premier responsable de la wilaya, les corps des victimes n’ont pas encore été identifiés. Aussi, avons-nous appris auprès du même responsable que la commune de Guir-Lotfi a été officiellement déclarée zone sinistrée.
Pour les autres villes et quartiers de la wilaya touchés par les dernières précipitations, le wali de Béchar a déclaré qu’il avait reçu le feu vert du ministre d’État, ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, pour recenser toutes les zones et agglomérations touchées par cette tragédie pour une éventuelle déclaration de ces régions comme communes sinistrées. Concernant le bilan des commissions techniques installées au lendemain de cette catastrophe naturelle, Azzedine Mecheri, wali de Béchar, a souligné que sur 936 maisons recensées, 467 sont réellement endommagées.
Les communes de Gsab Timoudi et Ouled Khdir restent toujours isolées par l’oued Saoura. Par ailleurs, une délégation parlementaire, composée de 7 membres et présidée par M. Mohamed-Seghir Kara, vice-président de l’APN, a été dépêchée sur les lieux pour évaluer les dégâts, écouter les sinistrés et témoigner leur soutien à la population locale et aux autorités. Elle sera divisée en deux groupes. Le premier visitera la ville de Béchar et Abadla. La deuxième se rendra dans les communes éloignées de la wilaya.

Source: R. Roukbi, Liberté.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 18:17
Un bilan préliminaire a été annoncé par les services agricoles de la wilaya de Béchar sur les pertes et les dégâts des dernières intempéries qui ont touché la vallée de la Saoura durant la semaine dernière.
Commençons par la perte animale qui est de 1 510 caprins, 955 ovins, 12 camelins, 40 bovins, 1 âne et 130 poulets de chair. Une perte végétale de 102,5 ha de cultures maraîchères ont été inondées, 40 ha de fourrage détruits, 71 ha d'arboriculture endommagés, 4 060 palmiers submergés et 1500 autres palmiers emportés par l'oued avec 1 260 tonnes de dattes perdues. En effet, en hydraulique, on signale l'endommagement de 400 puits, 326 pompes, 4 forages, 3 pompes immersibles, 30 sources, 23 bassins, 500 mètres linéaires de seguia  (rivière ), 23 ha du système d'irrigation du goutte-à-goutte. Ainsi, on signale d'autres destructions de15 abris en toub (pisé), 210 mètres linéaires de brise-vent, 300 mètres de piste, 1500 kg d'orge et 35 tonnes de son. Ces pertes sont évaluées à 501 448 000 DA.

Source: La Nouvelle République.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 11:00

Le pont de la Choufane, l’un des cinq ouvrages d’art reliant le centre-ville de Béchar aux différents quartiers, situés sur l’autre rive de ce cours d’eau, a été fermé à la circulation automobile, en raison des dégâts importants, que lui ont occasionnés les dernières crues.

Une décision au demeurant salutaire, mais qui ne semble guère appréciée à sa juste valeur par les citoyens véhiculés, parmi eux, des chauffeurs de taxi et autres riverains, qui n’hésitent pas à braver le danger et à mettre en péril leur vie et celles de leurs passagers, en passant outre cette mesure préventive de sécurité.
Pour rappel, ce pont dont tout un pan et les abords immédiats n’ont pu résister aux forces déchaînées de la nature, a été fermé par mesure de sécurité sur une décision du Premier responsable de la wilaya, qui ne tenait pas à risquer la perte de nombreuses vies humaines, en attendant les résultat d’une expertise. Chose à laquelle les citoyens n’arrivent pas à souscrire, trop soucieux qu’ils sont de regagner avant tout rapidement leurs pénates, en prenant le chemin le plus court auquel ils s’étaient habitués, quand bien même cette décision aura été prise dans leur intérêt.
 
Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 10:51

Oued Kalloum, l’un des passages les plus redoutés sur le tronçon routier reliant Bechar à Béni-Ounif, vient encore une fois de faire des victimes dont 4 jeunes militaires voyageant en taxi.

 

 

Dans la soirée de mercredi dernier, en effet, un taxi assurant les dessertes inter-wilayas et provenant d’El-Bayadh, avec à son bord 7 personnes, a été emporté par les eaux de l’Oued Kalloum en crue. Deux personnes seulement s’en sont sorties vivantes. Malheureusement, pour les cinq autres, deux ont été retrouvées noyées un peu plus loin du lieu du drame. Quant aux trois autres, elles ont été également retrouvées noyées, mais à 10km en aval. C’est dire la violence des éléments déchaînés…
Rappelons que cette dernière tragédie porte à huit (8) le nombre de victimes recensées à la suite des crues qui ont touché le Sud-Ouest du pays. Aussi, la prudence reste de mise sur tout l’itinéraire de la RN06 et surtout sur le tronçon allant de Mécheria vers le Sud-Ouest du pays.

Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 10:50

La wali de Bechar, M. Azzeddine Mecheri, a pris l’initiative, hier vendredi à 11h45, de ravitailler par voie aérienne les localités isolées de Gsabi et de Timoudi, en leur affrétant un avion Hercules C130 ainsi que des hélicoptères mis à sa disposition par l’ANP.

Ainsi, cette institution aura pris une large part dans les opérations de remise en état des routes et l’apport de secours aux populations du Sud-Ouest du pays. L’avion affrété, un Hercules C130, transportera des denrées alimentaires, des médicaments, de l’eau minérale, ainsi que des petits groupes électrogènes destinés à éclairer et à alimenter les équipements des salles de soins. Cet avion militaire débarquera vivres et matériels à Timimoun qui seront acheminés ensuite par hélicoptères vers Gsabi et Timoudi. Le wali affirme également que des groupes électrogènes sont arrivés à Igli, sachant que cette localité est privée d’électricité depuis plus d’une semaine.

Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie. 

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 09:22

Les personnes décédées ont été emportées par les crues des oueds en furie.

Les fortes précipitations qui se sont abattues ces derniers jours sur la wilaya de Béchar ont provoqué la mort de huit personnes et des dégâts matériels considérables, a-t-on appris auprès d’un membre de la cellule de crise. En effet, deux jeunes personnes âgées de 14 ans sont mortes par noyade. L’une a perdu la vie à l’oued Béchar, près du quartier Bibandou, et l’autre a été retrouvée sans vie dans une flaque d’eau, près de l’hôpital 240-Lits de la capitale de la Saoura. Les six autres victimes de ces intempéries ont été emportées par l’oued Kaloum, à 50 km au nord de Béchar. Elles étaient à bord d’un taxi qui se dirigeait vers la wilaya de Djelfa. Le chauffeur de ce véhicule de transport, qui ne connaît pas bien la région et le danger des crues des oueds, s’est aventuré en essayant d’emprunter la route qui était coupée par les eaux. Deux autres occupants de ce taxi sont sortis sains et saufs de cette tragédie. Il est à rappeler que deux autres personnes portées disparues, il y a six jours, ont été retrouvées à Taghit. Elles étaient isolées et coupées du reste du monde par les eaux des oueds en furie.
Selon d’autres sources, des blessés ont été déplorés lors de ces intempéries, dont un officier de la Protection civile.
Aussi, ces fortes pluies ont provoqué l’effondrement partiel des vieilles bâtisses. Les familles sinistrées, dont le nombre a atteint 314, ont été prises en charge dans les centres d’accueil (2 auberges, l’école paramédicale, le CFA, la salle omnisports et le CFPA). Pour ce qui est de l’état des routes, celle reliant Béchar à Abadla, coupée au poste kilométrique 50 dans la commune d’Abadla, suite au débordement de l’oued Ksiksou, a été réparée et rouverte à la circulation. Le chemin communal reliant la route nationale au village de Mazar, dans la commune d’Igli, à hauteur de l’oued Zouzfana, suite à l'effondrement d’un pont, reste toujours fermé à la circulation. La RN6 reliant Béchar à Adrar est coupée au niveau du lieu-dit Oum Lefneg, ce qui a causé l’isolement des habitants des localités de Timoudi et Gsabi. Le wali de Béchar a demandé aux responsables de la IIIe Région militaire deux hélicoptères pour approvisionner les citoyens de cette région en produits alimentaires et autres effets vestimentaires. Ces produits seront transportés par voie aérienne à partir de la daïra de Timimoun, dans la wilaya d’Adrar.
Il faut souligner que le courant électrique a été rétabli dans la majorité des communes de la wilaya, à l’exception d’Igli qui reste dans l’obscurité. Le premier responsable de la wilaya a demandé à la direction régionale de Sonelgaz de doter cette région d’un poste transformateur mobile. Pour ce qui est de la perte en chameaux, la daïra de Taghit et les localités situées à proximité des oueds ont enregistré la disparition de 2 400 têtes de camelins, la daïra d’Abadla plus de 2 000 têtes et la région de oued Nama 240 têtes.

Source: R. Roukbi, Liberté.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 18:26

Deux personnes, portées disparues depuis le premier jour des précipitations diluviennes qu’a connues la wilaya de Bechar, la semaine dernière, ont été retrouvées en vie.

Mardi dernier, la Protection civile avait annoncé dans la matinée que les recherches concernant les deux éleveurs sur les terres de pâturage aux alentours du tronçon routier Bechar-Taghit se seraient révélées vaines. Et voilà que le maire de Taghit, M. Nadour, que nous avons pris soin de contacter pour avoir des renseignements sur l’identité des disparus, assurait dans l’après-midi que ces deux personnes avaient été retrouvées. Le premier, natif de Taghit, est rentré seul à pied à sa ville natale. Le second, un éleveur du voisinage, pris au piège par les eaux et ayant perdu tout son cheptel, s’est réfugié au djebel Banou Aâraâr. Il a attendu que le niveau de l’eau baisse avant d’entreprendre une marche de deux jours pour regagner Taghit. Le P/APC de cette ville assure que les soins nécessaires ont été prodigués aux deux rescapés qui ont rejoint les leurs par la suite.

Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 18:21

Dans un bilan non encore exhaustif où l'on ne déplore heureusement aucune perte humaine, on estime approximativement à 314 le nombre d'habitations sérieusement endommagées ou menaçant ruine.

Envoyé par le président de la République dans la wilaya pour s'enquérir de la situation des sinistrés des intempéries de mercredi et jeudi derniers, Djamel Ould Abbès, ministre de la Solidarité nationale et de la Communauté émigrée à l'étranger, a écouté mardi, en présence des maires, des chefs de daïra et des élus, les doléances et préoccupations des représentants des cités touchées par les pluies torrentielles. Dans un bilan non encore exhaustif où l'on ne déplore heureusement aucune perte humaine, on estime approximativement à 314 le nombre d'habitations sérieusement endommagées ou menaçant ruine.

Cependant, une commission constituée des services techniques travaille d'arrache pied pour recenser, identifier et évaluer le préjudice matériel subi par les sinistrés. Les localités de Kerzaz et de Ouled Khodeir, distantes de 300 à 400 km au sud de Béchar, sont les plus éprouvées par le débordement de oued Saoura qui les a isolées (routes détériorées, électricité coupée, acheminement des vivres bloqué). Informé de l'ampleur de la catastrophe naturelle, le ministre a annoncé, comme premières mesures urgentes, l'envoi de secours en matière d'habillement et fournitures scolaires en faveur des enfants scolarisés.

Il a indiqué que les sommes allouées dans le cadre du micro crédit, de l'allocation forfaitaire de solidarité seront augmentées ainsi que l'octroi pour la wilaya de 2000 postes de pré emploi au lieu de 800 (quota actuellement). Dans son exposé, le wali de Béchar a annoncé sa décision d'associer et d'impliquer directement, à travers des rencontres périodiques qui seront organisées, les représentants des associations locales dans le but d'aider à identifier les vrais sinistrés et d'en débusquer les indus bénéficiaires susceptibles de profiter de cette situation.

L'initiative a été applaudie par l'ensemble des participants à cette rencontre. « Aucune discrimination dans le traitement du dossier des sinistrés entre la population de Ghardaïa et celle de Béchar ou de toute autre population du territoire national ne sera admise », a indiqué le ministre. Dans la foulée, celui-ci a ajouté que le président de la République a annoncé officiellement, au cours de sa visite dans la wilaya de Tlemcen, sa décision de promouvoir le centre universitaire de Béchar en université dotée de tous les moyens que requiert ce statut.

Interrogé par El Watan sur l'éventualité d'une visite présidentielle dans la capitale du sud-ouest, Djamel Ould Abbès a répondu que cela « relèverait uniquement de l'agenda du chef de l'Etat ».

Source: M. Nadjah, El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 21:15

Cinq jours après les fortes chutes de pluie sur la région, l'oued Saoura, formé de oued Zouzfana au nord et de l'oued Guir à l'ouest (de Bechar) et qui se rejoignent à Igli, est en forte crue ce lundi et a fait 14 sinistrés à Kerzaz (330 km de Bechar) qui ont été évacués, a-t-on appris.

La localité de Ouled Khodeir (380 km du chef-lieu de wilaya), qui compte 6 000 habitants, est complètement isolée. Elle serait approvisionnée en besoins de première nécessité par la wilaya d'Adrar en concertation, dit-on, avec les autorités locales des deux régions. Les routes Abadla - Bechar et Taghit - Bechar ont été rouvertes à la circulation, a-t-on fait savoir. Au chef-lieu de wilaya, les autorités locales ont décidé la fermeture à la circulation automobile et piétonne de deux ponts de traversée sérieusement endommagés par la violence des eaux de l'oued de Bechar (850 m3 de débit à la seconde) et séparant le quartier de Debdaba du centre-ville. Aussi, on a appris qu'une commission, composée des services techniques de l'exécutif chargée d'expertiser et de recenser les dégâts matériels, notamment ceux occasionnés au niveau des habitations démolies ou menaçant ruine, a commencé de travailler pour une opération d'évaluation globale du bilan de la catastrophe des intempéries de mercredi et jeudi derniers.

Source: M. Nadjah, El Watan.

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 16:54

 

Si certaines routes, rendues impraticables à la circulation routière par les dernières intempéries, sont réparées et la circulation rétablie depuis hier lundi à partir de 13h00, il n’en est pas de même de Kerzaz et de Ouled Khoudeir, toujours isolées à la suire de l'entrée en crue de Oued Saoura.

 


Le wali de Béchar, M. Azzeddine Mécheri, s’est montré rassurant dans un entretien accordé au correspondant de la Voix de l’Oranie, en s’engageant à ce que les localités d’Abadla et d’Igli soient de nouveau accessibles, tout en confirmant également des informations provenant de sources citoyennes et selon lesquelles, les communes de Kerzaz et de Ouled Khoudeir demeurent isolées pour le moment, à la suite de l’entrée en crue de l’Oued Saoura. Selon le wali, l’approvisionnement de cette dernière commune se ferait par la route de Talmine, relevant de la wilaya d’Adrar, en affirmant que son homologue saura envoyer à partir d’Adrar l’aide nécessaire et approvisionner Ouled Khoudeir en gaz butane, semoule, farine et autres produits de large consommation.Le wali de Béchar, tout en reconnaissant que la ville de Kerzaz est totalement isolée, révèle que dans ce chef-lieu de daïra, 14 familles recensées sinistrées sont hébergées au niveau du CFPA local. Ces inondations ont également isolé 24 locaux commerciaux, ainsi que la direction des Travaux Publics, endommagée en partie, et différentes autres administrations, tels les PTT, le centre culturel, les impôts. L’école Beldjenna M’barek est inondée complètement. Deux personnes, nous a-t-on signalé par téléphone, ont pu être sauvées in extremis par la protection civile.

On nous a par ailleurs signalé, que l’approvisionnement manquait. Allégation que le wali de Béchar rejettera d’emblée, en affirmant être constamment en contact avec les autorités locales sur le sujet. Il dira aussi que des dispositions ont été prises à temps, et cela, avant l’arrivée des crues de l’Oued Saoura. Selon lui, les dépôts de denrées alimentaires des magasins et autres entrepôts, situés dans les zones à risque, avaient été évacués à temps, pour être entreposés en lieux sûrs. Ce faisant, tous les efforts nécessaires sont déployés, selon lui, pour désenclaver cette localité. Quant à la circulation vers Abadla, Tindouf et Adrar, elle a été rétablie lundi à 13h00. Nouvelle qui a été annoncée au wali, pendant l’entretien qu’il accordait à notre journal.

Pour rétablir la circulation sur ce tronçon de route, coupé au niveau de Ksiksou, l’ANP et la DTP ont mobilisé 10 camions appartenant à une entreprise sous-traitante des Chinois. De son côté, la protection civile vient de sortir deux familles nomades de leur isolement, alors qu’elles étaient prises au piège entre les eaux de l’Oued Guir aux environs d’Abadla. La circulation routière vers Igli et Taghit, ainsi que l’alimentation de cette dernière oasis en électricité, ont été rétablies. Seule Zaoui Tahtania manque d’électricité et pour pallier à ce handicap, un groupe électrogène tractable a été envoyé sur les lieux. Pour ce qui est de la RN06, seule route reliant Béchar au Nord du pays, le wali dira que la circulation routière n’a jamais été interrompue, sauf entre 19h00 et 06h00 du matin, et encore, par mesure de sécurité. «D’ailleurs, ajoutera-t-il, 22 camions chargés de légumes et de fruits viennent d’arriver ce matin au marché de gros de Béchar.» Pour ce qui est des stocks de sécurité, M. Mécheri assure que la wilaya dispose de tout ce qu’il lui faudra pour faire face à pareille situation. Elle est autonome en matière de production de semoule et de farine, rappelle-t-il, étant donné qu’elle dispose de deux minoteries, dont l’une appartient au secteur privé. S’agissant de la perturbation de l’AEP, imputée à l’inondation de la station de pompage de Kénadsa, le chef de l’Exécutif de la wilaya assure, qu’il dispose dans son secteur de 15 citernes, dont les capacités vont de 6.000 à 20.000 litres, en plus des 7 citernes de 10.000 litres mises à sa disposition par l’Armée nationale populaire (ANP).
 
Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article