Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 15:32

Le festival national de la musique diwane de Béchar sera marqué cette année par plusieurs nouveautés, notamment l’organisation d’une “lila diwane”, la production d’un album audio, l’édition du premier numéro de la revue diwane ainsi que l’organisation d’exhibitions au niveau des places publiques.

La ville de Béchar accueillera la huitième édition du Festival national de la musique diwane, qui sera organisée du 23 au 29 mai, sous le thème “Diwane patrimoine culturel”. Pour les organisateurs, l’objectif de ce festival est de “mettre en évidence l’apport du patrimoine musical diwane au développement de l’art lyrique national et de montrer que le diwane constitue une source, toujours renouvelée, d’inspiration pour les musiciens d’origines et d’horizons divers”. Toujours selon les organisateurs, 15 troupes musicales venues de plusieurs wilayas (Jil Diwane, Nass El-Wahat, groupe Sidi Blal, Jil Saïd, Dar El-Bahri Ousfane, Karkabou Foursène Maghnia, Gaâdat El-Waha, Noudjoum Diwane, Safari…) animeront des soirées musicales prévues, comme chaque année, au stade En-Nasr de Béchar.
Lors de cette édition, des conférences-débats portant sur des thèmes liés à la culture diwane (musique, tenues, fabrication d’instruments) seront animées par des chercheurs et journalistes. Selon Hamdani Lamari, commissaire de ce festival, des chercheurs de l’université de Béchar et des spécialistes du patrimoine immatériel algérien, notamment l’ethnomusicologue et musicienne américaine Tamara Turner, Ourida Yaker, Kerroumi Lahcen ou encore Fayçal Métaoui, animeront des rencontres thématiques sur la préservation du diwane à la maison de la culture du chef-lieu de wilaya.
Plusieurs nouveautés, telles que l’organisation d’une “lila diwane”, avec déroulement de l’ensemble des rites, la production d’un album audio, l’édition du premier numéro diwane ainsi que l’organisation d’exhibitions dans les places publiques, ont été introduites lors de  cette édition.
Concernant la compétition, Hamdani Lamari (également directeur de la Maison de la culture de Béchar) nous a expliqué que les trois lauréats qui seront primés (et qui recevront 200 000 DA pour le premier, 150 000 DA pour le deuxième, 100 000 DA pour le troisième) prendront part, comme à l’accoutumée, au Festival international de la musique diwane d’Alger, prévu cette année au mois d’août prochain.
Par ailleurs, le jour de l’ouverture sera marqué par une parade des troupes participantes dans les principales artères du centre-ville de Béchar. En outre, la maison de la culture abritera une exposition de photographies portant sur les moments forts de la précédente édition, un atelier de fabrication d’instruments traditionnels de musique utilisés dans le diwane et des projections.
En parallèle aux denses activités qui auront lieu au chef-lieu de wilaya, des soirées seront animées dans les ksour du nord, Kenadsa et Taghit.

 

Source: R.R., Liberte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires