Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 13:34

Les taxieurs de la ville de Béchar ont observé un mouvement de grève dans la matinée d’hier pour protester non pas pour une augmentation du tarif des courses mais contre l’état des routes partiellement détériorées en plusieurs endroits, notamment dans les quartiers populaires de la ville.

 

En effet, les voies de circulation automobile se sont encore abîmées avec les dernières chutes de pluies qui ont duré plusieurs jours. Ces dernières ont mis à nu l’état des routes pourtant bitumées et ont provoqué l’apparition des nids de poule, crevasses, etc. Certaines artères comme celles attenantes au marché du quartier Débdaba ne sont plus carrossables et portent encore des traces de boue suite aux récentes intempéries.

Les taxieurs refusent à leur clientèle d’emprunter ces voies de circulation d’où certains s’empressent de noter que les imperfections constatées sur les routes bitumées ont été construites en dehors des normes techniques requises puisqu’elles ont donné lieu à l’apparition, au simple passage de la pluie, à des nids de poule et crevasses profondes, voire même des cratères, avancent-ils. Les taxieurs ont aussi ajouté dans la liste de leur protestation la pénurie des licences dites «agréments de circulation» détenues exclusivement par les moudjahidine qui les louent aux taxieurs.

Ces derniers ont proposé, pour mettre fin à la pénurie, que parallèlement des autorisations soient délivrées par l’administration publique pour pallier à l’insuffisance de ce document, sur le marché, monopole exclusif des moudjahidine depuis plusieurs décennies. Les taxieurs ont repris dans l’après midi leur travail interrompu dans la matinée après que leurs représentants eurent reçu des promesses de la part des autorités locales d’étudier leurs doléances.

 

Source: M. Nadjah, El Watan

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires