Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 17:19

Une campagne de sensibilisation d’une durée de six mois vient d’être lancée par l’Association culturelle et d’intégration des handicapés moteurs, sous le patronat du wali de Béchar et en collaboration avec Handicap International, connue pour encourager toute action visant à un meilleur accompagnement des personnes en situation  de handicap, en Algérie et qui finance, d’ailleurs, entièrement cette initiative. Il s’agit donc pour cette association, selon un de ses responsables, de plaidoyer pour l’emploi et l’accessibilité (dans différents domaines) des personnes handicapés moteurs et victimes des mines. S’inscrivant également dans une optique des droits aux personnes handicapés d’une insertion sociale, cette campagne compte de ce fait élever le taux d’intégration de ses personnes aux besoins spécifiques. Plusieurs activités figurent au programme de cette longue action dont nous citerons des rencontres sportives (basketball sur fauteuils roulants), audience auprès des représentants des deux chambres consultatives en vue de plaidoyer pour cette bonne cause, émission en direct sur les ondes de la radio locale et éventuellement sur celle de la radio nationale (Chaîne 1 et Chaîne 3).

Source: Ramdane Bezza, www.elmoudjahid.com/

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 16:56

La session 2013-2014 du baccalauréat, qui se déroulera du 1er au 4 juin 2014 prochain, prévoit 28 centres d’examen dans la wilaya dont 18 dans la seule commune de Béchar.

Le nombre total d’élèves qui prendront part à cet examen s’élève à 5 972 dont 2 366 filles scolarisées contre 1 408 garçons, soit une nette progression du nombre de filles de près du 2/3 de l’ensemble des candidats. Le nombre de candidats libres atteint, pour cette session, 2 198 dont 1 290 garçons et 908 filles. 54 élèves de nationalité sahraouie et 1 de nationalité marocaine composeront à cette importante épreuve qui ouvre la voie à l’université.

Les 28 centres d’examen disposeront, a-t-on appris, de 1 690 encadreurs, 1 252 surveillants et 28 psychologues. Le centre de correction désigné sera le Lycée colonel Othmane. Pour ce qui est de l’examen du cycle de l’enseignement moyen, 5 843 élèves, dont 2 940 garçons et 2 903  filles, participeront à cette épreuve à travers 33 centres dans la wilaya, dont 17 seront à Béchar. Ils seront encadrés par 1 048 surveillants et 1 327 encadreurs.

Source: M. Nadjah, www.elwatan.com/
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 16:58

Le coach français Alain Michel a été retenu pour diriger le staff technique de la JS Saoura la saison prochaine, a-t-on appris de source proche du club de Béchar.

Pour rappel, Alain Michel a pris la tête de la direction technique de la JSS à la fin du mois de décembre dernier, au moment où l’équipe se dirigeait droit vers le purgatoire avec cinq rencontres sans victoire.  On a appris également qu’El Amali (USMH) a donné son accord de principe pour intégrer la formation sudiste. L’enfant d’Oran remplacera, la saison prochaine, le meneur de jeu Kadour Beldjillali transféré à l’étranger.

Source: A. B., www.elwatan.com/
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 17:15

La Chambre régionale de commerce et d’industrie de Béchar a élu, en fin de semaine dernière, 20 membres qui vont former l’Assemblée générale de cet organisme.

L’élection sera suivie par celle du bureau composé du nouveau président, de deux vice-présidents et de trois membres. Les catégories professionnelles par branches d’activité sont ainsi réparties : 6 sièges pour l’industrie, 4 pour le commerce, 5 pour ETPH et 5 autres pour les services. Au total, 672 électeurs forment l’ensemble des branches professionnelles.

Source: M. Nadjah, www.elwatan.com/
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 18:11

Conformément aux instructions du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et dans le cadre de ses interventions préventives de proximité, la direction de la protection civile de Béchar organise des sorties médicales sur le terrain au profit de populations rurales enclavées, en vue de leur assurer des consultations et des diagnostiques médicaux appropriés. Ce programme d’aide en faveur de ces populations est planifié suivant le planning national initié par la Direction générale de la protection civile et devra se poursuivre jusqu’au mois de septembre prochain. Tous les moyens humains et matériels sont d’ores et déjà fin prêts pour le lancement de cette opération, qui devra toucher les localités de Tamtert, Marhouma, Bchir et Idigh (relevant de la daïra de Beni-Abbès) le 25 mai courant, Boudib, Hassi Retma, Ksi Ksou (Abadla) le 9 juin prochain et les localités de Oued Namous, Fendi, Oued Lakhdar, Rosfa Taïba et Boussir (Beni-Ounif) le 15 juin 2014.

Source: Ramdane Bezza, http://www.elmoudjahid.com/


Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 08:28

Le diagnostique du secteur de l’hydraulique de Béchar et les conditions pénibles de restrictions en  eau potable que vivent les citoyens des villes de Béchar, Abadla et Kénadsa, dues essentiellement à l’alarmante baisse du niveau des eaux du barrage de Djorf Torba, principale ressource d’alimentation en eau potable de cette région, M. Houcine Necib, ministre des Ressources en eau, les a inscrits sur sa feuille de route en se rendant sur place.
Une visite qui, dira-t-il, vise tout d’abord à sécuriser ces villes en eau potable et à trouver des solutions, en vue d’une diversification des ressources hydriques, parallèlement à celle du barrage de Djorf Torba, première escale du ministre des Ressources en eau, qui a pu constater « l’état lamentable » dans lequel se trouve ce site (connu pour être l’un des plus grands barrages du sud-ouest du pays) en raison de son envasement, l’évaporation des eaux et de la sécheresse qui sévit dans la région depuis plusieurs années. 400 milliards de dinars seront consacrés à une réhabilitation totale de ce barrage et un avis d’appel d’offres international sera lancé pour une élévation de 1,40 m de son déversoir et qui permettra ainsi de récupérer 145 millions de m3 d’eau, perdus en raison de l’envasement du barrage et des 70 l/s dues aux infiltrations des eaux.
L’acheminement en eau potable via la conduite Kénadsa-Abadla sera également rénové pour un coût de 70 milliards de dinars, alors qu’une commission ministérielle devra se rendre sur les lieux, dans les 21 jours qui suivront cette visite, pour une évaluation de la faisabilité d’un petit barrage à Abadla. Le périmètre agricole de cette localité a suscité l’intérêt du ministre des Ressources en eau, qui aura suggéré d’engager la construction d’une canalisation à ciel ouvert à partir de Djorf Torba vers le barrage d’Abadla, pour l’irrigation de ce périmètre, tout en énonçant le vœu que soit lancé, à l’avenir, la création d’un autre périmètre agricole à Zouzfana, avec sa propre digue.
L’oued Béchar, qui traverse la ville sur une distance de 17 km de long et 5 km de large, figurait également sur l’agenda du ministre des Ressources en eau qui a annoncé une réhabilitation globale de ce site et dont l’étude permettra à la fois de sécuriser les riverains d’éventuelles inondations et de réaliser tous les aménagements hydrauliques des berges, tout en offrant une plus-value à l’environnement et en redorant le blason de cet endroit  qui a toujours fait l’une des singularités de la ville de Béchar. Pour cela, il est envisagé l’inscription d’une station de traitement et d’épuration des eaux, qui garantira, dès sa mise en opération, d’un débit de 40.000 m3/j, soit une quantité optimale suffisante à une population de 400.000 habitants.
Avant de quitter Béchar, M. Houcine Necib, ministre des Ressources en eau a bien voulu entendre certaines préoccupations de la Commission de l’hydraulique et de l’agriculture de l’APW, à l’occasion d’un briefing, élargi aux sénateurs, députés et représentants de la société civile et au cours duquel il aura été émis le souhait d’une inscription d’autres retenues collinaires, une augmentation des capacités de stockage de l’eau (châteaux d’eau) en raison des spécificités de la région (grandes chaleurs et évaporation de l’eau , à l’exemple du barrage de Djorf Torba).
M. Necib dira que « les efforts à consentir doivent d’abord permettre de sécuriser Béchar et ses environs, en eau potable. On ignore les ressources souterraines que recèle la wilaya de Béchar. Pour cela, l’élaboration d’une carte hydrogéologique est plus qu’indispensable et procurera un inventaire exact de ces ressources. L’inscription d’autres réalisations feront l’objet d’une étude  ultérieure, dont celle d’un futur barrage à Oued Labiad ( Ksour du nord ) et permettra sûrement de parvenir au H/24 en matière d’approvisionnement et de distribution d’eau potable.
Le ministre des ressources en eau a annoncé, entre autres, qu’à l’occasion de sa prochaine rencontre avec les directeurs de wilaya, relevant de son département, il sera question de la confection de contrat de performance, en vue d’une meilleure gestion de ce secteur sensible et vital.

Source: Ramdane Bezza, www.elmoudjahid.com/

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 18:15

Comme chaque année, le troisième Commandement régional de la Gendarmerie nationale de Béchar ouvre ses portes au public, afin d’exposer et de commenter, à travers plusieurs stands, ses différentes missions, en tant que corps de sécurité, partie indissociable de l’Armée nationale populaire et médiateur patent dans la société. Comme l’a souligné, d’ailleurs, le général Chengriha, commandant de la 3e Région militaire, à l’occasion du coup d’envoi officiel de cette manifestation qu’il aura lui-même donné, en présence du général Zghida, commandant régional de la Gendarmerie nationale, et d’officiers supérieurs qui les accompagnaient, la Gendarmerie nationale a toujours fait preuve d’originalité, de modernité et de progrès dans l’accomplissement de son devoir, qui a toujours consisté à veiller à la sécurité publique, à la protection des personnes et des biens. Le public venu nombreux à ces portes ouvertes a pu constater, à travers les divers stands présentés, les différents domaines d’intervention de la Gendarmerie nationale et dont nous citerons celui de la police judiciaire, administrative et militaire, la police spéciale, ainsi que le volet formation d’accès aux différents grades et la cynotechnique. Des ateliers de maintenance logistique de proximité sont également présentés à cette occasion. Entre protection de l’environnement et missions de centres spécialisés tels le INCC (Institut national de criminologie), CRD (Centre de recherche et de développement) ou encore le CICR (Centre d’infirmation et de coordination routière), c’est beaucoup plus le scénario d’un meurtre qui aura épaté le public, auquel a été présenté toutes les étapes suivies par la police scientifique, de la découverte d’un cadavre à l’arrestation du coupable. La Gendarmerie nationale, dans ses différentes missions, et grâce à sa force militaire et son essor, déploie tous ses efforts pour garantir, avant tout, l’ordre public.

 

Source: Ramdane Bezza, www.elmoudjahid.com/

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 08:31
L’unique espace vert de détente, qui était jadis un véritable havre de paix et de loisirs, et faisait la fierté des Bécharis, aujourd’hui se trouve dans un état d’abandon total, et ce, depuis la dernière crue décennale de l’oued de cette ville au mois d’octobre 2008, qui a vu ce jardin public avec son zoo emporté par la furie des eaux.



Rien ou presque n’a été fait, et cet espace est maintenant livré aux déprédations et autres faits malsains en dépit des cris d’alarmes lancés par de nombreux citoyens et associations actives sur la scène locale et insensibles aux malheurs dans lequel se trouve plongé ce jardin public. La problématique de cet espace de loisir n’a toujours pas trouvé d’oreilles attentives qui peut prendre la décision qui convient pour sauver ce qui reste à sauver et limiter les dégâts, qui malheureusement perdurent encore, et les services concernés paraissent fermer les yeux sur ces mascarades. Selon certains membres d’associations, plus d’un hectare de palmeraie et d’autres variétés de plantes ont été complètement décimés, sous le regard bienveillant des agents de la municipalité exerçant dans ce jardin public. Ni les élus de l’APC, ni ceux de l’APW, encore moins les services concernés n’ont essayé de bouger le petit doigt pour mettre fin à cette dégradation orchestrée de cet espace vert. Pourtant ces élus locaux, avant leurs élections avaient promis à leurs électeurs mont et merveille, mais une fois qu’ils sont investis de leur confiance, ils les ont complètement oubliées, nous a signalé un responsable à l’APC. De son côté, l’association des écologistes a tout fait pour préserver ces lieux, mais en vain. Selon certains de ses membres, un désastre écologique semble frapper les plantes des suites des travaux du réseau d’assainissement qui se trouve à l’intérieur, et personne n’a réagi. Pendant plusieurs jours, voire plusieurs mois des eaux usées se déversaient dans cet espace vert sans qu’aucune mesure de protection des arbres fruitiers et les autres plantations ne soit prise, ont relevé nos interlocuteurs. Et de poursuivre,  les services concernés étaient contactés,  ils avaient affirmé qu’ils avaient d’autres préoccupations  plus importantes pour le moment, ont-ils conclu. Pour sa part Mr Bouki, gérant  du café, situé dans ce jardin public dira : Les familles et les gens éduqués ne fréquentent plus cet endroit comme auparavant, et c’est malheureux. Parce que tout a été  détruit et dégradé au point où cet espace de loisir est devenu un point de rencontre des voyous de tout bord et des marginaux, et où la drogue et la prostitution battent leur plein, a relevé notre interlocuteur. Il est à noter aussi que le peu d’animaux qui avaient survécu aux inondations qu’a connu cette ville sont décédés des suites de négligences et d’absence de nourriture et de soins. Les quelques singes, chèvres, et gazelles enfermés dans des cages exigües paraissent complètement amaigries signe de famine. Tandis que les autruches, canards, dindons fatigués,  trainaient dans un basin desséché, signe d’une négligence sans égale. Le nouveau visiteur à Bechar aura du mal à retrouver cette image de ce jardin flattée  et vantée par les dépliants touristiques et les cartes postales. Ces paysages n’existent presque plus dans cet espace vert. Il ne reste que leurs souvenirs roucoulés dans le conscient et le subconscient des Bécharis qui étaient profondément attachés à ce lieu sans plus. Une réalité déchirante qui interpelle les responsables concernés et élus locaux à réfléchir sans tarder aux rétablissements de ce patrimoine.


Source: Fendaoui Hadj, www.reflexiondz.net/
Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 18:18

L’Ecole des cadets de la nation de Béchar qui a ouvert ses portes aux jeunes collégiens en septembre 2013, avant d’être officiellement inaugurée par le général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, et à l’instar des autres structures similaires, semble attirer l’attention de jeunes collégiens des établissements publics, quant à leur éventuelle intégration au sein de cett école. Située sur la route de l’aéroport de la ville de Béchar et non loin du siège des forces aériennes de la 3e Région militaire, l’Ecole des cadets de la nation de Béchar qui, dès son ouverture, disposait déjà de moyens humains et matériels imposants pour accueillir les cadets dans les meilleures conditions est, aujourd’hui, une véritable institution, forte de toutes ses structures pédagogiques modernes et ses équipements sportifs et culturels, apte à garantir à ces futurs cadre de l’ANP, un cadre de vie répondant aux exigences du confort et du loisir désirés. Issue de ces institutions créées en 1963 et baptisées Ecole des cadets de la Révolution, appelées alors,  à former des jeunes cadres, en faveur de l’armée, pour défendre les intérêts de l’Algérie (et avant d’être fermée en 1985), l’Ecole des cadets de la nation de Béchar, dont la création, au même titre que les autres écoles similaires implantées à travers le territoire national est considérée comme une excellente initiative de la part du haut commandement de l’armée. A l’issue d’une sélection de jeunes élèves du cycle moyen (conditions de recrutement, concours et visite médicale obligent), cette école a accueilli sa première promotion de cadets (élèves issus de la 3e et 4e année moyenne), en vue d’un enseignement de qualité et d’une formation paramilitaire, axée sur les aspects disciplinaires de base et des comportements militaires, conjointement à une instruction civique et morale, orientée vers le sens du devoir et de l’amour de la patrie.
Ne lésant point sur les moyens humains, financiers et pédagogiques, les responsables de cette école mettent tout en œuvre pour leur faire atteindre un haut niveau d’instruction. Le staff professoral de l’Ecole est bien-entendu composé d’enseignants relevant de la direction de l’éducation de Béchar, appelés à appliquer les mêmes programmes, horaires, matières que dans les établissements publics, alors que les pensionnaires de l’Ecole bénéficient des mêmes vacances que leurs semblables civils et passent leurs examens conformément au calendrier national fixé par le ministère de l’Education nationale. En marge du respect et de la considération à l’égard des principes et des nobles valeurs de la nation qui leur sont précocement inculqués, ces jeunes cadets de la nation aspirent à la pleine réussite, pour parvenir, selon les objectifs fixés par le haut commandement de l’armée, à un professionnalisme, en tant que futur cadres de l’ANP, à l’issue de leur orientation vers les écoles supérieures militaires et une formation de base à l’Académie militaire interarmes de Cherchell. En attendant, l’Ecole des cadets de la nation de Béchar semble ne plus laisser indifférents certains jeunes collégiens, dont même les parents présentent, pour eux, un avenir certain.

 

Source: Ramdane Bezza, www.elmoudjahid.com/

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 18:17

Algérie Télécom vient d’organiser une exposition au niveau de son agence commerciale de Béchar, à travers laquelle est affichée la nouvelle technologie que vient de mettre en service Algérie Télécom : l’internet sans fil, ou plus communément la 4G, nouvelle formule qui permet aux abonnés d’être immédiatement raccordés, sans câble, à ce nouveau service de connexion. Même si ces derniers temps, plusieurs ruptures de connexion sont souvent signalées à travers certains quartiers de la ville, il n’en demeure pas moins que la 4G semble attirer un bon nombre de citoyens, autant par ce service de connexion rapide que par le haut débit qu’il propose.
Une prestation qu’Algérie Télécom inscrit dans le cadre de la modernisation de son secteur, concrétisée déjà par l’opérationnalisation de trois stations L.T.E. qui permettront de couvrir 90% des habitants de la commune de Béchar, avant d’être généralisée aux autres daïras.
Tout en visant une amélioration de ses services et une réduction effective des obstacles qui affectent quelque peu ses prestations, l’internet sans fil compte d’abord cibler les professionnels, pour pouvoir s’étendre ensuite aux clients résidentiels et améliorer constamment la qualité de ses services.

 

Source: Ramdane BEZZA,

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article